Cybersécurité : connaissez-vous le cheval de Troie ?

Cybersécurité : connaissez-vous le cheval de Troie ?

août 20, 2022 Non Par admin

Nous ne sommes pas dans le contexte de la mythologie, quand on parle de cheval de Troie.

Le cheval de Troie est avant tout un programme informatique développé pour contourner la vigilance des utilisateurs.

Cet article va aussi vous intéresser : Comment utiliser un cheval de Troie ?

Pourquoi est-ce qu’il s’appelle cheval de Troie ?

Tout simplement en se basant sur sa conception, il s’inspire fortement du mythe qui est dénommé de la même manière. Ce sont les programmes informatiques qui prennent la forme de quelque chose de totalement anodin pour l’utilisateur. Effectivement, lorsque ces derniers baissent leur garde, ils se font avoir malheureusement.

Les chevaux de Troie sont connus avoir plusieurs types de fonctionnalité. C’est d’ailleurs ce qui fait de ces programmes malveillants des outils très dangereux pour n’importe quel utilisateur…

Les fonctionnalités courantes des chevaux de Troie observé jusqu’à présent ce régime en ces différentes catégories que sont :

– La suppression de données ;

– Le vol de données ;

– Le Modification de données ;

– Le Blocage de données ;

– Perturbation des performances des ordinateurs ou des réseaux informatiques.

Comment les pirates informatiques utilisent-ils les chevaux de Troie ?

Comme nous l’avons mentionné plus haut, les chevaux de Troie sont pour la plupart du temps des logiciels malveillants qui sont conçus de sorte à passer inaperçus. Dans leur développement, l’éditeur du cheval de Troie fait en sorte que son programme prend la forme d’une application banale que les gens ont tendance à utiliser. Il peut s’agir soit de la calculatrice, un logiciel de gestion ou même un jeu populaire.

Le logiciel est conçu de sorte à pouvoir être disponible même sur les boutiques d’application réputées fiables comme le Play Store ou encore l’App Store. Ce qui signifie que personne ne peut véritablement être à l’abri d’un logiciel espion s’il n’a pas vraiment le coup d’œil.

Une fois le logiciel développé et mis en disposition des utilisateurs à travers les boutiques d’application, le hacker attend tout simplement que les utilisateurs téléchargent et installent son programme. En d’autres termes, ce sont les utilisateurs eux-mêmes qui sont les premiers vecteurs du cheval de Troie. Une fois le programme installé sur le terminal, il fonctionne correctement comme l’application pour lequel il a été dédié pour lequel l’utilisateur l’a téléchargé.

Ce n’est qu’après que la fonctionnalité principale du cheval de Troie s’active. Bien évidemment à l’insu de l’utilisateur victime.

Il faut distinguer plusieurs types de cheval de Troie. Car en tenant compte de l’objectif du pirate informatique son programme malveillant peut avoir plusieurs fonctionnalités ou une fonctionnalité bien particulière. Voici les chevaux de Troie les plus populaires :

1 – Les chevaux de Troie qui utilisent les Backdoor

« Chevaux de Troie utilisant les portes dérobées. Ces chevaux de Troie font partie des plus simples, mais potentiellement des plus dangereux. En effet, ils peuvent charger toutes sortes de programmes malveillants sur votre système en faisant office de passerelles ou s’assurant que votre ordinateur est suffisamment vulnérable pour faire l’objet d’une attaque. Une porte dérobée est souvent utilisée pour configurer des botnets. Votre ordinateur fait alors partie sans que vous n’ayez connaissance d’un réseau zombie utilisé pour les attaques. En outre, les portes dérobées peuvent permettre l’exécution de code et de commandes sur votre appareil ou de surveiller votre trafic Web. », explique le géant de la cybersécurité.

2 – Les chevaux de Troie qui exploitent les failles de sécurité

Il existe une catégorie de chevaux de Troie qui ont été conçus spécialement pour exploiter les failles de sécurité présentes dans votre smartphone ou dans votre ordinateur. Lorsqu’ils sont installés, ils attendent juste le bon moment et exploitent la vulnérabilité pour répondre au besoin de leur éditeur.

3 – Les rootkits

Ce sont des programmes qui servent principalement à contourner les mesures de sécurité déployées dans un terminal informatique et à aider à modifier le fonctionnement de ce même terminal de sorte à répondre aux besoins du pirate informatique.

Chevaux de Troie droppers

C’est un type de cheval de Troie qui est utilisé le plus souvent par les hackers dans le but d’exporter d’autres programmes malveillants sur l’ordinateur ou le smartphone qu’il vienne effectuer. En pratique, il ne sert que de passerelle pour être en mesure de pouvoir déployer d’autres programmes malveillants. Le plus célèbre dans cette catégorie est Emotet, considéré comme l’un des programmes malveillants le plus utilisé au monde.

Chevaux de Troie bancaires

Comme le nom l’indique, ce type de programme malveillant s’intéresse essentiellement aux données bancaires. Lorsqu’ils sont installés sur un programme ou un terminal, ils permettent aux pirates informatiques de tromper la vigilance des utilisateurs de celui-ci dans le but de pomper leurs informations financières.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage