La sécurité informatique face à l’informatique quantique

Aujourd’hui l’informatique quantique devient de plus en plus populaire.

À cause de nouvelles possibilités que la nouvelle technologie pourra offrir, l’intérêt grandi et les entreprises s’y intéressent de plus en plus.

Selon de récentes études ont réalisé par IDC sur le sujet, budget consacré au développement de la technologie de l’informatique quantique pour reconnaître une hausse de 19 % d’ici 2023 contre 17 % des gens en application. Histoire de démontrer à quel point le secteur est porteur d’une certaine manière. La création des supra ordinateurs est aujourd’hui devenu une course.

Cet article va aussi vous intéresser : La sécurité informatique selon IBM à travers l’informatique quantique

L’ensemble de ces investissements se justifie par la volonté les organisations d’avoir un avantage concurrentiel. En effet l’objectif est de pouvoir améliorer les compétences en matière informatique grâce à de meilleure capacité de l’intelligence artificielle optimisée. Cela explique bien évidemment le secteur de la productivité que celui de la sécurité informatique.

Pour se faire le temps est compté. En effet, selon une étude réalisée, une entreprise sur cinq, prévois d’expérimenter la technologie de l’intelligence artificielle dans les 2 prochaines années à venir. Par ailleurs, l’étude a aussi démontré que la majorité des entreprises qui reste dans le secteur le fond typiquement pour des solutions à caractère commercial tel que des solutions de protection contre la menace informatique.

Mais, sous un point de vue pratique, l’informatique quantique n’aura pas seulement que des bons côtés. Il va impliquer aussi l’importance de faire attention À l’usage ou malveillantes que pourront faire des cybercriminels avec cet outil.

« L’informatique quantique est le futur élément perturbateur de l’industrie et des infrastructures pour les organisations qui cherchent à utiliser de grandes quantités de données, l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique pour accélérer la veille économique en temps réel et innover dans le développement de produits. De nombreuses organisations – issues de nombreux secteurs d’activité – expérimentent déjà son potentiel aujourd’hui pour obtenir un avantage concurrentiel demain » a signifié Heather West, un analyste de recherche principale, Systèmes, plateformes et technologies d’infrastructure chez IDC. Il ajoute par ailleurs : « Les organisations intéressées par l’informatique quantique ne devraient pas être dissuadées d’investir dans cette technologie, car elle est susceptible de devenir un acteur perturbateur de l’industrie. ».

Pour Stefano Perini, analyste senior de recherche, vice responsable du European Quantum Computing Launchpad chez IDC déclare : « Même si l’informatique quantique n’en est encore qu’à ses débuts, l’intérêt ainsi que le nombre d’entreprises européennes qui s’engagent dans des projets quantiques ne cessent de croître. Les entreprises les plus innovantes, tous secteurs confondus, ont compris que l’identification et le développement de cas d’utilisation commerciale de l’informatique quantique devaient commencer dès maintenant ». Il ajoute en outrer : « Cette poussée contribue donc progressivement au développement d’un véritable marché européen de l’informatique quantique, qui croît d’année en année. ».

Dans l’ensemble, l’on attend beaucoup de l’informatique quantique. Mais d’un autre point de vue, les dangers sont bel et bien réels. Et il faudra se préparer. Car de l’autre côté de la balance, les cybercriminels guettent.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage