La sécurité informatique selon IBM à travers l’informatique quantique

L’informatique quantique se présente aujourd’hui comme étant le futur en matière de technologie.

Plusieurs grandes entreprises à travers le monde entier commencé à y investir massivement.

Cet article va aussi vous intéresser : L’Internet des objets, l’intelligence artificielle et l’informatique quantique: le trio infernal de la sécurité informatique

C’est d’une certaine manière, l’informatique quantique est prévu apporter beaucoup d’innovation dans le secteur technologique, il faudrait soulever selon le point de vue des experts, qu’elle présente le souci de porter atteinte à la sécurité des données. Selon la société américaine IBM, avec la puissance de calcul qu’offrira les ordinateurs quantiques, il sera beaucoup plus facile aux cybercriminels de pouvoir briser les chiffrements. C’est d’ailleurs dans ce contexte qu’elle a mis en place il y a quelques semaines de cela, le Quantum Safe Cryptography. L’entreprise Américaine conseil à l’ensemble du monde informatique de se préparer à l’impact.

Dans la logique de IBM, la solution au problème que pourra causer l’informatique quantique n’es rien d’autre que l’informatique quantique. Dans un premier sens, l’avantage à première vue de cette nouvelle technologie, est qu’elle permettra facilement de solutionner certains problèmes qui constituent des obstacles à l’avancée sur le plan informatique. Mais comme une épée à double tranchant, il ne faudrait pas non plus négliger l’aspect des inconvénients. Car, en effet il a bel et bien des inconvénients à l’utilisation la technologie quantique. Dont la plus probable. Les algorithmes de chiffrement, comme tout autre opération nécessitant une certaine puissance de calcul se verront alors soumis à un problème de vulnérabilité. « Elle promet de résoudre de nouveaux problèmes, de dépasser les supercalculateurs et de pouvoir être utilisée pour casser facilement les algorithmes de chiffrement et les mesures de sécurité des données.

En effet, le chiffrement moderne repose sur le principe de factorisation en nombres premiers. Selon les experts, cette méthode s’avère intéressante, car pour deux nombres premiers donnés, quelle que soit leur taille, les multiplier ensemble pour trouver leur produit est facile. À l’inverse, trouver les facteurs premiers de ce nombre est difficile et devient rapidement plus difficile à mesure que le nombre à factoriser augmente. Jusqu’à présent, aucun moyen rapide pour résoudre le problème des facteurs premiers n’a pu encore être trouvé. Mais ce n’est pas pour autant que l’on pourrait dire qu’il n’est pas possible d’en concevoir. » explique la vice-présidente et directrice de la technologie d’IBM Cloud, Hillery Hunter. Bien sûr avec l’ordinateur quantique, arrivé à ce stade à un résultat escompté n’est rien d’autre qu’une question de temps.

IBM dans cette condition a décidé de déployer une technologie qui permettra le chiffrement qui résistera à l’avancée technologique de sorte à contrer l’informatique quantique dont la possibilité de son usage dans le domaine de la cybercriminalité est fortement probable. L’idée bien sûr est d’anticiper de potentiels problèmes qui viendront naturellement avec le déploiement des ordinateurs quantiques. Cette solution de la société américaine s’est inscrite dans un ensemble de service de Cloud computing, qui seront pris en charge par du chiffrement quantique. De nouvelles fonctionnalités qui vont permettre aux partenaires de IBM cloud à améliorer la sécurité des données est un mieux préparer le futur.

« Alors que notre dépendance aux données s’accroît à l’ère du cloud hybride et que les capacités de l’informatique quantique progressent, le besoin de confidentialité des données devient encore plus critique. IBM propose désormais l’approche la plus globale de sécurité quantique pour sécuriser les données disponibles aujourd’hui et pour aider les entreprises à protéger leurs données existantes et à se prémunir contre les menaces futures », a souligné Hillery Hunter. Elle ajoute par ailleurs : « La sécurité et la conformité restent au premier plan pour IBM Cloud, car nous continuons à investir dans l’informatique confidentielle et dans nos capacités de chiffrement de pointe pour aider les entreprises de toutes sortes, en particulier celles des secteurs hautement réglementés, à sécuriser leurs données ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage