L’anonymat sur internet est-il un mythe ou une réalité ?

A la question de savoir si l’on peut être anonyme sur internet, il faut avouer que la réponse où les réponses n’ont pas été très faciles à donner.

Selon la majorité des chercheurs, il n’existe pas vraiment d’applications pouvant assurer de façon efficace l’anonymat de l’utilisateur d’Internet. Alors on commence à douter sur la possibilité de camoufler voire passer inaperçu sur le web.

Cet article peut aussi vous intéresser : Quelle place accordée à la cybersécurité ?

Dans une analyse menée par des chercheurs, sur 5 logiciels de média social dans la réputation en matière d’anonymisation n’est plus à refaire, et dont le résultat a été publié dans les pages de l’international journal of Electronic Governance. L’objectif de ce test était de savoir si ses applications dites anonymes pouvaient empêcher des personnes tierces d’avoir accès à ces informations d’identification lié à l’utilisateur.

Pour Konstantinos Limniotis et Vasileios Chatzistefanou, chercheur à l’université de Chypre, certaines applications offrent un service qui tendrait vraisemblablement vers l’anonymisation. Et l’impact de ce genre de programme se ressent directement sur la protection de la vie privée des internautes. Cependant cette protection est bien sûr limitée et dans certains cas elle n’existe pas.

Dans la pratique, pour espérer l’anonymat sur internet, il ne suffit pas simplement de faire disparaître les identifiants personnels. Effectivement certaines références ne sont pas nécessaires pour connaître qui est au bout de notre ligne donc la vie privée n’est pas du tout assurée par cette méthode. Aujourd’hui, comme toujours d’ailleurs, chaque fois que nous nous connectons à Internet et chaque action que nous menons, il est clair que nous laissons derrière certaines informations quoique non personnelles, suffisamment compréhensibles par certains outils pour construire un peu une identité en ligne. C’est qui fait évoquer la fameuse notion d’empreintes digitales. Dans la majorité des cas cette empreinte digitale suffit pour un spécialiste à déterminer l’identité d’une personne qui s’est connecté sur internet donc il y a l’habitude de se connecter sur internet.

Par exemple dans un pays ou l’Internet est couramment utilisé, le code postal, le sexe ou encore la date de naissance sont suffisant pour déterminer l’identité d’une partie de la population de ce État. Par ailleurs même en l’absence de ce genre d’informations, d’autres éléments permettent de relier un individu a une trace informatique. A ce niveau on se réfère à certaines des formations émises par les terminaux utilisés lorsque nous nous connectons sur internet. Nous aurons bien sûr les adresses IP les adresses MAC, les identifiants numériques du smartphone utilisé… Qui pourront servir à construit l’identité digitale pour un appareil spécifique ce qui permet bien sûr de retrouver l’utilisateur de cet appareil une fois ce dernier déterminé.

Selon nos chercheurs, on ne peut garantir l’anonymat à 100 % sur aucun système existant. À ce propos les chercheurs de l’Université de Chypre affirment ceci ci : « Notre analyse conclut que des données personnelles sont traitées même au sein d’applications soi-disant anonymes, ce qui veut donc dire que l’anonymat des internautes et des utilisateurs ne peut être assurée; la législation en matière de protection de la vie privée pourrait ainsi être améliorée ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage