Les attaques contre le distributeur automatique de billets en Europe

Ces derniers temps, plusieurs attaques qui ont visés des distributeurs automatiques dans toute l’Europe grâce à l’usage de logiciels malveillants ainsi que des techniques de « jackpotting » ont fait échec.

En tout, seulement 1000 € ont réussi à être dérobés par les délinquants pour toutes les attaques qui ont été menées.

Cet article va aussi vous intéresser : Pourquoi il ne faut jamais publier la photo de sa carte bancaire sur les réseaux sociaux ?

Dans un rapport publié par une organisation qui surveille la fraude dans le secteur des finances et dans toute l’Union européenne au niveau des banques, l’association européenne pour la transaction sécurisée ( en anglais « European Association for Secure Transactions »– EAST) a déclarer qu’elle a constaté 35 cas d’attaques de distributeurs à l’aide de programmes malveillants portant sur des distributeurs automatiques ATM accompagné de deux méthodes d’attaque de type boîte noire appelée attaque de « Jackpotting ». Mais la grande surprise suite à ce rapport, c’est que les pertes qui étaient avant associées à ce genre d’attaques généralement et qui pouvait s’élevémer à presque 0, 25 millions d’euros a baissé ce trimestre à 1000 € en tout.

Un écart très important. Le rapport a signalé par ailleurs que cela fait exactement 2 années consécutives que les cybercriminels ne réussissent pas à voler de l’argent dans les distributeurs grâce au programmes malveillants qu’ils conçoivent et utilisent d’habitude. Malheureusement pour eux en Europe, ces logiciels n’ont jamais eu du succès véritablement sur certains distributeurs de type ATM. C’est en 2017 qu’il a été détecté pour la première fois une attaque d’ATM par un programme malveillant. De même que cela a été brusque c’est de cette même manière que par la suite les attaques se sont raréfiées et se sont toujours soldées par des échecs.

C’est ainsi que les banques européennes peuvent être assez fières de leur normes de sécurité très élevées qui surpassent beaucoup d’autres hors du continent européen. En effet, pour être en mesure d’exécuter le programme malveillant sur un guichet automatique, il faudrait qu’il y ait un port USB à disposition ou encore un lecteur CD ou DVD grâce auquel ils pourront s’en servir sur place. Cependant, une très grande partie des banques européennes ont adjoint à leurs distributeurs automatiques de billets deux systèmes de sécurité, dont une physique, permettant de détecter immédiatement tout type d’intrusion malveillante c’est ce qui a stoppé net l’évolution des attaques par des malwares.

« Cette baisse des attaques logiques et malveillantes est une très bonne nouvelle et reflète le travail qui a été fait pour prévenir de telles attaques de la part de l’industrie et des forces de l’ordre », déclarer les directeur exécutif de EAST, Lachlan Gun. En outre, Pour signifier que les attaques de type jackpotting ont aussi perdu du terrain. Et cela est notamment une très bonne chose pour les institutions bancaires. Car comme on le sait, ce genre d’attaque détruit définitivement le guichet automatique ce qui nécessite des actions dispendieuses pour la réparation. En effet, le Jackpoting ‘est une attaque physique au cours de laquelle les criminels détruisent le guichet automatique pour lui soutirer le cash. Un technique brutale et destructrice.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage