Les risques informatiques qui menacent la rentrée

Les risques informatiques qui menacent la rentrée

Récemment, une récente étude publiée par la société de cybersécurité Checkpoint a permis de faire le point des menaces les établissements scolaires qui se préparent pour la rentrée, surtout dans un contexte où par le fait du coronavirus, plusieurs établissements, par exemple aux États-Unis ont décidé d’opter pour l’enseignement à distance.

Cet article va aussi vous intéresser : Les conseils de Checkpoint pour la rentrée

On retiendra à la suite de l’étude comme principales menaces :

– Le zoombombing : un système qui consiste à tout simplement à inviter des personnes à assister à des réunions sur l’application Zoom, et cela dans le but de pouvoir s’amuser à ses dépens. Il n’est pas grave bassiste est souvent à des comportements de grossièreté voir de publications offensantes ou des insultes raciales.

– Le cyber harcèlement qui vas tout simplement consister utiliser les réseaux sociaux ou autres moyens de communication électronique, pour tenter de porter atteinte à l’intégrité ou même à la stabilité des personnes en particulier les élèves ou autres qui utilisant ses moyens pour s’instruire. Et cela a été démontré par une récente recherche publiée par Le Cyberbullying Research Center, qui signifie qu’environ 37 % de jeunes allant de 12 à 17 ans ont une fois été au moins victime d’un harcèlement en ligne. Et selon la même étude plus de 30 % de ces jeunes l’ont déjà vécu plus d’une fois.

– Le phishing : l’hameçonnage ou encore le phishing et une menace informatique assez classique dans le secteur du numérique. Sa portée pourra être encore plus grande lorsqu’il doit cibler des enfants qui sont généralement moins méfiants que les adultes. De ce fait les cybercriminels pourront facilement accéder à des systèmes qui sont pas très bien protégés s’ils essaient de phisher les élèves.

Dans un tel contexte, La société de sécurité donne des conseils aux établissements pour se préparer pour la rentrée. Répondre à la question de savoir comment se protéger ou quelles sont les mesures à mettre en place pour être efficaces sur le plan sécuritaire ? on retiendra pour les élèves et les étudiants, ces conseils sont à mettre en pratiques

1. Obstruer votre webcam

C’est un conseil qui a aussi un classique dans le domaine de la cybersécurité. Lorsque vous ne voulez pas des cours en ligne, il est conseillé de désactiver le microphone et les caméras de terminaux. À l’instar de Edward Snowden, utiliser du scotch noir pour cacher votre webcam.  De la sorte lorsque vous serez piratée, la webcam ne sera d’aucune utilité pour les cybercriminels.

2. Ne jamais cliquer sur des liens dont vous ignorez la véritable provenance

L’objectif bien sûr et de vous protéger contre le phishing. Lorsque que vous ne savez pas d’où provient un lien ou douter de la provenance, ignorer le totalement. Et même si le lien a été publié par l’une des personnes connectées lors d’une session en ligne alors que rien n’a été demandé, ignorer le.

3. Accéder directement le portail de votre école

Lorsque vous voulez vous connecter, quelles sont les formations ou pour suivre un cours, éviter d’utiliser des liens. Allez sur votre navigateur, entrez l’adresse de la plateforme en et connectez-vous. De la sorte, vous éviterez d’être piégés dans une tentative de phishing.

5. Améliorer la difficulté de vos mots de passe

Le détournement de mot de passe ou les attaques par force brute sont généralement les ennemis de l’internaute. Faites-en sorte de constituer un mot de passe le plus complexe possible pour éviter d’être victime d’une usurpation d’identité.

6. Éviter de communiquer des informations confidentielles

Peu importe la raison qui pourrait être évoquée, éviter de divulguer des informations de caractère trop personnelle. Surtout lors d’une session en ligne. Vous ne pouvez jamais être sûr de savoir qui sont les personnes qui ont accès à ces communications.

Du côté des parents, il vous est conseillé de :

– De sensibiliser vos enfants sur certaines menaces informatiques en l’occurrence le phishing ou le cyber-harcèlement. Ils doivent savoir qu’il ne faut pas cliquer sur tous les liens qu’ils reçoivent. Si possible, qu’ils vous consultent avant d’initier n’importe quelle action en ligne. Par ailleurs, faites-leur savoir que tout n’est pas plaisant sur les réseaux sociaux et que certains commentaires peuvent être à caractère injurieux ou blessant voir même choquant. Qu’ils apprennent à dénoncer certaines actions s’ils estiment être au-delà de ce qui doit être normal.

– Apprenez leur à ne pas laisser leurs appareils sans surveillance. Cela est notamment une attitude assez préjudiciable car d’autres personnes peuvent en profiter pour installer des programmes malveillants et l’utiliser à des fins malsaines, comme se connecter à une plate-forme en se faisant passer pour le détenteur de l’appareil.

– Définissez sur les appareils de vos enfants des contrôles parentaux. En particulier les paramètres concernant la confidentialité et la détermination des niveaux de sécurité par rapport à certains sites web et des partages d’informations.

– Formez vos enfants quand à la réalité du monde virtuel.

Du côté des écoles, les spécialistes conseillent :

– D’investir encore plus dans les solutions de sécurité

– D’améliorer la formation des personnels enseignants à l’utilisation en bonne et due forme des outils Informatiques avec l’application des mesures d’hygiène numériques de base

– D’être minutieux quant à l’intervention des prestataires indépendants.

– Surveiller de manière permanente le système et toute la connexion au portails.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage