Pass sanitaire : le QR code d’Emmanuel Macron piraté et publié en ligne

La semaine dernière déjà, il était d’actualité que le ministre Jean Castex a pu voir son pass sanitaire exposé sur les réseaux sociaux et surtout les médias en ligne.

Et pour cause, lors d’une apparition publique, il avait été pris en photo en train de présenter son QR code à un agent de contrôle. Alors grâce à cette photographie, il était possible de pouvoir accéder à l’ensemble des informations de son pass sanitaire. Informé par un expert de la sécurité informatique, ce dernier aurait immédiatement faire retirer toutes les photos qui mentionne cet état de fait.

Cet article va aussi vous intéresser : Pass sanitaire : 2 méthodes pour se procurer un « vrai faux QR Code »

Depuis hier maintenant, l’Élysée confirme dans une déclaration publique que le président français, Emmanuel Macron, avait été touché par le même problème de fuite sur internet. Et cela dans un contexte où son pass sanitaire était fortement circulation. Selon l’Élysée, il n’a pas encore été déterminé avec précision la manière dont le pass sanitaire du président de la République aurait pu être récupérer. Cependant, il est fortement envisagé la possibilité qu’une personne de mauvaise volonté aurait pu prendre en photo le QR code du président Emmanuel Macron. Bien sûr. « Le Président utilise son QR Code comme tout le monde », a signifié une source proche de la présidence à Europe 1. En d’autres termes, une situation ou le pass sanitaire du président peut être exposé n’est pas rare en soit.

Du côté de BFMTV, la principale raison qui aurait pu être la cause de cette violation et divulgation de données personnelles du président, une « faille déontologique de la part d’un ou de plusieurs professionnels de santé. ». En effet, ce sera la faute d’un ou plusieurs individus qui par négligence ou volontairement fait circuler le QR Code d’Emmanuel Macron selon la déclaration de la présidence.

« Cela vient de professionnels de santé qui, par malveillance ou par négligence, ont fait circuler ces données » avait observé une source proche du président français au journal le Monde.

Comme on le sait sûrement, depuis le début du mois de septembre, plusieurs professionnels de la santé accès aux données médicales des citoyens Français qui ont été vaccinés grâce à un organisme qui centralise les données vaccinales.

En ce qui concerne les données de vaccination de président français, officiellement il aurait été vacciné durant le mois de mai dernier. Pourtant à cause d’une erreur technique, cette date de vaccination aura été repoussé dans le registre officiel.

Dans la même lancée, on rappelle que l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris avait déclaré qu’elle comptait porter plainte contre le piratage informatique subi par ses système d’informations. Une telle situation « a porté sur un service sécurisé de partage de fichiers hébergé et utilisé par l’AP-HP » qui est sollicité de manière ponctuelle. En effet, l’organisme avait aussi pour tâche de transmettre les données qui avait été analysé par les dispositif de suivi des cas contact à l’assurance maladie et aux agences régionales de santé.

On souligne que les fichiers contenant des données personnelles qui ont été touchés par cette cyberattaque pourraient concerner près de 1,4 millions de personnes.

Les informations individuelles qui sont en cause dans cette histoire sont notamment :

– des noms et des prénoms ;

– numéro de sécurité sociale ;

– des coordonnées des médecins ;

– des patients qui ont été testés ;

– des informations relatives aux tests.

Il semble que ces informations concernent des personnes qui ont presque toutes été testées durant la moitié de l’année 2020 en Île-de-France. Du côté du parquet de Paris, une enquête judiciaire a été ouverte. L’objectif est de découvrir l’origine de cette attaque informatique ainsi que les individus concernés. Les personnes touchées directement par ces incidents de sécurité devraient être informées par l’organisme public.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage