Réseau social : Instagram compte bien exiger une pièce d’identité à ses utilisateurs

Il y a presque un mois de cela, Facebook et Instagram supprimaient près de 1000 comptes qu’ils jugeaient « non authentiques ».

Cela répondait à des accusations selon lesquelles les réseaux sociaux laissaient très facilement proliférés les fakes news.

Dans un contexte où les élections américaines s’annoncent de plus en plus, le réseau social américain Facebook à l’intention de déployer un centre dédié à l’information, qui pourrait permettre d’être informé en temps réel sur les détails concernant l’organisation du scrutin. À l’égal, sur Instagram, on s’attend à ce que ce centre d’information y soit présent. Mais ce n’est pas tout, le réseau social de Facebook compte bien étendre ces mesures d’authentification d’information. De ce fait, tous les comptes qui dorénavant auront des agissements à caractère suspect se verront exiger la présentation d’une pièce d’identité pour authentification.

Cet article va aussi vous intéresser : Instagram aurait laissé fuiter certaines données importantes durant des mois

« Nous voulons que le contenu que vous voyez sur Instagram soit authentique et provienne de véritables personnes, et non pas de robots ou d’autres comptes qui essaient de vous induire en erreur », essaie d’éclaircir le réseau social dans un récent billet de blog. Toutefois, il essaie quand même de rassurer ses utilisateurs en précisant que ces mesures viseront en grande partie « les comptes possédant un nombre significatif d’abonnés originaires d’un pays différent du leur, ou ceux présentant les signes d’un comportement non authentique coordonné ou d’automatisation (comme dans le cas de comptes animés par des bots) ».

En d’autres termes, la mesure de sécurité n’est pas extensive ou générale mais elle visera en particulier des comptes de manière précise. Cependant tout ce qui soulève une question pertinente. En effet qu’en est-il de la sécurité des données ?

On sait tout simplement que si un compte refuse de fournir une pièce d’identité, dans les conditions définies par Instagram, la conséquence sera la réduction de la visibilité de ses publications voire même la suppression totale. Le compte pourra être tout simplement désactiver. Et c’est pourquoi en juillet, Facebook et Instagram n’ont pas manqué de soulever avoir déjà supprimé près de 1000 comptes revêtant un caractère non authentique. Cependant, le billet de blog n’a pas précisé de ce qu’il en ait des comptes n’ayant pas pour identification des noms de personnes mais plutôt d’organisations, de thématiques ou de mouvements.

Pour ce qui en est de la sécurité des informations qui seront collectées à ce sujet, notamment les pièces d’identité, Instagram rassure en autant que ces informations seront stockées dans des conditions sécuritaire prouvées et seront supprimées, 30 jours après, une fois les analyses terminées.

Ces garanties suffissent-elles aux utilisateurs. Pas sûr, sachant que la crédibilité de Facebook et Instagram ne sont pas suffisamment au bon point pour rassurer concernant la protection des données personnelles de genre, surtout qu’elle a été plusieurs fois mise en cause à travers d’innombrables scandales et de failles de sécurité. N’oublions pas que très récemment, des spécialistes de la sécurité informatique ont découvert que les photos supprimées sur Instagram et les messages privés par les utilisateurs ne disparaissaient pas autant sur les serveurs du réseau social. Ils y étaient toujours conservés. Une faille de sécurité qui puiserait sa source dans une récente fonctionnalité qui a été produite par le biais du règlement général de la protection des données en mai 2018, « Téléchargez vos informations ».