Un antivirus sur Android sert-il à quelque chose ?

Selon une récente étude publiée, le téléphone Android pose clairement une question de cybersécurité.

Cependant, il n’est pas rare que l’on s’interroge sur la véritable utilité des antivirus installés sur les smartphones pour améliorer cette sécurité manquante.

Cet article va aussi vous intéresser : Android : De fausses applications de minage mettent vos cryptomonnaies en danger

De manière pratique, on peut le dire sans crainte qu’aucun système d’exploitation n’est véritablement protégé à 100% contre les logiciels malveillants. La récente affaire liée à Pegasus l’a démontrée. Cette histoire a prouvé, qu’avec un peu de détermination, les pirates informatiques peuvent passer outre les mesures de sécurité développé par les fabricants de smartphones. Si les propriétaires des systèmes d’exploitation font l’effort pour sécuriser au maximum la plate-forme, il semblerait que Google soit assez en retard sur son concurrent Apple, dans le domaine. En effet, dans un classement fourni par AV-TEST, issu d’une étude réalisée sur 6 mois, a mis en évidence que les mécanismes de protection développés par la société de Moutain View ne sont pas si efficace que cela. Il semblerait même que le Google Play Protect se positionne en bon dernier pour ce qui en est de la détection des programmes malveillants.

Le test de la société allemande a démontré que Le système de protection déployée par Google sur son PlayStore ne permet que de détecter 2 tiers des applications vérolées (au nombre de 20 000). Pourtant à côté de Google Play Protect, certains logiciels de protection tel que AVG, BitDefender ou AVAST ont affiché un score assez élevé en terme de détection. Face à cette situation, AV-TEST a recommandé à « Tous les utilisateurs Android de télécharger une app de sécurité supplémentaire ».

Par conséquent notre question de début et répondu. Car à y regarder de près, le conseil est très bien venu et se situe dans un contexte a totalement légitime. Cependant, il faut rappeler quelque chose même si le besoin de se protéger se pose. Les risques encourus par les utilisateurs de smartphones dépendent de la manière dont ils utilisent cet outil et selon un contexte bien déterminé. C’est par exemple, il est évident que pour un utilisateur qui utilise des applications venant hors du PlayStore de Google, il faut forcément que ce dernier a une couche de protection supplémentaire. On n’est jamais trop bien protégé.

En revanche lorsque vous vous contentez de télécharger des applications sur le PlayStore, des applications venant des fabricants qui sont fiables et reconnus par la communauté, les risques que vous soyez infecté se réduisent de manière significative. Par ailleurs si l’utilisateur se permet d’être assez attentif lorsqu’il accorde de certaines autorisations demandées des applications, ou en s’appuyant sur des retours des utilisateurs, il peut grandement améliorer sa sécurité par ces gestes simples. De façon claire et nette, aucun mécanisme de protection ne garanti sécurité à 100 %. Mais en restant dans l’environnement Google, les risques ça s’amenuise grandement.

Pour résumer, les utilisateurs de mobile peuvent se sécuriser lorsqu’ils s’empêchent eux-mêmes de télécharger tout et n’importe quoi sur leur mobile.

Les tests peuvent souvent fournir des chiffres qui font peur ou qui rassurent cependant, la réalité peut être beaucoup différentes et l’utilisateur à la base demeure toujours le principal problème ou pilier de sa propre sécurité.

Cela veut-il dire que Google fait du bon travail ? Manifestement, non. L’entreprise se doit de faire mieux pour protéger les 3 milliards et quelques de téléphones Android en circulation, surtout à l’aune des récentes révélations concernant l’affaire Pegasus. L’étude d’AV-TEST est une douche froide pour le géant de la recherche, mais cela ne veut pas dire pour autant que votre téléphone est infesté par des programmes malveillants.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage