Un bug sur WhatsApp conduit à l’exposition de 500 000 conversations privées sur Google ?

Peut-être que vous le savez ou on, mais apparemment les échanges effectués sur le service de messagerie WhatsApp sont indexées par les moteurs de recherche.

C’est à dire Google, Bing, brave etc… Ce qui permet bien sûr de pouvoir accéder à une conversation souvent privée depuis ceux-ci (les moteurs de recherche). Non seulement on peut avoir accès à des conversations privées de WhatsApp via le moteur de recherche, il est possible aussi d’identifier les différents participants à ces conversations avec bien sûr l’accès libre et total à leur numéro de téléphone.

Cet article va aussi vous intéresser : Le patron d’Amazon piraté par à travers WhatsApp

On sait que sur l’application WhatsApp il est possible d’engager des conversations privées ou publiques à travers la création de groupes. Cependant lorsqu’un groupe est créé il est possible de générer un lien permettant à une personne d’accéder à ce groupe en cliquant simplement sur ce lien. Le véritable problème c’est que ces groupes publics sont indexés sûr les moteurs de recherche.

La découverte a été faite par un site américain du nom de Vice, spécialiste du IT et sécurité informatique et autres termes généraux. Le procédé n’était pas très compliqué pour ces derniers pour découvrir ce fait. Ils sont tout simplement pour tenter de faire des recherches sur Google, en y insérant des termes pouvant se référer au nom du groupe. La petite expérience de vice a démontré que C’est « environ 470 000 invitations de groupe » qui seraient accessibles depuis Google. Et cela, sans aucune protection.

Certaines personnes dans leur enquête ont pu accéder à des groupes WhatsApp public depuis Google. Une fois dans le groupe, on peut avoir accès aux identifications personnelles des utilisateurs, le numéro de téléphone et autres informations de profil. « Il suffit donc de cliquer sur leur profil, enregistrer la photo et effectuer une recherche image inversée sur Google pour obtenir un résultat probant sur leur nom et prénom », explique un enquêteur Numerama, un autre site spécialisé dans les techs.

Ce problème existe sur WhatsApp depuis novembre 2019 semble-t-il. il semblerait que cela ne soit pas une faille de sécurité mais une programmation liée au caractère ouvert de ces échanges publics. Il semblerait que la fonctionnalité de partage la cause principale. De ce fait, nous ne serions pas peut-être face à une faille de sécurité. Selon les dires du porte-parole du réseau social WhatsApp, le fait que ces liens soit référencés par les moteurs de recherche n’est pas quelque chose d’anormal. « Les administrateurs de groupes WhatsApp peuvent inviter n’importe quel utilisateur à rejoindre ce groupe en partageant le lien qu’ils ont généré. Comme tous les contenus qui sont partagés dans des chaînes publiques, les liens d’invitation qui sont postés publiquement sur Internet peuvent être trouvés par d’autres utilisateurs de WhatsApp ».

Par ailleurs, les responsables du réseau social pour mentionné qu’il est possible de fermer l’accès grand public à ces groupes de discussion. Il suffit simplement aux administrateurs des différents groupes de réinitialiser les liens d’accès ce qui va automatiquement obsolètes les anciens qui ne pourront plus être utiles même s’ils sont référencés.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage