Un fournisseur de la Navy américaine, touché par un rançongiciel

IPG Photonics est un fabricant de laser à fibre.

La semaine dernière il a été officiellement annoncé que la société avait été touchée par un programme de rançonnage. Le Ransomwares dont il est question n’est rien d’autre que RansomExx, connu anciennement sous la dénomination de « Defray777 ». L’impact de cette Cyberattaque s’est fait sentir sur le plan mondial. L’ensemble des systèmes de la société a été paralysé. On parle notamment de la messagerie de la téléphonie ainsi que les réseaux informatiques.

Cet article va aussi vous intéresser : Tesla, déjà ciblé par une attaque au rançongiciel

Notons par ailleurs que la société IPG Photonics et un fournisseur de l’us Navy. En effet il fournit à l’institution américaine son système d’armement au laser, « le LaWS », qui est d’ailleurs installé sur le navire de guerre USS Ponce. L’entreprise qui existe depuis 1990, crée par Valentin Gapontsev, un milliardaire Russo-Américain et une spécialiste dans le développement et la commercialisation des lasers à fibre, une technologie qui est couramment utilisé dans le secteur de la santé, de l’Industrie, mais aussi de l’armement c’est-à-dire militaire. Son siège se situe à Oxford dans le Mississippi aux États-Unis, et emploie près de 4 000 personnes. Cotée au Nasdaq, l’entreprise a généré en 2019 un chiffre d’affaires d’environ 1,3 milliards de dollars.

La cyberattaque dont elle a été victime a énormément affecté le fonctionnement de l’entreprise au niveau mondial. De la messagerie à la téléphonie en passant par les réseaux annexes, tout a été paralysé. Que ce soit les activités de fabrication ou même de distribution, l’entreprise s’est trouvé dans une indisponibilité totale. Selon les informations qui proviennent de la société, l’attaque informatique a permis aux cybercriminels de dérober les répertoires TFS, mais il n’y a pas une très grande précision concernant le problème.

Pour le moment, le montant exigé par les cybercriminels n’a pas encore été précisé. Tout ce que l’on sait c’est la nature du programme malveillant utilisé. Bleeping Computer, il serait alors question de RansomExx, une version plus récente d’un précédent rançongiciel connu sous le nom de Defray777. Comme on le sait, ce n’est pas du tout la première fois que ce programme malveillant est utilisé dans le cadre d’une cyberattaque. On vous rappelle que durant le mois de juin dernier, c’était Texas Departement of Transportation qui était attaqué avec ledit ransomware. Il s’en est suivi durant le mois de juillet, l’attaque de Konica Minolta.

Bien sûr, cette attaque Informatique implique beaucoup de choses qui montrent clairement que les pirates informatiques à l’origine ne seraient pas simplement intéressés par de l’argent. En effet, IPG Photonics, à travers son activité touche plusieurs secteurs sensibles, à savoir le côté militaire et le côté médical. En particulier US Navy en tant que client. Selon la rumeur qui circulent sur la question, les cybercriminels indexés pourraient bien agir pour le compte de la Russie.

Cette énième attaque met en évidence une tendance qui est inquiète de plus en plus les secteurs du numérique ainsi que tous les autres secteurs qui lui sont affiliés directement ou indirectement. « L’attaque par ransomware contre IPG Photonics met en évidence une tendance inquiétante », a souligné Andrea Carcano, le cofondateur de Nozomi Networks. « Les attaquants exigent des rançons plus élevées et ciblent des organisations plus grandes et plus critiques. Ces menaces devraient être une préoccupation sérieuse pour les professionnels de la sécurité chargés de protéger non seulement l’informatique, mais aussi les réseaux OT et IoT ».

Comme le mentionne IPG Photonics, Des dossiers TFS et d’autres données ont été dérobé d’après une note laissée les pirates informatiques.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage