6 menaces informatiques auxquelles votre entreprise pourrait être exposée

Les attaques informatiques connaissent une hausse depuis le début de l’année.

Que ce soit les grandes entreprises la petite ou encore les moyennes les organisations non gouvernementales ou encore des institutions publiques, partout il y a de l’informatique il y a de l’informatique, il y a possibilité d’être ciblés par la cybercriminalité. Et cette situation va en grandissant. Les différents types de cybercriminalité connaissent aussi une sophistication. Les raisons d’une attaque informatique aujourd’hui ne sont plus évidentes. Souvent il peut bien s’agir d’une volonté de se faire de l’argent, dans d’autres circonstances, on perçoit l’implication d’État-nation ayant des objectifs géopolitiques. À cela s’ajoute l’espionnage industriel à côté de l’espionnage politique.

Cet article va aussi vous intéresser : Une hausse des attaques informatiques chez 93 % des entreprises Françaises

Au vu de cela il faut s’interroger sur la situation des menaces informatiques qui nous guettent à longueur de journée. C’est pourquoi dans notre article, nous allons vous proposer 6 menaces informatiques qui sont susceptibles de vous arriver.

1 –  Les logiciels

Lorsque ces programmes malveillants ne sont pas gérés par l’entreprise directement, il est facile pour les cybercriminels de les corrompre. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est recommandé de souvent être au plus proche de ses fournisseurs de services digitaux et s’assurer que l’ensemble des actions est conforme aux exigences de la cybersécurité

2- Le phishing ou hameçonnage

C’est une technique classique dans le secteur de la cybercriminalité. La grande majorité des campagnes de piratage informatique débute en général par des compagnes d’hameçonnage. L’objectif des pirates informatiques alors et de collecter le maximum d’informations en particulier des informations confidentielles. On fera allusion entre autres :

– D’identifiants de connexion

– De mot de passe

– Données bancaires

– Données personnelles nominatives

La technique consiste tout simplement à envoyer un mail au message texte à des personnes ciblées ou de manière aléatoire. Ce message texte ou cet email contient un lien corrompu qui sera chargé de la personne vers un site internet contrôlé par les cybercriminels ayant l’aspect d’une plateforme légitime. À travers des formulaires, l’utilisateur est invité à y entrer certaines informations qui seront par la suite récoltées par la suite des criminels. De plus l’hameçonnage peut conduire à une autre pratique appelée « l’arnaque au président ». C’est lorsque le pirate informatique usurpe l’identité du responsable de l’entreprise dans le but d’exiger certaines informations confidentielles ou dans l’objectif de pousser la personne ciblée à réaliser une action particulière.

3- Le Ransomware

Le rançongiciel est la star des attaques informatiques si on peut le dire de la sorte. L’actualité de la cybersécurité et en grande partie dédiée aux activités des ransomwares. Cela est de bonne guerre car, durant ces 10 dernières années, les plus grandes attaques informatiques étaient en très grande majorité des rançongiciels. La technique consistant tout simplement à prendre en otage le système informatique d’une organisation. Les données étant chiffrées, les opérateurs derrière le rançongiciel demande le paiement d’une rançon en échange de la clé de déchiffrement. Pour montrer à quel point sa technique a des succès, il faudrait simplement voir la montée fulgurante du montant moyen payé par les entreprises qui de 2019 était de 96 832 € est passé à 262 761 € 2020.

4- Les menaces interne à l’entreprise

Il est important de parler de ces menaces ci. Il arrive souvent que les attaques informatiques soient le fait d’anciens employés de l’entreprise ou encore de sous-traitants ou des personnes employées par intérim. Ces personnes à cause de leur statut assez particulier peut-être le canal par lequel une attaque peut être initiée. Soit par divulgation de mot de passe ou encore par infection indirect.

5- La vulnérabilité des objets connectés

Si une chose fait l’unanimité dans le secteur de la sécurité informatique, c’est le fait que les objets connectés sont assez vulnérables. Pourtant, on assiste à une explosion de l’usage de ces objets dans les organisations.

6 – L’attaque par force brute

C’est une technique qui consiste à trouver le bon mot de passe en essayant plusieurs autres contenus dans une base de données récolter sur le web. Cette base de données est constituée généralement de données provenant de fuites ou encore de piratage orchestré et vendu sur le Dark web. Pour que ça fonctionne les pirates informatiques compte pour la plupart sur la manie des utilisateurs à toujours formulé des mots de passe simple et courant.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage