Comment détecter le Cryptominage ?

Le Cryptojacking fonctionne un peu comme la technique de rançonnage.

Il peut aussi affecter les entreprises quand bien même que ces derniers déploient beaucoup d’efforts en matière de sécurité. Les experts, affirment que les systèmes classiques de détection ne peuvent pas suffire pour déterminer, si un programme de Cryptojacking est activé dans notre système.

Cet article va aussi vous intéresser : Comment se protéger du Cryptojacking ?

Aux dires de M. Laliberté : « Le code peut se dissimuler des outils de détection qui s’appuient sur les signatures (…) Les outils antivirus pour desktop ne les voient pas ». Aussi voici quelques méthodes pour vous aider.

La formation de l’équipe de helpdesk.

La première disposition consistera à former bien évidemment l’équipe chargée du helpdesk, à détecter les signes qui peuvent annoncer un quelconque Cryptominage. L’un des premiers symptômes est généralement la lenteur des terminaux. Ensuite la surchauffe du système qui pourrait occasionner une conséquence plus grave homme des pannes du CPU. « La chaleur [provenant d’une utilisation excessive des CPU pourrait endommager et réduire la durée de vie des équipements », indique Marc Laliberté. Par ailleurs, il a été noté que le Cryptojacking était facilement détectable en ce qui concerne les appareils mobiles comme les téléphones portables et les tablettes.

La surveillance du trafic réseau.

La solution du monitoring de réseau est dans notre contexte une mesure très efficace. Conseillé par M. Vaystikh qui explique que le Cryptojacking sera plus facile à détecter quand c’est sur un réseau d’entreprise qu’il est effectué plutôt que chez des individus lambadas. Il affirme que c’est plus aisé pour les applications dédiées exclusivement à la surveillance de réseau bien défini.

La firme de sécurité informatique SecBi notifie qu’elle a mis en place un système de détection qui se fonde sur l’intelligence artificielle. D’accord avec l’approche de la firme SecBi, le chercheur en sécurité de WatchGuard, reconnaît que la surveillance de réseau est bien la meilleure stratégie : « En passant en revue l’ensemble du trafic web, on a plus de chance de détecter des cryptominers ».

On peut noter par ailleurs, différentes méthodes de monitoring réseau qui vont souvent jusqu’à contrôler et vérifier l’activité de chaque utilisateur connecté à ce réseau

M Farral de WatchGuard : « Si vous avez un bon filtre sur un serveur sur lequel vous surveillez la mise en œuvre de connexions externes, cela peut constituer un bon moyen de détecter les malwares de Cryptominage ».

Par ailleurs il notifie que cette méthode n’est pas sans faille aussi, car il existe des malwares capable de la contourner.

L’inspection des sites internet.

M Farral disait : « Le serveur lui-même n’est pas la cible, mais quiconque visite le site web risque d’être infecté ». Il est essentiel de visiter que les sites non infectées. Mais comment je peux savoir que ceci ne soit pas infecté ou non. ». C’est là que vient l’idée de l’inspection des sites web. Aussi c’est une page qui est réservée aux experts en sécurité informatique. Vérifier les lignes de code de chaque site ainsi que le comportement suspect des plateformes numériques dont l’accès est beaucoup utilisé par les usagers du web.

L’information en continu.

« Une organisation avisée doit se maintenir informée sur ce qui se passe » disait Farral.

En effet il est nécessaire de toujours rester informé des nouvelles tendances du Cryptojacking. Les méthodes évoluent constamment pour s’adapter aux mesures de sécurité qui sont imposées. Ainsi être à la page permet aussi de savoir comment éviter de tomber sur le coup de ce genre de piratage.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage