En pleine crise de la pandémie du coronavirus, un hôpital Tchèque est victime d’une attaque informatique

Comme quoi, les pirates informatiques choisissent bien leur moment.

Même en ces temps de pandémie, ils trouvent le temps de mener une attaque informatique, contre un l’hôpital de surcroît.

Cet article va aussi vous intéresser : 3 hôpitaux refusent des patients pour cause d’attaque au logiciel de rançonnage

Cela s’est passé exactement dans la ville de Brno, en République tchèque. Le système d’information a commencé à fonctionner très bizarrement. Empêchant les commandes de certaines fonctionnalités nécessaires à plusieurs types d’interventions. Si jusqu’à présent nous n’avons aucune information précise sur la nature de l’attaque informatique, nous savons au moins que son impact a été suffisamment grave. En effet à cause de cette attaque, plusieurs interventions chirurgicales ont dû être annuler pour certaines renvoyer vers d’autres unités médicales de la ville, en particulier vers l’hôpital Sainte-Anne qui se trouve juste à côté des médias locaux.

L’incident a contraint les autorités de l’hôpital à mettre fin au fonctionnement du réseau informatique de l’hôpital. Ce qui a eu pour conséquence de toucher d’autres branches de l’unité médical tel que l’hôpital pour enfants et même la maternité.

Les médias ont été informés de l’attaque informatique par un patient et un expert de la sécurité informatique de la firme de sécurité Sucuri. Tout a commencé lorsque les employés de l’hôpital ont été informés par le système d’avance automatiquement pour l’extinction des ordinateurs pour cause de sécurité informatique. Selon une personne présente à l’hôpital lors de cet événement, cette annonce a été passée plusieurs fois. « Ce message a été répété toutes les 30 minutes. Vers 8 heures du matin, il y a eu une autre annonce selon laquelle toutes les opérations sont annulées. » expliquait M. Gramatik, un des patients témoin de la scène.

Le Centre national de la cybersécurité de la République tchèque, le Czech National Cyber Security Center et la police Tchèque se sont aussitôt saisie de l’affaire. En collaboration avec l’ensemble du personnel informatique de l’hôpital, il essaie de trouver une solution pour redémarrer le système et le faire fonctionner correctement. la gravité de ce problème se situe au niveau du fait que cet hôpital est un centre dédié au test du COVID-19. L’hôpital est considéré comme étant l’un des plus grands laboratoires de la République tchèque dédié à la recherche de solutions sur la pandémie qui touche le monde entier aujourd’hui. Par ailleurs, l’on ne sait pas si l’attaque informatique a porté atteinte à la capacité à l’hôpital à procéder toujours au test de COVID- 19.

Pour l’heure, les statistiques ont démontré que 117 personnes ont été testées positif au coronavirus. Et les capacités de test des hôpitaux se positionnent comme étant une nécessité pour empêcher une propagation certaine de cette maladie. Face à l’opportunisme des pirates informatiques, le fondateur et le PDG de la société spécialisée OutThink, Flavius Plesu, note ceci : « En temps de crise, les pirates voient des opportunités. En période de risque, les équipes de sécurité doivent être particulièrement vigilantes et comprendre que le risque d’une cyberattaque est beaucoup plus élevé que d’habitude, car les pirates informatiques essaient de profiter du personnel fatigué et débordé pour agir. ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage