8 choses sur la cybersécurité depuis COVID-19

Durant l’année 2020, le monde est frappé par une pandémie qui affecte pour les secteurs d’activité le COVID-19, à cause de sa folle propagation a contraint le confinement général dans plusieurs pays.

L’une de conséquences de ce confinement a été l’adoption à grande échelle de la collaboration à distance. Qui dit collaboration à distance dit usages augmenté de l’Internet. Et bien sûr qui dit usage répété d’Internet dit exposition grande à la cybermalveillance. En effet les Actes de cybermalveillance se sont multipliés en 2020. Au Regard ce que l’on observe, on peut dire qu’en 2020 il faudrait s’y attendre à cette recrudescence de la vague de cybercriminalité.

Cet article va aussi vous intéresser : Attaque informatique contre le vaccin du CoVid-19

« En 2020, nous avons connu vague après vague de poussées de COVID-19 et observé échec après échec la mise en pratique de ce que nous savions être des mesures préventives efficaces. De même, en décembre 2020, l’attaque du logiciel malveillant SolarWinds a entraîné la mise en péril de pas moins de 18 000 systèmes et d’innombrables dossiers confidentiels. Il est possible que, dans les deux cas, certaines des retombées soient dues à la fatigue ou à la complaisance. Quoi qu’il en soit, nous pouvons et devons faire mieux. La bonne nouvelle, c’est que nous pouvons atténuer les risques de cyberattaques en suivant quelques leçons essentielles que la COVID-19 nous a (ou aurait dû) nous apprendre. », explique Stéphane De Jotemps, Vice-président régional des ventes France de Skillsoft.

D’une manière ou d’une autre, la pandémie à coronavirus a permis d’avoir une meilleure appréhension de ce qu’on peut appeler la cybersécurité. On a pu de ce fait observer 8 points importants à retenir pour lutter contre la cybercriminalité au regard du covid-19

1- Rien n’est totalement sûr à 100 %

En effet, on ne peut pas nier que les spécialistes de la sécurité informatique ainsi que l’ensemble des responsables des systèmes informatiques en beaucoup été négligent sur certaines faiblesses des programmes informatiques que nous utilisons à longueur de journée. Avec ce que l’on vit aujourd’hui, il est clair que les mesures doivent être pris pour accentuer l’ensemble des pratiques pour en faciliter améliorer la sécurité de la chaîne d’approvisionnement.

2- Prendre garde de l’ensemble de ce qu’on partage

Les cybercriminels sont à l’affût. À la moindre occasion ils sont prêts à dérober vos informations personnelles ou encore vos informations financières. Éviter de rendre trop facilement accessible vos données personnelles et financières. Protégez vos tout simplement

3- Se méfier des pièces jointes dans les emails

L’une des portes d’entrée favorites des cybercriminels elles sont les pièces jointes. Grâce à elle, ils peuvent tout simplement injecter un code malveillant dans votre terminal dans le but de vous espionner où prendre en otage votre système informatique. C’est d’ailleurs pour cela qu’il vous est recommandé de ne pas ouvrir les e-mails de correspondance inconnu. Et puis surtout les pièces jointes lorsque vous ne connaissez pas le destinataire.

4- Fractionner par segment les bases de données les réseaux informatiques

Il faut éviter d’utiliser un code sans pour autant vérifier à la base aussi est sûr. Il est aussi recommandé de créer à distance une chaîne d’approvisionnement pour logiciel.

5- Equipez-vous de protection

À la moindre vulnérabilité, il faudrait être sûr qu’il y a des pirates Informatiques prêts à vous envahir.  « Couvrez les expositions avec des pare-feu solides et des programmes de détection des menaces en cours. Arrêtez les injections SQL nuisibles. Les formulaires web sont un point d’entrée privilégié pour les intrus qui souhaitent insérer des commandes SQL. Sans être détectés, les pirates peuvent accéder aux bases de données et y apporter des modifications malveillantes. », explique Stéphane De Jotemps.

6- Être exemplaire

Trouver un moyen pour mobiliser au mieux votre. Cela peut-être des jours de concours mais il faudra que ce soit en mesure de tester non seulement la capacité de votre personnel face à la menace mais aussi d’améliorer leur connaissance

7- Créer un cadre sain et sécuritaire

Il est recommandé de crypter et d’encoder toutes les informations qu’elles soient sensibles ou susceptible d’être sensibles à une portée plus ou moins délicat. Prenez la peine de développer la sécurité de vos logiciels depuis le tout début de la création à la mise en place jusqu’à l’utilisation.

8- Assainir son environnement informatique régulièrement

Mettre constamment à jour son système d’exploitation et ses logiciels.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage