Éviter d’utiliser les appareils professionnels pour des usages personnels

Aujourd’hui, on peut dire sans se tromper que nous sommes à l’ère du travail à distance.

La collaboration à distance qui était réservée à une catégorie professionnelle s’est généralisée. Pourtant, de la pandémie à coronavirus et de confinement des populations pour casser la chaîne de contamination, les habitudes des utilisateurs en matière de numérique étaient purement personnelle ou en grande partie. Aujourd’hui ces mêmes utilisateurs doivent trouver le juste milieu entre utilisation de l’outil informatique et son utilisation professionnelle. Aujourd’hui envoyer un SMS n’est plus aussi simple à faire carrément surtout quand le contexte a fait varier du jour au lendemain. On serait alors tenté d’envoyer un SMS professionnel par téléphone personnel ou même le contraire. Consulter et gérer des documents professionnels à travers par exemple un ordinateur personnel ou encore consulter ses comptes de réseaux sociaux ses photos grâce à son ordinateur professionnel. Autant de pratiques aujourd’hui qui s’enchevêtrent.

Cet article va aussi vous intéresser : Sécurité informatique et télétravail : quand les employés deviennent des responsables

Si individuellement aucune action précitée les renferme caractère dangereux, on peut dire que dans un contexte cela peut avoir des conséquences plus que dramatique. L’exemple de l’ancien directeur de la CIA, John Mark Deutch, est un cas d’école. En 1996, avant de quitter son poste, John Mark Deutch demande l’autorisation de garder les ordinateurs fournis par le gouvernement américain car selon lui ces appareils contenaient des informations financières qui lui appartenaient car il n’avait pas lui-même d’ordinateur personnel qui lui permettrait de transférer ses informations. À cette époque ne pas avoir d’ordinateur personnel n’était pas scandaleux c’était assez courant. À la demande le gouvernement accepte à condition que ce dernier devienne un consultant du gouvernement sans être rémunéré pour cela. Il ne devrait pas non plus utiliser ces mêmes ordinateurs pour des usages personnels et devait faire en sorte d’acheter un ordinateur personnel pour transférer ses informations financières.

Les années qui suivirent, il a été découvert que les ordinateurs contenaient belle et bien les informations de nature confidentielle. En plus d’être connecté à Internet, les ordinateurs servaient aussi pour des usages courants, pour l’ancien patron de la CIA et pour toute sa famille. Cette situation à pendant très longtemps exposé des secrets d’État qui auraient pu être consultés ou dérobés par n’importe qui à n’importe quel moment. John Mark Deutch s’est retrouvé avec une amende de 5 000 dollars sur la tête pour détention frauduleux de documents confidentiels. La somme qui aurait pu être pire et les conséquences plus dramatiques.

« Mélanger les appareils pro et perso : non ! Je sais qu’il est difficile de ne pas prendre son ordinateur portable pro ou sa tablette pro pour aider ses enfants à faire leurs devoirs ou remplir une demande de prêt immobilier. Nous sommes si nombreux à travailler depuis le canapé de notre salon ou la table de notre cuisine depuis un an que la frontière entre notre vie professionnelle et notre vie privée n’a jamais été aussi floue. Surtout que de nombreux fabricants de matériel informatique ont joué sur ce fait en commercialisant leurs produits comme étant capables de gérer en toute sécurité à la fois le travail et les loisirs. Mais même avec ces solutions, il n’y a qu’un seul moyen de se protéger complètement pour ne pas subir le même sort que John Deutch : garder nos technologies professionnelles et personnelles séparées. », note Bill Detwiler, consultant IT.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage