Faire attention à certaines applications Among Us

Récemment la société de sécurité informatique Promon a publié le résultat de ses recherches autour de l’application Among Us.

Dans ce rapport, la société a mis en évidence le fait que des pirates informatiques arrivent à profiter de la popularité qu’a le jeu pour induire en erreur les utilisateurs, en les poussant à télécharger des programmes vérolés. Les chercheurs de la société ont découvert près de 60 applications malveillantes qui seraient en circulation sur le Web actuellement.

À titre de rappel, signifions que le jeu vidéo Among Us est dans la catégorie des jeux en ligne de type multijoueur. Pendant ces 2 dernières années, il a acquis une certaine popularité auprès de la jeunesse. Le problème, c’est que cette popularité va être détournée à des fins malveillantes. Il est utilisé comme un leurre dans une campagne de cybermalveillance.

L’étude qui a permis de découvrir cet état de fait a été réalisé par la société norvégienne Promon, une spécialiste de la sécurité informatique en collaboration avec Wultra. De manière concrète il existerait près de 60 fausses application qui usurpent l’identité du célèbre jeu. Qui est en réalité sont les applications vérolées. Les utilisateurs férus de ce jeu se font malheureusement prendre dans la marmaille.

Cet article va aussi vous intéresser : Les éditeurs de jeux vidéos face à la cybercriminalité

Bien sûr les fausses applications visent d’objectif bien déterminé. Après l’analyse de certaines parmi elles, les chercheurs en sécurité informatique ont pu observer que deux tiers de celle-ci contenaient un code malveillant permettant aux pirates informatiques, de contrôler les appareils sur lesquels elles sont installées. Les applications seraient aussi dotées et équipées de adwares, des logiciels malveillants qui permettent d’afficher des publicités sur l’écran des appareils de leur victime.

La société de sécurité a aussi mentionné le fait, que certaines applications avec la fonctionnalité de voler des informations bancaires et des données de connexion ainsi que des mots de passe ou des noms d’utilisateurs. Pour sembler beaucoup plus légitime, les pirates informatiques se servent du vrai nom du package Android du jeu.

Par ailleurs, il semblerait que toutes ces applications ne soient pas le fait d’un seul éditeur. Il y a exactement 9 éditeurs impliqués selon la société de sécurité. Ces applications sont proposées généralement sur des plateformes non officielles. Cela va ailleurs pour cette raison qu’il est fortement recommandé aux utilisateurs de ne pas télécharger des applications dehors Google Play Store ou l’App Store.

Les parents des jeunes qui s’intéressent à ce genre de jeu sont aussi interpellés sur la question. « Le problème est que ce jeu particulier est très populaire auprès des jeunes, qui ne se soucient généralement pas de la sécurité des applications mobiles et téléchargeront ce qu’ils pensent être une version légitime du jeu », a souligné Tom Lysemose Hansen, le directeur technique de Promon. D’une certaine manière les éditeurs du jeu mettent tout en œuvre pour lutter contre cette usurpation. Pour le moment il est demandé beaucoup de vigilance de la part des utilisateurs. Surtout ne pas télécharger les applications dehors du Play store et de l’AppStore.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage