FSecure vous conseille de rester en sécurité en appliquant ses conseils de sécurité pendant ces périodes de troubles

Selon FSecure, en suivant ses 5 conseils, il est possible de vous tenir loin des attaques informatiques jusqu’à la fin de la crise occasionnée par la pandémie du virus.

En effet comme on le voit, les cyberattaques ont connu un certain Boom depuis le début de l’année. La crise sanitaire qui traverse le monde entier à favoriser l’explosion du trafic d’Internet, permettant ainsi aux pirates informatiques d’avoir plus de possibilités qu’avant. Cependant les organisations de santé sont les plus touchées en ce temps de crise. Elles sont vulnérables et débordées, ce qui se comprend. C’est d’ailleurs pour cette raison, que Mikko Hyponnen, le responsable de la recherche chez la société de cybersécurité F-Secure, a exhorté les cybercriminels à se tenir « à l’écart des organisations médicales. Il signifie sur Twitter que « Si vous visez des systèmes informatiques d’hôpitaux durant la pandémie, nous utiliserons toutes nos ressources pour vous pister ».

Le coronavirus bouc émissaire assez génial pour les pirates informatiques. Donc, ils feront tout pour tirer le maximum de profit de la situation.

Alors à l’instars de la crise sanitaire qui exige un ensemble de pratiques pour se protéger du virus du COVID-19, il y a aussi des bonnes pratiques à adopter pour éviter cette fois-ci les virus informatiques. FSecure, entreprise spécialiste de la sécurité informatique nous livre 5 bons comportements à adopter pour une meilleure cybersécurité :

Les conseils de FSecure :

1 – Se tenir loin des pièces jointes contenues dans des correspondances de destinataires que vous ne connaissez pas.

Cette tactique est très courante, les e-mails sont les moyens très courant pour cacher des programmes malveillants ou autres liens corrompus. Et cela très régulièrement. Les internautes sont amenés le plus souvent par l’inquiétude ou la curiosité, surtout lorsqu’ils voient « informations importantes » ou peut-être « instructions sur la manière de se protéger ». Et la curiosité fait le reste. Le problème, une fois ces pièces ouvertes, les utilisateurs s’exposent automatiquement à des programmes malveillants qui peuvent s’installer automatiquement sur les terminaux. « Ces e-mails frauduleux cherchent à vous faire croire qu’ils sont issus d’une source fiable, comme le gouvernement. Ils se sont d’abord répandus en Chine. Les États-Unis et le Japon ont ensuite été touchés. D’autres pays devraient suivre. » explique Guillaume Gamelin, le Vice Président régional de F-Secure

2 – Se limiter à des sites Web protégés et fiables, lorsqu’on veut accéder à Internet. C’est un conseil de base. Cela permet de se protéger contre les méthodes d’hameçonnage.

3 – Dans le cadre des tâches professionnelles, vous devez éviter le plus possible d’utiliser des appareils à usage personnel. Car dans la majeure partie de l’usage de nos appareils personnels, nous n’avons pas généralement cette tendance à faire attention à notre cybersécurité. Le système d’exploitation ou même les logiciels de sécurité ne correspondent pas aux exigences du secteur professionnel, qui lui est marqué par un certain cadre confidentiel. Aussi, en utilisant ses terminaux personnels, on risque d’exposer les données professionnelles à de potentielles attaques informatiques voire à des détournements d’informations confidentielles.

4 – Toujours se servir de réseau virtuel privé ou encore VPN à distance à des fichiers importants pour votre travail. Même en dehors du travail, il est toujours recommandé utiliser le chiffrement qu’offre un VPN pour protéger ses données personnelles mais aussi pour sécuriser ses accès à Internet. L’idée est de laisser le minimum d’informations derrière soi lorsqu’on accède au Web.

5 – Utiliser un antivirus, ou tout autres solutions de protection. Sans oublier les mises à jour complètes de vos terminaux et vos applications.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage