La coupe du président, une compétition qui met à l’épreuve les cyber-experts fédéraux et militaires aux États-Unis

« (…) Des choses comme cette compétition rassemblent les gens parce que plus nous partageons d’informations et plus nous pouvons créer de relations, plus la sécurité que nous aurons en tant que nation sera renforcée ».

Organisé par le département de la sécurité américain, La coupe du président est une compétition qui permet de confronter les experts en cybersécurité de différents départements. The president cup, comme on l’appelle réunira bientôt les personnes les plus audacieuses des forces de l’ordre et des services de l’administration publique. La compétition sera lancée dans les 3 prochains mois. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 27 septembre.

A lire également : Apple promet 1 million de dollar pour celui qui piratera son iPhone

Comme l’a nettement signifié Rob Karas, vice-directeur de l’Institution « Cyber Security and Infrastructure Security Agency », la compétition concerne tous les membres du gouvernement, pas seulement les forces de l’ordre. Aussi tout fonctionnaire qui pense avoir assez de connaissances en matière de programmation ou de cybersécurité y est invité. « Le concours de cybersécurité du President’s Cup est un concours visant à identifier et à reconnaître les meilleurs talents en matière de cybersécurité au sein de l’effectif fédéral », avait-il déclaré lors d’un entretien avec le Federal News Network. Il Ajoutera : «Nous sommes certains qu’il existe de grands talents techniques et nous voulons les identifier. Cela donnera aux personnes qui n’ont peut-être pas l’occasion de montrer leurs compétences au quotidien contre certains des meilleurs joueurs du pays. Ce sera donc une compétition unique pour tous. ».

C’est au cours des 4 derniers mois que le département de la sécurité intérieure a eu l’idée de créer sa propre compétition. Cela prend racine dans le décret signé par le président américain Donald Trump dans le mois de mai portant sur les cybers effectifs.

La compétition sera organisée en 3 tours. Les concurrents qui seront composés à la fois d’individus et d’équipes. Ils feront leurs participations dans les 2 premiers tours à distance. les participants devront répondre à Jeopardy, qui est un environnement composé de défis et de questions. « Cela pourrait être une question de police scientifique ou une question de réponse à un incident ou une question qui demande (…) Ce ne sera pas un oui / non ou un remplissage dans le type de question vide » disais Rob Karas.

Il a été ajouté que seuls 100 candidats seront retenus pour participer au second tour. Le second sera plus difficile. Et seulement 10 candidats seront retenus pour la phase finale. La troisième étape comprend deux épreuves comme l’a signifié Rob Karas. « Tout sera basé sur le cadre de l’Initiative nationale pour l’éducation en matière de cybersécurité (NICE) de l’Institut national des normes et de la technologie et sera lié à cela (…) L’un des concepts que nous développons actuellement est la simulation d’une installation nucléaire. Les équipes seront affectées à une installation nucléaire, quelque chose ne fonctionne pas correctement et elles doivent comprendre ce qui se passe, le diagnostiquer et s’en sortir. »

Notons par ailleurs que le président cup n’est pas ouvert aux universitaires ni aux entrepreneurs. Les entreprises privées prestataires du gouvernement et les particuliers qui ne sont pas agent de gouvernement sont totalement exclus de la compétition. À cette question posée Rob Karas répond :  « Il s’agit de reconnaître les cybercriminels au sein du gouvernement, mais cela ne se limite pas à eux. Je travaille avec beaucoup de groupes de travail et de rôles variés et il y a beaucoup de techniciens. À l’avenir, nous devons penser que la cybersécurité est le travail de tous, et pas seulement un petit groupe. »

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage