La sécurisation de l’espace de travail

Aujourd’hui, il est difficile de pouvoir travailler convenablement sans utiliser un outil informatique.

Le monde du travail se trouve alors bouleversé par cette digitalisation croissante modifiant ainsi de manière substantielle le workshop. Le quotidien sur le plan professionnel n’est plus ce qu’il était il y a 10 ans de cela. Avec l’explosion du télétravail, nous assistons à une évolution assez marquante de cet univers qui est destiné à changer encore plus.  Pourtant ce changement implique de considérer une réalité importante. La protection des informations qui transitent au quotidien dans un contexte nouveau et assez exposé. « Dans ce contexte, un point clé ne doit pas être écarté au profit d’une seule sécurisation de sujets à la mode comme le cloud. Il s’agit plus précisément de prendre en compte le sujet de la protection des accès liés aux périphériques amovibles. » relève Christophe Bourel, le patron de Kub Cleaner.

Cet article va aussi vous intéresser : L’espace de travail moderne : comment sécuriser son cadre

En effet, les outils informatiques utilisés au quotidien que ce soit pour traiter les informations, pour les transmettre ou les générer, ne sont pas connus pour la très grande sécurité de manière fondamentale. Ce qui fait peser une réelle menace sur l’ensemble des données professionnelles qui sont ainsi utilisées et transformées. Sans une approche pratique et fonctionnel de la sécurité de ces outils aussi au niveau de la gouvernance, c’est toute une organisation qui sera soumis au danger permanent et imminent de la cybercriminalité.

Les supports de stockage amovibles sont généralement les plus exposés et susceptible d’exposer les systèmes informatiques de l’espace de travail. « En effet, encore largement utilisés pour stocker et partager des informations, ces systèmes peuvent représenter une réelle menace et impacter la sécurité de tout le Système d’Information faute d’être pris en compte dans la gouvernance cyber. » note le CEO de Christophe Bourel, CEO de Kub Cleaner

 Avec la pandémie à coronavirus le basculement vers le télétravail de manière assez conséquences, leur utilisation a connu un boum, les rendant alors incontournable dans la transmission et les échanges d’informations ou pour la mise à niveau d’un programme informatique. Un tel contexte est favorable à l’ouverture de plusieurs vulnérabilités. Des vulnérabilités ben on pourrait profiter des pirates informatiques pour initier plusieurs actes de cybermalveillance.

Pour pallier à ce problème, « il convient de cartographier les spécificités de chaque organisation et de déployer en plusieurs points clés des dispositifs simples et éprouvés. » selon Christophe Bourel. Ces dispositifs aideront à mieux surveiller l’ensemble des périphériques utilisés par tous les acteurs impliqués directement ou indirectement (collaborateurs, responsables ou partenaires externes) dans l’ordre informatique de l’entreprise. De la sorte, il sera aisé d’écarter tous les périphériques informatiques qui pour être présenter un quelconque risque. De plus, les spécialistes conseillent de mettre au cœur de cette stratégie, l’expérience de l’utilisateur. « Plus que tout autre sujet, la notion d’expérience utilisateur doit être le point clé qui permettra à chacun de se positionner en acteur actif de la cybersécurité. Ainsi, il est fondamental de mettre en place des systèmes attractifs, simples et non contraignants permettant de contrôler que les supports amovibles utilisés sont réellement de confiance. On comprend donc que le rôle des stations blanches est stratégique. ». Explique. Christophe Bourel.

« Une fois les différents endroits identifiés, il faudra ensuite raisonner sur le format des bornes à déployer : Stations, Totems, dispositifs plus compacts… Tout dépendra des usages et de la configuration des lieux. », ajoute l’expert.

Pour le CEO Kub Cleaner, c’est tout un protocole qui devrait être mis en place pour veiller à la protection de l’espace de travail moderne. La vigilance est de mise ainsi que la sensibilisation et la formation des collaborateurs en entreprise. Car plus on sait mieux il est possible de se préparer. Pour cela les entreprises pourront faire appel à des experts externes pour les formations.

« L’espace de travail en mutation que nous connaissons va donc continuer sa mue pour offrir une réponse pertinente aux nouvelles attentes exprimées par les collaborateurs. En ce sens, il est fondamental que ces environnements de travail soient conçus dans une logique globale qui intègre les différentes composantes du volet cybersécurité. Sur ce point, la sécurisation des périphériques amovibles se positionne comme un must have. » conclut Christophe Bourel.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage