Le manque de confiance entre entreprise et prestataire de service de sécurité est une vulnérabilité pour un système potentiellement compromis

Les entreprises européennes ont du mal à faire confiance aux entreprises qu’elles embauchent pour régler leurs problèmes de sécurité informatique.

Cet état de fait a été révélé dans une étude réalisé par la firme de cybersécurité Kaspersky. En pratique, près de 51 % des experts en sécurité employé par les entreprises en externe ont du mal à convaincre ces dernières afin qu’elles adoptent les pratiques qui seront nécessaires pour assurer leur sécurité optimale. Et cela se confirme quand bien même qu’il est observé à l’interne un manque de compétence notoire pour les questions de cybersécurité.

Cet article va aussi vous intéresser : Protéger son entreprise des fuites de données

Le secteur de la prestation de service la matière de cybersécurité et principalement, l’expertise en externe a connu une très forte croissance ces dernières années. En se référant à une étude menée par Gartnet, cette évolution risque de continuer, si nous comptons bien sûr les 17,5 % de hausse qui a été observée durant l’année 2019. Dans le Maintaining MSP Momentum : Challenges and opportunities in an evolving IT security landscape, l’étude menée par Kaspersky, 31 % des entreprises européennes qui ont été approchées sur la question, ont clairement reconnu qu’elles externalisent leurs activités liées à leur sécurité informatique, et 21 % ont déjà en projet de commencer le plus tôt possible.

Quand bien même cette externalisation semble justifier totalement et du coup normal, il n’en demeure pas moins que les entreprises ont du mal à faire ce qu’on leur conseille. Ce qui rend bien sur la tâche difficile aux différents prestataires de service qui ont du mal à déployer toutes leurs compétences. Ayant du mal à convaincre leur client à adopter des mesures nécessaires pour leur sécurité, les prestataires de services de sécurité informatique sont souvent heurtés à cet obstacle qui rend inefficace l’ensemble de leur travail.

30 % d’entre eux confirment constamment leur désaccord avec les entreprises qui les contactent, ce qui fait que 65 % des experts externes pensent que les entreprises sont principalement les premières causes des problèmes informatiques qu’elles rencontrent. À ce propos, le Head of Channel Kaspersky France, Catherine Oudot déclare : « Aussi problématique puisse-t-il être pour les MSP de veiller à ce que leurs clients choisissent les solutions préconisées, il reste important pour eux d’offrir les meilleurs conseils possibles afin de permettre à ces clients de faire leur choix en connaissance de cause et d’adopter les services adaptés à leurs besoins.

Les entreprises sont souvent conduites à externaliser ces services car elles ne possèdent pas en interne de compétences en systèmes informatiques ou en sécurité, cependant ce partenariat nécessite suffisamment d’investissement et de compréhension pour que les deux parties en bénéficient au maximum. La sécurité informatique ne doit pas être compromise par un désaccord ou une compression de budget. Les MSP peuvent se révéler de précieux conseillers auprès de leurs clients en leur dispensant l’expertise que ceux-ci recherchent, et un éventail élargi de solutions les aidera à assurer la sécurité des entreprises ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage