Le télétravail influence l’investissement et l’innovation dans le domaine du numérique

Depuis un certain moment, il a été observé une augmentation des investissements tournant autour du télétravail.

L’innovation et le développement informatique semble de plus en plus axés autour de ce secteur.  On comprend légitimement ce besoin des développées de plus en plus d’outils permettant de faciliter la collaboration à distance. Et ce dans un contexte, où le travail à distance est devenu littéralement un standard dans le domaine professionnel.

Cet article va aussi vous intéresser : Près de la moitié des responsables informatique de la zone Europe ont pour projet d’augmenter leur investissement dans le domaine du Cloud

L’essor du travail à distance et les changements qu’il opère dans le monde de l’enseignement viennent bousculer les stratégies dessinées par les entreprises pour permettre aux télétravailleurs d’accéder à leur poste de travail depuis n’importe où. Cette évolution est susceptible de lancer un cycle d’innovations.

Ce basculement répond à une problématique bien définie. En effet, on parle ici de gain et de productivité. Alors, la mise en place d’un ensemble de moyens destinés à faciliter la collaboration à distance que ce soit dans le domaine de l’enseignement ou dans le domaine professionnel nécessite absolument le des analyses, des expérimentations et beaucoup de réflexion.

Selon une enquête TechRepublic Premium des CXO, il a été observé que :

– que 13 % des répondants admettent que le télétravail est devenu l’une de leur priorité budgétaire pour l’année 2021

– 26 % des personnes interrogées affirmer qu’elles augmenteront leur budgets et dépenses pour s’équiper en technologie de collaboration à distance, une conséquence directe des impacts de la pandémie à coronavirus.

– 22 % de répondant ont aussi affirmer qu’ils allaient augmenter leurs dépenses pour des outils dans le secteur de la sécurité.

– 19 % miseront beaucoup plus sur les technologies pour travailler depuis leur domicile de manière permanente.

Le passage au travail et à l’apprentissage à distance est un thème récurrent des conférences téléphoniques sur les revenus de la technologie. Parmi les idées qui ressortent, beaucoup sont d’accord pour dire que les fournisseurs qui permettent aux gens de travailler et d’apprendre depuis chez eux en sortiront gagnants. Les entreprises qui exploitent la productivité et la flexibilité à distance seront également gagnantes. En 2021, il sera aussi question de redéfinir les infrastructures informatiques pertinentes, autant des stratégies qui seront affinées au cours des années suivantes.

Selon le constructeur HP, il a été observé un boom en ce qui concerne en les demandes d’ordinateurs portables durant le second trimestre. Il faut noter quand même que cela à bel et bien avoir avec l’explosion du télétravail du au problème de confinement. À cet effet, Jim Nottingham, directeur général de Z by HP, explique qu’il est devenu assez clair que « le PC a un nouveau rôle et qu’il est essentiel ».  Du côté des outils de visioconférence, le télétravail a beaucoup plus profité à la société américaine dirigée par le chinois Éric Yuan, Zoom. « Comme les tendances du travail à distance se sont accélérées pendant la pandémie, les organisations ont dépassé le stade de la réponse aux besoins immédiats de continuité des activités pour redéfinir activement et adopter de nouvelles approches afin de soutenir un avenir où l’on pourra travailler partout, apprendre partout et se connecter partout », souligne de PDG de Zoom, lors de la présentation des résultats du deuxième trimestre.

En d’autres termes, on peut envisager que les prochaines dépenses dans le domaine des TIC est-ce que les investissements vont tourner autour de tout ce qui a rapport avec le travail à distance.

En d’autres termes, la prochaine série de dépenses informatiques va tourner autour de ces expériences à distance. « La technologie est devenue centrale dans la vie de l’employé. Ce qui était autrefois agréable à avoir est maintenant une nécessité. Ces derniers mois ont jeté les bases d’un avenir où les gens peuvent travailler de n’importe où, apprendre n’importe où et recevoir des soins n’importe où ». Déclare à ce propos le PDG de Jamf, Dean Hager.

Comme pour confirmer la tendance, le cabinet IDC dans un récent rapport à signifier que d’ici 2024, le nombre de collaborateurs à distance, en particulier utilisant des outils mobiles s’évaluera près de 93,5 millions. L’étude a envisagé qu’une grande partie de ces travailleurs est dans le secteur tertiaire. Mais il faut noter que l’effectivité d’une telle étude reste toujours à démontrer. Cela parce qu’il y a tellement de facteurs qui entre en ligne de compte.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage