Les attaques informatiques comme des attaques terroristes aux États-Unis

Désormais, aux États-Unis les cyberattaques auront la même priorité que les attaques terroristes.

Ils s’agissent en particulier des attaques basées sur des rançongiciels. Pour atteindre cette situation d’alerte maximale, l’ensemble de l’effort sera piloté par un ensemble composé de forces opérationnelles venant du département de la justice.

Cet article va aussi vous intéresser : Les APT : Ces groupes de pirates informatiques qui terrorisent les institutions internationales

Parmi les branches concernées, on peut compter entre autres :

– le personnel des parquets et des États-Unis,

– la section chargée des crimes informatiques

– la section chargée du blanchiment d’argent

– la section chargé de recouvrement des actifs

– la division de la sécurité nationale

– la police fédérale américaine FBI

L’objectif de cette organisation est de placer les attaques aux rançongiciels au même titre que des urgences terroristes. Pour cela en leur appliquant le même modèle d’investigation que les attaques de ce genre.

Il a été donné à la charge de ce groupe de travail, la mise en place d’une stratégie qui permet de cible efficacement l’écosystème utilisé par les pirates informatiques dans le cadre déploiement d’un rançongiciel. Pour cela, des prérogatives qui vont avec l’obligation de résultats. « Ses prérogatives touchent en sus à la gestion des aspects prioritaires en lien avec les poursuites judiciaires, l’interruption des attaques en cours et la limitation des services qui soutiennent les attaques, tels que les forums en ligne qui font la promotion de la vente de rançongiciels ou les services d’hébergement qui facilitent les campagnes de diffusion des rançongiciels. », décrit le département de la justice américaine.

Pour résumer, l’objectif principal de ce groupe sera d’identifier et de mettre aux arrêts toutes les personnes participant au déploiement d’attaques informatiques et de les soumettre à la justice américaine.

Dans un aspect purement politique, on peut se rendre compte qu’une telle ‘initiative elle lançait dans un contexte où les États-Unis continuent de durcir leur position au regard de la Russie. Pour le gouvernement américain, la majorité de ces pirates informatiques sont couvert par l’autorité russe. Avec l’attaque du géant américain JBS, qui se présente comme l’un des plus gros fournisseurs de viande dans le monde a aggravé la situation. On rappelle juste que la filiale de la société brésilienne du côté américain et on croit d’une attaque informatique depuis dimanche dernier. Ce qui a rendu indisponible plusieurs serveurs affectant de manière non négligeable, les activités de cette dernière. Selon les informations de la police fédérale américaine, les cybercriminels derrière ce énième forfait rançongiciels ne serait autre que le groupe russes REvil. « Nous continuons à concentrer nos efforts sur l’imposition des risques et des conséquences et sur la responsabilisation des cyberacteurs responsables », a signifié le FBI dans un communiqué de presse.

Le groupe de pirate informatique REvil a déjà été pointé du doigt dans plusieurs attaques informatiques en particulier celui qui a affecté le sous-traitant de Apple ou encore la société Acer. Parmi ces victimes, on ajoute aussi la Société Britannique Travelex l’année dernière. L’incident de sécurité de JBS tu as été la cause de la fermeture de l’un des plus grands abattoirs sur le territoire américain. « Le piratage de JBS est la troisième cyberattaque majeure liée à des pirates russes depuis que le nouveau président, Joe Biden a pris ses fonctions en janvier. Après les attaques visant les logiciels de SolarWinds, ce piratage-ci est intervenu moins de quatre semaines après un piratage similaire mené par des criminels soupçonnés d’opérer en Russie contre Colonial Pipeline, un important fournisseur de carburant américain, qui a entraîné la fermeture du pipeline pendant cinq jours et des pénuries dans les stations-service de la Caroline du Nord au Maryland. », souligne la police fédérale américaine.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage