Pirater un réseau WiFi : 3 techniques efficaces

Le WiFi est une technologie qui permet d’avoir une connexion Internet sans fil à travers un hotspot qui sert de point de relais entre le fournisseur d’accès et l’utilisateur.

C’est une technologie dont l’utilisation s’est répandue aujourd’hui. Dans presque tous les endroits de la ville, que ce soit à domicile, dans les transports ou dans notre lieu de travail en passant par les supermarchés, la connexion WiFi est plébiscitée.

Cet article va aussi vous intéresser : Comment pirater un réseau WiFi ?

Cependant, si certains réseaux restent ouverts au grand public, il n’en demeure pas moins que d’autres ont leur accès protégé par des mots de passe. Alors l’idée est venue comme ça de trouver les astuces pour pirater ces réseaux WiFi et profiter de l’Internet qu’ils offrent

De manière pratique, est-ce que cela est possible ?

Oui, en effet il est possible de pirater un réseau WiFi et profiter de son accès à Internet. Pour cela, il faudra trouver un moyen pour découvrir les identifiants de connexion utilisés par les propriétaires de ce réseau WiFi pour protéger cet accès. Le plus souvent ce sont de très long mots de passe composés de plusieurs caractères.

Normalement on s’interroge de savoir comment s’y prendre ?

Il existe plusieurs techniques adaptées à ce genre de piratage. Des techniques qui peuvent réalisées par des spécialistes du hacking ou encore par des débutants qui veulent plus simplement se connecter à internet gratuitement. Il y a la possibilité d’utiliser les logiciels déjà préconçus ou même passer à travers des réglages de composition d’un algorithme en particulier.

Cependant, nous devons vous prévenir. Le piratage informatique est contraire à la loi. Par conséquent toutes les personnes qui sont rendent coupable, sont passibles de sanction judiciaire.

En conséquence, les méthodes que nous nous apprêtons à vous livrer n’entrent que dans un cadre purement pédagogique. Vous devrez alors faire attention à ne pas les utiliser dans un contexte opposé à ce que recommande les prescriptions légales.

En somme, voici 3 techniques utilisables pour pirater un compte WiFi :

Astuce 1 : utiliser le logiciel PASS WIFI

PASS WIFI est un programme informatique catégorisé comme étant multiplateforme.

En d’autres termes il est compatible à Windows, Android ou encore iOS. Il a possible de l’utiliser donc sur un ordinateur, un smartphone ou une tablette. Il permet à son utilisateur de scanner le réseau WiFi dans son entourage et fournir par la suite le mot de passe nécessaire pour y accéder. Son avantage principal réside dans le fait qu’il faut l’installer que sur votre terminal à vous. Ce qui vous empêche de votre a cassé sur la méthode de l’utiliser. En effet, vous devez tout simplement le télécharger. Ensuite lancer la recherche de réseau WiFi. Une fois la recherche exécutée, le programme informatique se charge lui-même de décrypter le mot de passe. Le logiciel dont il est question ici a déjà fait ses preuves. Utilisé par des milliers de personnes à travers le monde, son utilisation est garantie ou remboursé.

Astuce 2 : Utiliser un Keylogger

Un Keylogger est un programme informatique qui a pour fonctionnalité principale de pouvoir copier tout ce que l’individu écrit sur son clavier dès l’instant que son terminal est piégé par celui-ci. En d’autres termes c’est un logiciel espion.

Mais pour l’utiliser efficacement, il faut l’installer sur le smartphone l’ordinateur ou la tablette de l’individu qui se connecte régulièrement au WiFi que vous ciblez. De la sorte lorsqu’il saisira le mot de passe de ce WiFi, vous pourrez alors recopier cet identifiant de connexion. Cependant, dans 7 méthode, il y a un hic. En effet, pour que cela fonctionne correctement, il faudra bien évidemment que l’appareil que vous avez contaminé par l’enregistreur de frappe n’a pas déjà enregistré le mot de passe dont il est question.

Astuce 3 : Le mot de passe par défaut

Cela semble anodine comme méthode, mais on peut d’une certaine manière tenter ce coup et avoir gain de cause.

Effectivement, beaucoup d’utilisateurs de ce genre de service un la mauvaise manie de garder toujours actif le mot de passe par défaut qui leur a été attribué par le fournisseur d’accès lors de l’installation du modem. Il suffit juste de savoir quel est le fournisseur d’accès ainsi que le matériel utilisé, pour connaître aussi facilement le mot de passe par défaut. Dans plusieurs situations cette technique fonctionne. Elle ne nécessite pas de véritables déploiements. Cependant, c’est quelque chose d’assez hasardeux car les chances de réussite ne repose que sur des suppositions.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage