Quand le système de reconnaissance faciale est trompé par une impression 3D

Suite à un test mené par un média américain, il a été mis en évidence qu’une simple tête imprimée en 3D était en mesure de tromper des technologies de reconnaissance faciale embarquée dans plusieurs modèles de smartphone.

Alors la question de savoir si la reconnaissance faciale qui se trouve embarquée dans nos smartphones est véritablement fiable à l’instar du mot de passe qui est tant critiqué aujourd’hui par les spécialistes de la sécurité informatique, nous devons véritablement trouver une réponse satisfaisante. Ou bien peut être demander si le visage peut-être piraté. Du moins c’est ce qui a été démontré par le média américain Forbes. Les journalistes de Forbes, ont utilisé une tête par une 3D. Après l’avoir fait analyser par le système de reconnaissance faciale de plus d’une cinquantaine de modèle de smartphones, il a été observé les systèmes de reconnaissance se sont fait avoir par de simple copie.

Cet article va aussi vous intéresser : La polémique de la technologie de reconnaissance faciale

Fait à base de plâtre comme matière première, le visage utilisé a réussi à déverrouiller plus de 4 marques de téléphone fonctionnant sous Android. On parle notamment de Galaxy S6, le LG G7 ThinQ, le one plus 6, et le Galaxy Note 8. Mais à l’opposé de ces Téléphones sous Androïd, iPhone x de Apple quant à lui n’a pas été trompé par le visage modélisé en plâtre.

L’inquiétude se formalise alors. Tous ces téléphones utilisent la reconnaissance faciale comme système de sécurité, on se demande alors si nous ne sommes pas face à une grosse faille. Par ailleurs le système de reconnaissance faciale produit par Microsoft « Windows Hello » a aussi réussi à ne pas se faire avoir par le visage factice.

Pour essayer de se justifier la société coréenne LG a essayé de relativiser :  « chez nous, la reconnaissance faciale est une solution de déverrouillage secondaire (…) nous souhaitons l’améliorer avec une deuxième étape de reconnaissance que nous sommes en train de développer».

Du côté des Samsung il a été noté que « la reconnaissance faciale est une solution moins sécurisée qu’un mot de passe ou qu’un code PIN ». Et cela peut se comprendre quand on sait que le géant Coréen Samsung privilégie plutôt la mise à jour de la reconnaissance d’iris de l’œil, système de sécurité qui n’a pas pu être trompée par le visage modélisé.

Cependant il faudrait revenir au point de départ. Ce système a été présenté plusieurs comme étant un moyen de sécurité très efficace. Son déploiement se fait de plus en plus. Surtout, au niveau des téléphones intelligents. Et il n’est pas rare de voir dans la majorité des nouveaux modèles récent ce système embarqué d’office. On s’en sert aujourd’hui pour plusieurs choses. Ce n’est plus cantonné dans le fait de déverrouiller son smartphone.  Les utilisateurs aujourd’hui ont la possibilité d’utiliser ce système pour effectuer des transactions en ligne par exemple. On se rappelle alors qu’en 2017, Apple avait notifié le fait que la reconnaissance faciale était plus sûr que la lecture de l’empreinte digitale. Cependant, les failles de sécurité et les bugs n’ont pas cessé de mettre en doute la fiabilité de ce modèle de sécurité.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage