Qu’est-ce que le Darknet ou le Dark Web ?

Darknet est un ensemble de pages web qui ne sont pas indexées, empêchant ainsi leur accès par des navigateurs classique comme Opéra mini ou Chrome. Il a pour particularité de se terminer par la syntaxe « .onion. »

Dans un autre contexte, le Darknet est vu comme la face cachée de l’Internet, ce qui permet de naviguer et accomplir diverses activités tout en restant anonyme. Aussi, cela nécessite l’utilisation de logiciels particuliers dont le plus célèbre est Thor.

Vous aimerez aussi : 3,7 millions de clients de la Marque parisienne Séphora en vente sur le Dark Web

Selon une estimation faite très récemment, il circulerait sur le Darknet environ six cents (600) téraoctets de données plus ou moins obtenues illégalement ou légalement.

1) Qu’y-a-t-il dans le Darknet ?

Quand on accède sur cette partie d’Internet, on est submergé de contenus qui sont en très grande partie, illégaux. La pornographie y domine fortement (environ un tiers). Ensuite, les autres contenus illégaux se regroupent en deals de drogue, recel de données informatiques volées, d’associations de malfaiteurs, ventes illégales armes. Ces contenus représentent un autre tiers et le dernier tiers rassemble d’autres sites avec divers domaines.

Sur le Darknet on peut tout avoir, des activistes qui luttent pour des causes plus ou moins justes, souvent ils vont même jusqu’à dénoncer, ou divulguer des informations sensibles. On peut y trouver des sites qui vous formeront comment être un terroriste, comment commettre des crimes comme le meurtre ou même le suicide. Par ailleurs, le Darknet est un lieu où foisonnent les pirates informatiques. Ils y sont pour diverses raisons, regroupés en petites ou grandes communautés, ils mettent leurs talents aux services des plus offrants. Souvent aussi à eux même. Aussi, pour un chic forfait, vous pourrez avoir un pirate pour aider à hacker les terminaux de vos choix.

Le vente données personnelles volées est légion sur le Darknet et ne semble pas vouloir s’atténuer.

Les transactions sont généralement réglées en Bitcoin, la cryptomonnaie de référence du milieu.

2) Comment avoir accès au Darknet ?

D’abord, si vous envisagez de vous connecter sur le Darknet, votre premier réflexe est d’abord d’utiliser d’un VPN. Il est plus qu’absolument important de masquer vos références avant de vous y lancer.

Ensuite téléchargez le navigateur TOR. Ce logiciel vous permettra d’accéder aux pages non indexées du Darknet. Un des avantages de ce Logiciel, c’est qu’il vous rend anonyme en faisant transiter le trafic par divers couches qui permet de masquer l’origine de L’IP.

Il existe plusieurs tutos pour vous aider à installer TOR.

Une fois TOR le logiciel installé, vous pouvez y saisir que les adresses ayant une extension en .onion.

3) Quelques des sites pour le darknet

Cette liste est constituée de telle sorte à vous faciliter la tâche. Faites un choix et saisissez les liens dans TOR.

Torch : http://xmh57jrzrnw6insl.onion/

Hidden wiki : http://zqktlwi4fecvo6ri.onion/wiki/index.php/Main_Page

http://torlinkbgs6aabns.onion

Facebook pour Tor : https://facebookcorewwwi.onion

Moteur de recherche : http://grams7enufi7jmdl.onion

Services de hackers : http://2ogmrlfzdthnwkez.onion

Vente des mobiles : http://mobil7rab6nuf7vx.onion

Moteur de recherche DuckDuckGo: http://3g2upl4pq6kufc4m.onion

Voici aussi cinq (5) moteurs de recherche pour vous permettre de bien visiter le darknet.

Notons que TOR n’est pas le seul navigateur d’accès au darknet. L’avantage de TOR réside dans le fait qu’il rassemble plusieurs communautés. Les autres navigateurs sont beaucoup plus particuliers.

Les principaux sont :

I2P : un réseau confidentiel qui tire un peu plus à Tor qu’aux autres programmes du darknet. Lui aussi permet d’accéder à des sites cachés appelés les eepSites.

Freenet : il fonctionne grâce à un réseau totalement décentralisé et chiffré où tous les usagers sont anonymes. Il sert à la publication de divers documents (pages web, PDF, images, vidéos…) sans aucune censure.

GNUnet : il compose un réseau P2P totalement crypté donc anonyme émanant du projet GNU.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage