Le piratage peut nous rendre malade

Lors du récent DefCon, le 11 aout 2019, rencontre annuelle des mordus de l’informatique à Las Vegas, en particulier de la cybersécurité, un expert en cybersécurité, Matt Wixey, annonce qu’il est possible de rendre malade les utilisateurs de smartphones et autres terminaux audio, par le biais du piratage.

En effet, il serait possible de hacker les enceintes, des haut-parleurs de nos terminaux pour ensuite émettre des signaux inaudibles à l’oreille humain mais qui peux être nocif pour la santé.

Cet article peut aussi peut vous intéresser : Les smartphones les plus sécurisés en 2019

Dans le cadre d’un travail universitaire, son doctorat pour être plus précis, le chercheur Matt Wixey explique que les terminaux informatiques que nous utilisons, peuvent nous causer des dommages physiques, physiologiques et psychologiques. Il signifie la raison de ses recherches en ces termes : « Les logiciels malveillants susceptibles de faire le saut entre le monde numérique et le monde physique m’ont toujours intéressés. ».

Le chef du pôle recherche au sein du service de sécurité informatique de la firme PWC, Matt Wixey a démontré sa thèse en prouvant qu’il est possible de pirater des haut-parleurs pour les forcer à émettre des signaux sonores nocifs pour la santé pouvant entrainer des acouphènes , et aussi provoquer des effets psychologiques. Pour Matt Wixey « Un attaquant pourrait développer des malwares pour émettre un bruit dépassant les recommandations en terme de niveau sonore. Cela entraînerait des effets néfastes à la fois psychologique et physiologique pour les utilisateurs ou les personnes à proximité. ».

L’appareil auditif de l’homme est sensible à une catégorie de fréquences, quoiqu’on ne les entende pas ; et à un certain degré, ces fréquences deviennent dangereuses pour la santé.

Pour sa démonstration, l’expert informatique a réuni divers appareils électroniques dont des portables, smartphones, des écouteurs intra-auriculaires, et d’autres systèmes de sonorisation. Il les piratait et s’en servait pour émettre les signaux de détérioration dont il avait au préalable parlé. On a découvert que certains périphériques étaient plus vulnérables qu’il n’en avait l’air. Une enceinte intelligente suite au piratage de l’expert, s’est trouvée totalement détruite, ses composantes ayant fondues sur le coup. D’où le danger vraiment manifeste de ces engins.

Cependant, il y’a un aspect un peu rassurant dans cette affaire nous informe l’expert. Pour réussir ce piratage, il faudrait que le hacker entre en contact direct avec les appareils qu’il veut pirater pour lui joindre un logiciel malveillant. De plus le piratage doit se faire à proximité du périphérique. En outre, l’expert informatique va proposer des contre-mesures pour se prémunir.

Ces contre-mesures s’étendent de l’appareil à leurs systèmes d’exploitation. Il signifie qu’il est possible d’implanter dans les appareils sensibles des systèmes de défense qui permettront de signaler toutes tentatives d’intrusion. Cette sécurité devrait exiger une requête a l’utilisateur de pouvoir accéder ou non au contrôle du volume.

Il recommande aux éditeurs de programme antivirus d’intégrer des scanners pour permettre la détection des accès de sorte à suspecter les entrées non autorisées.Notre chercheur affirme être entré en contact avec plusieurs programmeurs de défense de système pour renforcer la sécurité des terminaux visés.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage