Sécuriser la navigation des enfants sur Internet une chose à ne pas négliger

La cybermalveillance ne cible pas seulement que les entreprises ou les gouvernements.

De manière particulière, tout le monde peut être ciblé car les intérêts varient selon les actes des pirates informatiques. Les enfants généralement sont aussi ciblés lorsqu’ils se connecte sur Internet.

Cet article va aussi vous intéresser : Le contrôle parental pour sécuriser la connexion de vos enfants

Que ce soit intentionnellement ou non intentionnellement, directement, ou indirectement, les pirates informatiques savent qu’ils peuvent se servir des enfants pour atteindre certains de leurs objectifs. Et cela, peut entraîner plusieurs infractions et problèmes dans les conséquences peuvent s’avérer dramatique. Pour l’analyste en Tech, Olivier Ona, la rentrée dois s’appréhender avec soin et prudence. « Comme vous le savez déjà, nous passons la majeure partie de notre temps accroché aux écrans de nos smartphones et de nos ordinateurs (connectés). Si vous êtes les 3/4 de votre temps sur Internet pour des raisons professionnelles comme moi c’est une chose (encore que…), mais si comme moi, vous avez un enfant à proximité qui est en âge d’avoir un smartphone ou qui a un smartphone cet article est fait pour vous !

En effet, si nous en tant qu’adultes ou encore professionnels de la communication digitale avons développé des réflexes qui nous permettent d’éviter certaines situations dangereuses sur Internet et bien ce n’est pas le cas pour tout le monde. En effet, ce n’est pas le cas pour nos enfants, nos petits frères et sœurs, car eux contrairement à nous sont majoritairement influençables. » note ce dernier.

Pour ces derniers, il faudrait être prêt et adopter de bonnes pratiques lors de cette rentrée. Les pratiques qui doivent être enseigner aux enfants. Cela est important car cette année les choses ne seront pas similaires aux autres rentrée scolaire et académique. Sachant que l’accent sera beaucoup plus mis sur les cours à distance, la maîtrise des bonnes pratiques d’hygiène au numérique s’impose littéralement. « Qu’ils aient 9 ans, qu’ils soient en classe de terminale ou à l’université nos enfants sont tous concernés, car la Covid-19 a multiplié par deux voir par trois notre temps en ligne avec tous les risques que cela comporte. ».

Les bonnes pratiques tel décrit par la société américaine de sécurité ESET porte sur plusieurs points que nous allons vous exposer dans cet article.

1- La protection lors de téléchargement

Le téléchargement est un pont important dans l’utilisation de l’Internet. Grâce à cela il est facile pour des pirates de s’introduire facilement dans le système de leur victime. C’est pour cette raison qu’il faudrait apprendre à vos enfants à faire attention lorsqu’il télécharge des éléments. D’abord il faudrait s’assurer que son terminal est protégé par une solution de sécurité Internet fiable. Cela vous permettra de détecter au plus tôt les logiciels malveillants. Ensuite, il faut faire attention au site internet non officiel ou non sécurisé. Il est facile de tromper un utilisateur lorsqu’on lui permet de télécharger certains contenus qui sont généralement payants sur d’autres plateformes. C’est dans la majeure partie des cas des pièges à souris qu’il faudrait éviter. Il existe bel et bien le site internet officiel ou des contenus peuvent être facilement accessibles. Enfin éviter totalement les liens insolites venant de correspondant non-officiel ou méconnu.

2- La protection lors des publications

Votre enfant peut être aussi en danger lorsqu’il ne fait pas attention durant ses publications de contenus en ligne. En particulier des photos. Apprenez-lui à ne pas poster des photos qui mettent en évidence certains aspects de son domicile, ou des détails qui permettront de facilement s’informer sur lui ou son environnement dans l’arrière-plan. Par ailleurs n’hésitez pas à utiliser des applications de contrôle parental pour veiller à leur agissement sur ce plan

3- La protection contre le cyber-harcèlement

C’est l’un des problèmes les plus délicats en matière de contrôle et surveillance des enfants lorsqu’ils sont en ligne. En effet il est difficile souvent de savoir ce qui se passe. Et généralement les victimes ont tendance à se replier sur elles-mêmes. Le cyber-harcèlement s’étend de plus en plus et les victimes se comptent en centaines voir en des milliers chaque année. Les symptômes les plus récurrents sont :

– Changement d’apparence

– Le désintéressement total à toute activité

– Les réactions et réponses brusques

De la sorte il faudrait s’assurer de bien faire comprendre à vos enfants se qu’est réellement le cyber-harcèlement, et comment faire pour ne pas en être victime ou comment faire pour en sortir. Par ailleurs il y a des applications de sécurité qui pourrait vous aider dans cette tâche. Mais la base est la communication avec l’enfant.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage