Archives pour l'étiquette mot de passe

La 5 G et la problématique de la sécurité

S’il y a l’une des choses les plus attendus pour 2020, c’est le déploiement de la technologie mobile 5 G.

L’utilité est déjà imaginé et prévu par des programmes informatiques dont la complexité et la sensibilité nécessite une technologie aussi délicate. Cependant il ne faut pas oublier l’enjeu majeur de ce déploiement tant attendu. On s’interroge quant à la capacité de cette technologie à pouvoir résister aux attaques informatiques. « Les réseaux 5G seront des cibles privilégiées dans la cyberguerre, cela ne fait pas de doute », affirme Christophe Auberger, le directeur technique de l’entreprise de sécurité informatique en France, Fortinet.

Cet article va aussi vous intéresser : La 5G- une rupture en matière de sécurité informatique

Il ajoutera par ailleurs que la 5G, est un système de « security by design », ce qui inclut le fait que la technologie est sécurisée depuis sa création « ce qui n’était pas le cas dans les générations précédentes », explique t-il.

Avec le réseau mobile 5G, « tout est là pour avoir une meilleure sécurité » expliquait Laurent Boutet de F5 Networks affirme. Il soutient que cette technologie sera basée sur la cohabitation de plusieurs éléments d’utilisation à travers un même système de réseau sans oublier l’utilisation de logiciels très appropriés destinés à chaque opérateurs. ce fonctionnement va permettre de facilement de détecter les vulnérabilités et les différentes failles de sécurité qui pourrait survenir car, opérateur découvrira une vulnérabilité, cela sera automatiquement signaler aux autres.

Par ailleurs ça déficience si déficience il y en a, car il est trop tôt pour se prononcer, elle sera 2 fois plus grande que celle de la 4G. C’est alors qu’on se rappelle l’inquiétude exposée par Guillaume Poupard, le premier responsable de l’agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (l’ANSSI) : « S’il n’y a plus de réseau, plus de communications, des systèmes entiers ne pourront plus fonctionner parce qu’ils ne pourront plus se parler ». On se rend compte alors que l’avenir de plusieurs entreprises repose sur cette technologie, cependant avec la technologie 5G « on cherche à se protéger de gens qui veulent détruire » comme l’affirme M. Poupard.

Vu ce qu’on sait de la performance de la technologie 5G, il faut s’attendre à une réduction conséquente du temps de réponse qui va aller jusqu’à la milliseconde. ,« elle pourra couvrir une surface d’un kilomètre carré et 10 000 à 1 000 000 d’objets connectés. Cela équivaut à 100 fois ce qu’on est capable de faire aujourd’hui », soulignait Christophe Auberger. Néanmoins, le leader en matière de technologie 5 G est le groupe chinois Huawei. Fait qui n’est pas du goût de tout le monde car cette entreprise suscite le doute eu égard à la sécurité de ces équipements. C’est peut-être pour cette raison, que le groupe chinois a été banni du territoire américain pour affaire d’espionnage.

En outre, Guillaume Poupard explique que dans : « Dans la 5G, il faut protéger à la fois le cœur de réseau et les antennes, parce qu’elles deviennent pleines d’informatique et plus intelligentes (…) Il y aura beaucoup plus de sécurité que dans les réseaux d’avant, mais sur un système plus complexe au final, avec une surface d’attaque beaucoup plus importante. Je ne parierai pas pour dire que la 5G sera intrinsèquement plus robuste ».

Pour face à ce défi, il faudra bien sûr rester de façon permanente en garde contre toute évolution et changement de direction.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



3 méthodes fiables pour pirater un compte Instagram

1- La méthode Pass Decryptor

Pass Decryptor est un logiciel permettant de décoder n’importe quel code Instagram. Grâce à ce programme informatique, vous pouvez avoir accès à n’importe quel compte Instagram autant de fois que vous le voulez. il vous suffit simplement de connaître le nom d’utilisateur de la personne que vous ciblez, et en seulement trois étapes vous aurez les éléments qu’il vous faut. Ce programme a le mérite d’être sûr, efficace et rapide. Non seulement la personne que vous voulez pirater il ne se rendra même pas compte que vous avez accès à son mot de passe, mais, vous ne risquez pas de laisser de trace de votre passage. Et pour ce faire, il vous suffit simplement de suivre les trois étapes conseillés :

1 – Installer l’application sur votre terminal. Il est compatible à Windows, Android, et iOS.

2 – Suivez les instructions de configuration

3 – Insérer le nom d’utilisateur de la personne que vous ciblez dans le champ de recherche et valider la recherche.

En moins d’une minute vous aurez automatiquement accès au mot de passe de la personne. L’un des avantages de cet outil, ce qu’il permet aisément de contourner l’authentification à double facteur. De telle sorte, vous n’avez pas à avoir accès physiquement au terminal de la personne que vous voulez pirater.

Vous avez la possibilité d’essayer cet outil pendant 30 jours en cliquant sur le lien suivant https://www.passwordrevelator.net/fr/passdecryptor.php

Sachez tout simplement que la méthode est garantie ou remboursée.

2- La méthode du « mot de passe oublié ».

Il existe une autre méthode assez simple à la portée de tout le monde et qui ne nécessite pas nécessairement d’avoir des connaissances techniques en informatique. Sur l’espace de connexion de Instagram, il y a la petite section intitulée « mot de passe oublié ». Tout ce que vous avez à faire c’est d’entrer les identifiants de connexion de la personne que vous voulez pirater. Ensuite vous cliquez sur « mot de passe oublié ». Automatiquement Instagram va vous proposer une réinitialisation du mot de passe qui se fera soit par SMS via le numéro de téléphone associé au compte ou par adresse mail. Si vous avez la chance d’avoir accès au téléphone portable ou à l’adresse mail, vous pouvez aisément réinitialiser le mot de passe et l’adapter tel que vous le voulez. Instagram aussi propose une réinitialisation avec une connexion par le compte Facebook. Ce qui signifie que si vous pouvez accéder à son compte Facebook, il vous sera très facile d’accéder à son compte Instagram. Cependant si vous ne pouvez pas accéder ni à son téléphone portable, ni à son mail, ni à son Facebook, noter que cette méthode est perdue d’avance. Par ailleurs même si elle fonctionne, la personne pirater se rendra vite compte que son Instagram a été hacké vu que lui ne pourra pas y accéder. Par ailleurs vous pourrez être localisé voir identifiés car votre adresse IP sera affilié à toute l’opération.

3- la méthode du phishing

Le phishing ou l’hameçonnage est l’une de méthode les plus fiable après Pass Decoder. En effet, il est clair et ne laisse pas de trace sans oublier son efficacité. Cependant, il nécessite une bonne connaissance de l’outil informatique sans oublier de la programmation. En effet il va falloir concevoir un site web factice, qui ressemble à celui d’Instagram. Ensuite vous devrez attirer votre cible vers ce site à travers un lien que vous proposerez peut-être par message ou par mail. S’il mord à l’hameçon et qu’il tente de se connecter, il se croira sur la page de connexion Instagram. Il notera ensuite ses coordonnées pour tenter de se connecter à son site. si cela arrive, vous pourrez récupérer tranquillement ses coordonnées que vous pouvez utiliser plus tard sans que ce dernier ne s’en rende compte. Le problème avec cette méthode, c’est qu’il va vous demander beaucoup plus d’efforts, de connaissances techniques et pratiques, sans oublier un peu d’effort financier car vous devrez, n’oubliez pas, héberger le site actif que vous voulez utiliser.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage

Le phishing est la méthode de piratage préférée des hackers

Selon une étude menée par Microsoft, la technique préférée des cybercriminels est l’hameçonnage encore appelé le phishing.

Comme vous le savez déjà, cette méthode de piratage consiste à influencer la recherche de Google dans le but de rédiger les internautes vers des sites factices ressemblant aux sites officiels, dans l’optique de pouvoir dérober certaines informations personnelles sur ces derniers. On parle ici d’identifiants de connexion (noms d’utilisateur, mots de passe). Une fois récupérés, ces derniers vont s’en servir à des fins qui ne sont pas légaux bien évidemment.

Cet article va aussi vous intéresser : Quels moyens pour reconnaitre le phishing (l’hameçonnage) ?

Selon l’étude menée par Microsoft sur les tendances en matière de piratage informatique en 2019 dans le monde entier, le phishing est une méthode de piratage qui a réussi à damer le pion au fameux ransomware. Même si cette année a été beaucoup marqué par plusieurs attaques dû à ce virus de rançonnage, ainsi que les dégâts que cela aurait pu causer, les pirates informatiques ont beaucoup plus utilisés durant l’année 2019, la bonne vieille méthode de l’hameçonnage. Derrière le phishing nous avons bien sûr Le Ransomware, et le crypto mining, un virus informatique qui est utilisé par les hackers pour utiliser la puissance des calcul d’ordinateur infecté dans le but de générer de la monnaie cryptographique.

Le phishing a pour simplicité et particularité de permettre de retenir un ensemble d’informations sur plusieurs individus ou un individu en particulier, en le poussant à cliquer sur un lien qui le dirigera automatiquement vers une plate-forme en ligne destinée à récolter ses données personnelles, ou qui par mégarde de ce dernier, installer sur son terminal un programme malveillant qui aura la charge de siphonner ces informations. Ces renseignements en commençant à faciliter certains modes de criminalité physique ou cybernétique, tel que l’usurpation d’identité.

Selon les chiffres obtenus par la firme de Redmond, le piratage par la méthode de l’hameçonnage a évolué de 0,2 % en 2018 à 0,6 pourcents en octobre 2019. Ce qui équivaut à des milliards de courriels. « Même si la technologie améliore la détection du phishing, les pirates continuent à perfectionner leurs techniques », notait le géant informatique américain. Il ajoutera par la suite : « nous voyons des pirates utiliser l’usurpation de nom de domaine pour usurper l’identité des e-mails comme s’ils provenaient de marques ou de collègues connus comme des méthodes efficaces pour amener les utilisateurs à cliquer sur les e-mails ouverts. ».

Mais ce qui impressionne le plus les spécialistes en cybersécurité, c’est que les pirates informatiques arrivent à influencer les résultats de recherche du moteur Google, de sorte à canaliser le trafic des sites réels, et les substituer à certaines positions des sites criminels qu’ils commandent eux même. « Les sites web ciblés montent dans les résultats de Google pour certains termes très spécifiques. ». Et vu que dans la pratique, les usagers d’Internet ont tendance à toujours cliquer sur le premier lien, il est facile donc de se faire prendre par les cybercriminels qui contrôle souvent ces pages factices. Dans certains cas, les internautes facilitent la tâche aux pirates informatiques qu’ils reçoivent par mails ou par textos. Selon le site internet spécialisé Futura Tech, les pirates informatiques utilisent une nouvelle technique. Cette « autre méthode payante repose sur la création de pages introuvables affichant l’erreur 404. Ce procédé permet aux cybercriminels de passer outre les systèmes de détection de phishing ». De la sorte, dès l’instant que l’utilisateur clique sur un lien piégé, il sera redirigé automatiquement sur le site des cybercriminels.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



Pirater des stars est-il si difficile que cela ?

Pascal Desgagnés, célèbre « pirate de stars » doit faire face à environ 7 chefs d’accusation face à la justice française.

Ce dernier aurait réussi à s’emparer de centaines de photographies contenues dans des téléphones privés appartenant à des personnalités publiques très connues. Et il se pourrait qu’il ne s’y ait pas pris à travers de stratagème à assez complexes.

Cet article va aussi vous intéresser : Ces stars qui se font pirater leurs comptes

Selon l’une de ses victimes du nom de Jessica Harnois, il a sûrement réussi à l’avoir parce qu’elle utilisait depuis des années le même mot de passe, sur plusieurs de ses comptes. C’est à la suite de la découverte du piratage qu’elle subissait qu’elle a décidé de changer les choses. « Oui, j’utilisais toujours le même mot de passe depuis longtemps, et je l’utilisais sur d’autres sites », a-t-elle souligné. Et cette combinaison était aussi utilisé par cette victime pour accéder à son compte iCloud, le service cloud Apple ce qui lui permettait bien sûr de stocker certaines données tels que des images ou encore des vidéos. En plus de iCloud, les mêmes identifiants de connexion et mot de passe était utilisé pour lui permettre d’accéder à son compte Instagram Facebook et même Netflix.

Sinon une source de la police à la Presse vendredi, ce ne sont pas les mobiles ces victimes qui avait été compromis. En effet la faille provenait en majorité de comptes iCloud qui étaient généralement associés. Et selon les résultats des enquêtes, il n’a pas été découvert que le pirate informatique avait injecté dans les téléphones, des programmes malveillants qui l’aurait aidé dans sa tâche d’espionnage, ou même qu’il aurait fait une copie du contenu des cartes SIM, les individus avec des mauvaises intentions ont fait fuiter certaines informations, comme le suggère certains experts.

Par ailleurs, on sait que le pirate informatique en ayant accès au compte iCloud de victimes, il pouvait par cela avoir accès à certain contenu de l’iPhone dans son ensemble. en effet que ce soit le multimédia les contacts ou encore les notes, littéralement stockés. Donc ce dernier ne fera que naviguer vers les données qui pourrait l’intéresser. Par ailleurs comme le compte iCloud Apple permet aussi à synchroniser les emails ainsi que la galerie photos et vidéos, le pirate informatique et alors lire les messages reçus par ses victimes, télécharger les photos et vidéos qui pourraient l’intéresser. il peut aussi dupliquer le contenu de l’iPhone de sa victime en connectant un autre iPhone vierge avec les identifiants de cette dernière. et il pourra avoir le contenu en temps réel sur un autre terminal sans faire le maximum d’efforts.

Mais ce qu’il faut savoir c’est que pour le moment, le pirate informatique n’a pas réussi à avoir accès aux fonctions d’appel téléphonique ainsi que celle des SMS reçu par les victimes selon la source policière. « Plus on en sait sur ce qui s’est passé, plus les faits portent à croire qu’effectivement, le pirate a probablement eu accès au compte iCloud des victimes. », explique un spécialiste en sécurité informatique du nom de Eric Lessard. « Il a fait ce qu’on appelle dans le jargon un “iCloud swap”. ».

Cependant, on ignore toujours comment le pirate informatique a réussi à se procurer les identifiants et le mot de passe de ses victimes. « C’est à peu près à 95 % sûr que le pirate a eu accès quelque part sur le dark web à une base de données de mots de passe et d’identifiants. » notait Eric Lessard

L’idée le plus probable serait ces bases de données où l’on commercialiserait des milliers de combinaisons d’identifiants de façon illégale. Dans la plupart des cas ce sont des identifiants qui ne sont plus à jour. Cependant il n’est pas rare de trouver certain qui fonctionnent encore. Ce qui fait que le spécialiste Éric Lessard signifie ceci : « Si tu ne changes pas de mot de passe à intervalles réguliers, et que tu utilises le même mot de passe partout, tu te rends vulnérable à ce genre d’attaque. C’est comme laisser les portes de la maison débarrée. Ça devient un peu de la négligence. »

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



Les différentes types d’attaques informatiques qui nous guettent au quotidien

Comme nous le savons tous, les méthodes d’attaques informatiques n’ont cessé de se développer depuis ces 10 dernières années.

Il est donc temps de faire un point sur l’ensemble des méthode de cybercriminalité les plus utilisés, au cas ou nous seront forcément confrontés ou nous sommes déjà des victimes. Dans le contexte actuel, le cybercriminel dispose de suffisamment de moyens des techniques et de cible pour s’adonner à cœur joie au piratage informatique.

Cet article va aussi vous intéresser : Smishing, la nouvelle méthode de piratage par la carte SIM

Ce qui rend fréquent les attaques informatiques que subissent les utilisateurs du web et les entreprises. De là, on se rend compte que tout le monde est vulnérable dans cette histoire. Que ce soit les entreprises dont on parlait plus haut, les états et autres organismes, sans oublier les particuliers, nous sommes tous victimes de potentiels victime de la cybercriminalité.

Ce qui fait que se protéger sur Internet est devenu aujourd’hui l’une des priorités, pour ne pas dire la priorité. Et pour cause, il n’est pas sans oublier ses multitudes d’attaques Informatiques auxquels nous sommes tous exposés.

1 – Minage de cryptomonnaie malveillants (le cryptojacking)

Le développement des monnaie cryptographique, et l’engouement qui a été suscité par l’émergence du bitcoin ont semé les graines de cette forme de menace informatique. Le cryptojacking est aussi appelé en français le minage de crypto monnaies malveillants, est une forme de menace informatique qui consiste et produire des programmes malveillants dans l’ordinateur de particuliers ou d’une entreprise ( on parle là ici d’ordinateur au pluriel), dans le but de se servir des ressources du terminal pour générer de la crypto monnaie, et ce à l’insu de l’utilisateur principal.

2 – Les rançongiciels (ransomware)

c’est l’une des attaques informatiques les plus prisées ces 5 dernières années pour ne pas dire c’est 10 dernières années. En effet les rançongiciels sont, il faut le dire à la mode. Comme son nom l’indique, le rançongiciel a un programme malveillant, dont l’objectif par l’utilisation de son éditeur, et de prendre en otage les données informatiques contenues dans un système informatique. une fois le programme malveillant installé sur le système.

Il procède automatiquement à un chiffrage de données empêchant ainsi les utilisateurs véritables d’accéder au contenu du terminal. de la sorte le pirate informatique exigera à la victime du piratage de payer une rançon (généralement en bitcoin ou autres monnaies cryptographiques) en échange de la clé de déchiffrement qui permettra à l’utilisateur de pouvoir accéder enfin au contenu du terminal piraté.

3 – Piratage des objets connectés

Il faut avouer que ces derniers temps aussi les objets connectés sont en plein essor. De la voiture connectée à la télévision connectée via la montre connectée, tous les outils que nous avons l’habitude d’utiliser sont pratiquement tous connectés aujourd’hui. et de plus en plus, les outils deviennent indispensables voire incontournables. Ce qui n’échappe pas bien sûr aux pirates informatiques qui cherchent à en profiter. et il ne faut pas se leurrer, ces objets sont en majorité moins sécurisés que les smartphones ou les ordinateurs sont utilisés généralement. C’est pour cette raison qu’il est recommandé aux fabricants de faire de plus en plus d’efforts quant à l’amélioration des systèmes tendant à la sécurisation des objets.

4 – Le phishing

dans la catégorie du top 3 des piratage informatique le plus courant, l’hameçonnage ou encore appelé le phishing est une méthode utilisée et répandue dans le monde la cybercriminalité. Il affecte grandement le plus souvent les entreprises, qui ont tendance à subir le plus les dégâts de ce genre d’attaques. Ce qui fait sa particularité, c’est qu’il permet de lancer d’autres types d’attaques, tels que les piratages de rançongiciels ou encore le piratage grâce au malwares sur smartphone. Il consiste à tout simplement attirer la victime vers une plateforme numérique.

Cela peut-être un site internet ou encore un espace dédié à une banque en ligne par exemple. Ce dernier se croyant sur la plate-forme qu’il veut, va immédiatement introduire ces identifiants de connexion et d’autres informations personnelles très facilement récupérés par les pirates informatiques et utilisés à leurs fins.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage