TrueDialog touché par une fuite de données massive

TrueDialog, reconnu comme spécialiste des SMS a été victime comme, il a été très souvent pour d’autres entreprises cette année, d’une fuite de données importante.

Plusieurs millions de messages, d’adresses mails, de contenu mail, le numéro de téléphone ainsi que de mot de passe ont été divulgués sur internet. Ces données plus ou moins sensibles étaient disponibles en clair sur une base de données hébergée. Son site disponible à tout le monde. Cette base de données contenant des informations importantes provenait des serveurs la société de messagerie.

Cet article va aussi vous intéresser : Fuite de données chez Wyze, 2,4 millions clients touchés

Nous le rappelons, TrueDialog est une entreprise américaine, qui s’est spécialisée dans la fourniture de services d’envoi de messages groupés, dans la très grande majeure partie des cas à des buts professionnels. Il a utilisé beaucoup plus dans la catégorie de la démarchage de prospects, mais aussi par des institutions universitaires pour informer leur étudiant de façon efficace. c’est sûrement pour cette raison que le contenu majoritaire des SMS qui ont été divulgué n’ont pas heureusement pas de caractère assez personnel.  Heureusement dit-on. Car le fond est essentiellement commercial.

Cependant, la particularité offerte par cette société américaine est de permettre aux personnes qui recevaient ces messages groupés de répondre, souvent si besoin était, ouvrant souvent des dialogues entre les destinataires et les expéditeurs des messages.

Pour la base de données dont il s’agit ici ne concerne pas seulement que des SMS. On parle ici de plusieurs années d’archives composés de messages mais pas seulement. La découverte se fait par 2 chercheurs en sécurité informatique du nom de Noam Rotem et Ran Locar. En plus des SMS il y avait des numéros de téléphone bien sûr, des noms affiliés au contacts et des adresses mail. Il n’y avait aucun cryptage permettant de protéger ces informations que tout le monde pouvait bien sûr recueillir à des fins pas très catholiques. il était découvert dans la base de données des codes permettant d’assurer une identification à double facteur qui aurait été envoyé aux utilisateurs dans le cadre d’accès à certains services, afin de sécuriser ses accès. Il y avait aussi des mots de passe et c’est un code d’accès à des services en ligne, des noms d’utilisateur pour les clients.

Toutes les informations mises à nues présentes plusieurs potentielles risques si elles tombent en de mauvaises mains mais ce qui n’est pas inévitable. Des usurpations d’identité seront à craindre, ainsi que des campagnes de phishing dirigé contre les victimes de cette divulgation.

Du côté des dirigeants de la société américaine, aucune déclaration officielle n’a pas encore été faites. Ce qui fait compte c’est réellement rien de la démarche entrepris par l’entreprise à l’égard de victimes de cette fuite de données. Ce dont on peut être sur, c’est que la société sera bien évidemment sanctionné pour ce manque de vigilance. Car cela relève bien sûr de leur  faute d’avoir exposé autant de personnes. Les autorités de régulation ne se sont pas encore prononcées eux aussi de leur côté. Ce qui risque de ne pas tarder.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage