Un guide destiné au responsable d’entreprise

Il existe aujourd’hui près de 4,57 milliards d’internautes actif dans le monde tous les jours selon une étude réalisée par Statista.

Ce nombre est assez conséquent et présente pour les entreprises qui sont les plus investies dans le domaine de l’économie numérique. Un secteur qui est en pleine croissance qui cependant n’est pas sans risque. En effet, la cybercriminalité est aujourd’hui en hausse. Les pirates informatiques n’ont jamais été plus prolixes que ces derniers temps. Ce qui expose davantage les utilisateurs des services numériques, mais aussi les entreprises du secteur.

Cet article va aussi vous intéresser : Moins de la moitié des responsables de la sécurité informatique sont efficaces dans leurs travaux

C’est dans ce contexte que les dirigeants d’entreprise, pour continuer à faire fructifier leur société, doivent considérer la menace au plus haut degré. La cybersécurité doit être leurs affaires.

Dans cet article nous allons donner quelques conseils d’usage, destinés spécifiquement aux dirigeants d’entreprise. L’idée est de pouvoir mettre en place et l’ensemble de systèmes et de processus, qui facilite dans un sens les pratiques sécuritaires, dans un autre permet d’accroître son niveau de sécurité.

1. Faire participer tout le monde

La cybersécurité est un grand ensemble. C’est aussi un travail d’équipe qui nécessite l’intervention de plusieurs personnes, mais aussi la surveillance de plusieurs autres. « Seule une saine gouvernance, issue du conseil d’administration, peut inverser la tendance. La protection contre les cyberattaques ne peut pas être traitée comme un problème appartenant uniquement à un service informatique ou de cybersécurité. Elle a besoin de créer un réseau large et impénétrable qui couvre tout ce qu’une organisation fait – depuis ses opérations commerciales, ses modèles et ses stratégies jusqu’à ses produits et sa propriété intellectuelle. » expliquent les experts Thomas J. Parenty et Jack J. Domet dans un Harvard Business Review.

En d’autres termes, tout doit être organisé de sorte à faciliter la communication entre les différents acteurs, mais aussi la mise en relation avec de nouvelles personnes.

En pratique, on sait qu’une grande partie des cyberattaques en entreprise se réalisent lorsqu’un employé se permet par exemple de cliquer sur un lien provenant d’une correspondance illégitime ou d’utiliser un périphérique de stockage non conforme au règle. La participation de chacun permet alors de faciliter l’apprentissage des bonnes pratiques d’hygiène numérique

2. Mettre en place une politique de sécurité informatique

Il faut définir avec précision certaines attitudes et certains comportements. Préciser ce qui doit être autorisé et interdit dans le cadre de l’utilisation des terminaux professionnel en entreprise. Mettre en place un ensemble de protocoles, permettant de contrôler les accès, d’anticiper les menaces, et de veiller à la réaction le plus promptement possible. Tu dois être en contrôler et passer au crible. Des sites internet nécessaire pour le service au médias sociaux, en passant par les services de messagerie. Car comme on le sait, l’humain reste le maillon faible de la sécurité informatique. Il doit être mis alors au centre de l’organisation même des processus destinés à protéger le système

3. Protéger les ordinateurs et les appareils mobiles

Il est essentiel de protéger ces terminaux. Pour cela plusieurs outils sont disponibles aujourd’hui sur le marché. Par rapport aux besoins formulés, vous aurez le produit qui convient. Mais il ne suffit pas seulement d’installer des programmes. Il faut aussi contrôler toutes les personnes qui accèdent à vos appareils. Le temps qu’il passe à l’utilisation de ces appareils et ceux pourquoi ils ont y accédé.

4. Faire des sauvegardes de vos données

La question des sauvegardes de données n’est plus quelque chose de tabou. Avec l’explosion des attaques au logiciel rançon, il est devenu plus que nécessaire de pouvoir accéder à ses données lorsque son système est pris en otage par un programme malveillant. Surtout qu’aujourd’hui plusieurs moyens facilitent cela. En particulier le service cloud.

5. Sécuriser les accès WiFi

Les vecteurs d’attaques se multiplient. Mais celui qui concerne généralement les accès wifi n’est pas récent du tout. C’est pour cette raison qu’il ne faut pas l’oublier.

6. Utiliser un réseau virtuel privé

À l’instar de plusieurs autres services numériques, les réseaux virtuels privé connu un certain boom. Leurs fonctionnalités de base qui consiste à assurer une connexion sécurisée peut aussi avoir son atout. De la sorte, il vous sera plus facile de contrôler toutes les personnes qui accèdent à votre réseau informatique. Mais aussi, d’éviter que les intrus puissent tenter une quelconque intrusion. Aujourd’hui il existe plusieurs fournisseurs de service VPN. Il vous sera facile de vous équiper à ce niveau.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage