TikTok encore disponible aux Etats-Unis

Suite à une possibilité d’accord entre le réseau social Chinois et quelques entreprises Américaines, la justice américaine continue de maintenir le téléchargement de TikTok.

De la sorte les utilisateurs Américains continueront à recevoir les mises à jour et à même télécharger l’application mobile. Cela est encore possible grâce à un juge américain qui a réussi à bloquer la suspension ordonnée par Donald Trump, des façons in extremis. Comme on le sait Donald Trump avait signé durant le mois d’août un décret qui avait pour objectif d’interdire de réseau social populaire appartement au groupe chinois ByteDance. La raison évoquée était la sécurité intérieure, le Gouvernement de Donald Trump estime que l’application pourrait permettre à l’État chinois d’espionner les Américains.

Cet article va aussi vous intéresser : TikTok : Les Suédois interdisent à leur tour l’application chinoise de divertissement

Juste quelques heures avant que la décision de Donald Trump depuis entrée en vigueur, bannissant TikTok des plateformes légales de téléchargement, le juge du nom de Carl Nicholas dépose un recours le 18 septembre, soit 2 jours avant l’entrée en vigueur de l’interdiction. Ce dernier donne raison à l’entreprise chinoise. Malgré cela, il ne demande pas pour autant, la suspension du décret d’interdiction pris par Donald Trump qui promène interdire l’application d’ici le 12 novembre si un accord n’a pas trouvé entre le chinois et quelques entreprises américaines

Pour le moment, les raisons qui légitiment sa décision n’a pas encore été rendues publiques.  Cela est encore confidentiel pour une raison que ce soit. S’il les parties arrivent à se mettre d’accord, alors tout s’éclaircira de plus en plus. « Nous sommes satisfaits que la cour ait été d’accord avec nos arguments légaux et ait empêché la mise en place de l’interdiction », a signifié TikTok.

De son côté, le ministère de commerce a mentionné le fait qu’il respectera la décision du juge sans cacher sa ferme intention « de défendre vigoureusement le décret présidentiel contre les embûches légales ».

L’un des arguments avancés par les avocats de TikTok serait que à l’approche des élections, qui doivent avoir lieu le 3 novembre, il serait anticonstitutionnel de bloquer les téléchargements de l’application car cela pourrait porter atteinte à la liberté d’expression des Américains.

« TikTok est bien plus qu’une application, c’est la version moderne du forum public, c’est une communauté, c’est un moyen de communication (…) d’autant plus important en temps de pandémie », note l’homme de Droit John Hall. « Si l’interdiction entre en vigueur, c’est comme si le gouvernement empêchait les 2/3 du pays de venir à l’agora » ajoute il.

La société de divertissement a mentionné aussi que la mise en application de cette décision aurait pu porter atteinte d’une certaine manière à sa croissance. En effet depuis le début de l’été, TikTok gagne pratiquement 400 000 nouveaux utilisateurs américain par jour. Et bien sur le fait de ne pas pouvoir mettre l’application à jour aurait pu mettre en danger de manière ironique les 100 millions d’utilisateurs américain comme le précise l’avocat de TikTok.

Le gouvernement justifie l’interdiction par le fait que l’application chinoise pourrait permettre à l’État chinois de piller les données des citoyens américains. Facilitant ainsi l’espionnage de la Chine. Et cette accusation ne date pas de maintenant. Même si depuis l’heure aucune preuve formelle n’a été apportée par Donald Trump et son équipe.

On sait par exemple que depuis l’interdiction, plusieurs tractations sont en cours pour savoir de quelle manière l’application pourrait passer du côté américain. Pour le moment d’américain à savoir Oracle et Walmart. Ils ont jusqu’au 12 novembre pour trouver un accord selon le trésor américain.

TikTok a confirmé le weekend dernier la création d’une nouvelle entreprise en du nom de TikTok Global avec le partenariat des Américains que son Walmart et Oracle. Cependant, la concrétisation de ce partenariat va dépendre de l’accord des gouvernements Américains et Chinois.

« Nous continuons notre dialogue en cours avec le gouvernement pour finaliser ce projet, auquel le président a donné son accord préliminaire » a noté TikTok dimanche soir.

On peut retenir seulement que l’État chinois à mentionner qu’il n’acceptera jamais que l’application tombe entre les mains d’entreprise américaine. La Chine préfère plutôt perdre TikTok dans les pays occidentaux que de laisser. Et il a été clair sur ce sujet. Le bras de fer est donc engagé.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage