10 pratiques pour un télétravail en toute sécurité

Comme dit l’adage l’on n’est jamais trop préparé.

En effet, à l’heure de la généralisation du télétravail, il est clair qu’il faut développer des bonnes pratiques pendant à rendre beaucoup plus sûrs les échanges. C’est pourquoi dans cet article, nous allons vous donner des conseils pour sécuriser vos échanges lors du télétravail.

1. Disposer d’un programme de protection sur les terminaux

Le premier conseil est basique. Il vous suffit tout simplement d’installer sur ordinateur ou votre smartphone ou encore votre tablette utilisé dans le cadre du télétravail un logiciel permettant d’assurer la protection de celui-ci. Sur le marché des antivirus les offres ne manquent pas. Mais dans le contexte actuel, n’importe quel antivirus ne fera pas l’affaire. En effet, il faudra vous procurer un logiciel pouvant s’adapter et apprendre. Un logiciel qui prend en charge de l’apprentissage machine. Un logiciel qui sera en mesure de vous protéger contre les exfiltrations de données ou encore les programmes de rançon

2. Mettre la priorité au niveau des appareils mobiles

L’on néglige le plus souvent les appareils mobiles en l’occurrence le smartphone. Pourtant ces petits appareils deviennent de plus en plus la voie royale des cybercriminels. Si l’utilisateur lambda n’en voie pas la référence, il est clair que tôt ou tard, l’outil informatique sera utilisé le travail mais aussi pour des choses personnelles où on n’est pas forcément attention à la sécurité.

3. Faire une mise à jour des paramètres de la box internet maison

Ces appareils sont fournis généralement avec des paramétrages par défaut. Ce qui signifie que les informations d’identification tel que le mot de passe doivent être changées. Mais qui dit changé le mot de passe ne signifie pas qu’il faudrait se permettre d’utiliser un mot de passe facile à dessiner. Il doit être à la fois complexe à deviner mais aussi simple pour que vous vous en rappelez.

4. Appliquer les mises à jour de sécurité de tous vos appareils

Les mises à jour sont essentielles. Elles permettent de combler des vulnérabilités découvertes auparavant par des spécialistes de la sécurité informatique. Mais ces failles de sécurité sont souvent aussi découvertes par des pirates informatiques qui veulent utiliser cela à leur avantage. C’est pour cette raison qu’il ne faut jamais regarder la mise à jour de sécurité d’un programme quelconque. La pratique a clairement démontré que le manque de mise en pratique des mises à jour à causer beaucoup plus de dégâts

5. Protéger les réunions en ligne grâce à des mots de passe

Depuis le début du télétravail en masse, il a été révélé à plusieurs niveaux des intrusions lors de réunions souvent moi-même confidentielles. Malheureusement il a été observé que plusieurs professionnels ne protègent pas leur réunion sur les apps de visioconférence tel que Zoom.

6. Méfiez-vous des correspondances inconnues

90 % des attaques logiciel se sont fondés à la base sur des attaques de phishing réussies. C’est pourquoi il est demandé de ne jamais cliquer sur des messages lorsque vous ne connaissez pas les destinataires ou lorsque les destinataires présentent un risque certain au même minime. C’est de là que provient généralement les attaques de phishing.

7. Vérifiez votre réseau en le scannant

Il existe aujourd’hui plusieurs outils permettant de scanner votre réseau Internet. Cela permet de mettre à nu des programmes parasites pour mettre en danger vos appareils mais aussi vos données.

8. Se connecter grâce à un VPN

Les réseaux virtuels privés ajoutent une couche de sécurité au connexion en améliorant la confidentialité des échanges. Cela est très important dans un contexte où il y aura à échanger des données sensibles et confidentielles.

9. Adoptez l’authentification à multiple facteur lors des identifications

Mesure de sécurité supplémentaire. Cette mesure permettra de réduire au maximum les tentatives désir passion d’identité. Il pourra ainsi empêcher une personne étrangère à un service ou un niveau puisse accéder à des informations dont il ne devrait pas en principe.

10. Toujours vérifier les paramètres de confidentialités

Avant de valider une application ou un outil informatique, il faut s’assurer que les autorisations exigées par ces outils ne sont pas de nature à porter atteinte à la confidentialité de vos données. Donner beaucoup de trop d’autorisation risque de nuire d’une certaine manière à votre sécurité informatique.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage