3 groupes de pirates Nord-Coréens en prise avec les Américains

Bluenoroff, Andarial, Lazarus, sont des groupes de pirates Nord-coreens qui se trouvent aujourd’hui dans le collimateur des autorités américaines. On peut le dire les sanctions ont commencé à tomber.

Le département du Trésor américain, il y a une semaine, imposait aux trois groupes de pirates nord-coréens, plusieurs sanctions. Selon les accusations qui leurs sont portées par les autorités américaines, ces derniers seraient actifs à la solde du régime nord-coréen et ils auraient aidé ce dernier à lever des fonds pour financer son programme d’armement nucléaire et le missile.

Cet article va aussi vous intéresser : Les pirates Russes sont-ils les meilleurs au monde ?

Il faut noter que ces trois groupes sont déjà connus par les autorités américaines. ils sont assez célèbre dans le milieu du piratage informatique. Pour l’administration de Donald Trump, ces mercenaires du web ont toujours opéré sous les ordres du service des renseignements nord-coréen et particulièrement le Bureau Général de Reconnaissance (RGB). Selon les informations venant des autorités américaines, ces pirates auraient usé de moyens d’attaques Informatiques divers pour se procurer de l’argent. De l’attaque aux logiciels de rançonnage à celle de banque ou de réseau de guichets automatiques, des casinos, des sites de jeux ou encore des plateformes d’échanges de monnaies cryptographiques. A croire les Américains, ces pirates ont pratiquement utilisé tous les méthodes modernes de piratage pour financer Pyongyang et son projet d’armement. Apparemment les fonds auraient été détournés en Corée du Nord et seraient allé directement dans les caisses du gouvernement nord-coréen.

Pour le moment on s’en tient à la version américaine, comme d’habitude le gouvernement nord-coréen n’a pas communiqué sur la question. En plus des sanctions qui ont été prononcées durant la semaine passer lors de l’Office of Foreign Assets Control (OFAC), le président américain a exigé que soient gelés tous les comptes bancaires reliés à ces groupes de pirate.

Le groupe Lazarus en particulier est désigné en tout temps, comme l’outil de prédilection de Pyongyang en matière d’espionnage. Pour les autorités américaines Lazarus est directement lié au RGB, et serait une équipe composant un département spécialisé destiné typiquement à l’espionnage. Ils ont un palmarès bien garni. On se rappelle du piratage causé au monde hospitalier à cause du virus wannacry en mai 2016 ou encore le piratage de Sony Entertainment en 2014. Il se pourrait qu’il ait tenté de plusieurs fois de s’en prendre à les groupes politique ou encore a des société gouvernementales, des institutions financières, société de transport, de médias ou encore des installations militaires.

Concernant le second groupe, Bluenoroff, le département américain du Trésor le décrit comme le chasseur de fonds de Pyongyang. « Bluenoroff a été créé par le gouvernement nord-coréen pour gagner des revenus de manière illicite en réponse à l’augmentation des sanctions mondiales (..) Le groupe Bluenoroff mène des activités cybernétiques malveillantes sous la forme de cambriolages cybernétiques contre des institutions financières étrangères au nom du régime nord-coréen afin de générer des revenus, en partie pour ses programmes croissants d’armes nucléaires et de missiles balistiques »

Le 3e groupe Andarial serait spécialement charger de « collecter des informations et créer du désordre » encore de « de tenter de voler des informations sur les cartes bancaires en piratant des distributeurs automatiques de billets pour retirer des espèces ou voler des informations sur des clients pour les vendre ensuite sur le marché noir. » il serait dans ces conditions « responsable du développement et de la création de logiciels malveillants uniques pour pirater les sites de poker et de jeux en ligne afin de voler de l’argent » notifiait l’administration Américaine.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage