3 pratiques pour une meilleure sécurité

1 – Adopter une politique de gestion des mots de passe

Le mot de passe est essentiel pour la protection le système informatique ou d’un terminal. C’est d’ailleurs le premier obstacle auquel se confronte et pirate informatique lorsqu’il tente une intrusion. Cependant, la mauvaise gestion des mots de passe aujourd’hui la tâche facile au cybercriminels. Cela semble assez compréhensif quand il faut utiliser des mots de passe sur plusieurs accès ou plusieurs comptes.

Le travail devient assez difficile, en effet, les utilisateurs lambda ont tendance à négliger la diversification du mot de passe selon le compte utilisé où l’accès demandé. Pourtant cela doit être un réflexe. Car si le même mot de passe est utilisé dans tous les accès, il suffirait alors au pirate informatique de le découvrir pour avoir accès à tout. C’est d’ailleurs pour cette raison que des outils existent pour faciliter la gestion de différents mots de passe conformément aux différents accès qui sont demandés. Le gestionnaire de mot de passe. Ils doivent être utilisés car créés pour faciliter l’utilisation de plusieurs mots de passe pour une seule personne. Cela réduit les possibilités d’oubli, mais permet aussi de pouvoir constitué de mot de passe solides sans avoir pas de les confondre où les oublier.

Le gestionnaire de mot de passe vous préserve aussi de certains programmes malveillants tels que les enregistreurs de frappes, car à chaque connexion les champs automatiquement remplis.

2- L’utilisation du cloud pour les sauvegardes

Il est important de pouvoir sauvegarder ses informations. Surtout en cette période où les programmes de rançon prolifèrent de plus en plus.  Les sauvegardes sur le matériel physique quelques peu externes peuvent être utiles en cas d’attaques informatiques.  Cependant vous ne serez pas à l’abri d’un potentiel plantage matériel. Alors que dans le cloud, la sécurité est améliorée et vous pourrez avoir accès à vos données à partir de n’importe quel terminal pour une transition en cas de disponibilité de votre système informatique. L’avantage alors des sauvegardes en ligne est non seulement matériel mais aussi sécuritaire.

3- Faire les mises à jour

Certaines attaques informatiques à hautes conséquences ont été du fait de la négligence des mises à jour. L’avantage de leur déploiement réside dans le fait qu’elles réduisent le risque informatique en corrigeant les failles de sécurité. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elles sont constamment recommandées. Il est même préférable de programmer sur se terminant la mise à jour automatique.  « La plupart des experts en sécurité informatique recommandent d’effectuer les mises à jour de vos logiciels ou de vos systèmes d’exploitation rapidement. Mais les utilisateurs peuvent être tentés d’attendre un peu avant de les effectuer, pour être sûrs d’avoir un retour d’expérience d’autres utilisateurs, garantissant la fiabilité et la sécurité de cette nouvelle mise à jour.

Or, c’est une erreur trop souvent commise. Il faut suivre les recommandations des éditeurs de logiciels et effectuer les mises à jour lorsqu’elles sont requises. Pourquoi ? Tout simplement parce que les logiciels installés peuvent contenir des failles de sécurité que les hackers peuvent exploiter. Les développeurs de solutions logicielles ont tout intérêt à réparer ces failles de sécurité lorsqu’elles sont détectées et lancer une procédure de mise à jour. Mais parfois, les utilisateurs ne sont pas toujours au courant des demandes de mises à jour des logiciels. Souvent, les utilisateurs désactivent les notifications des applications ou n’utilisent pas certaines applications pendant longtemps, et donc aucune alerte de mise à jour n’est communiquée. » décrit la société de sécurité Avira, dans un récent billet de blog.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage