Caméras de sécurité : se protéger efficacement contre les cyberattaques ?

Aujourd’hui, les caméras sont beaucoup plus utilisées pour différents types d’usage.

Mais comme nous le savons, le domaine de la sécurité en a fait un usage tout à fait particulier généraliste mais aussi très importante dans l’organisation de ce secteur d’activité.

Cet article va aussi vous intéresser : Il est conseillé de masquer la caméra des téléviseurs connectés

L’usage des caméras de sécurité s’est beaucoup répandu ces dernières années. Ce qui était l’apanage des agences de sécurité et des administrations publiques est devenu quelque chose que même le citoyen lambda s’en sert. En parlant de la surveillance des maisons pendant les périodes de vacances, la surveillance des enfants, ou encore le contrôle d’un propriétaire à l’égard de certaines zones de son domaine privé. Il y en a pour tous les usages pour tous les prix et pour possible de personnes.

Cependant les problèmes demeurent. Ces caméras sont des objets connectés internet. Ce qui facilite notamment son utilisation à distance avec des outils modernes et faciles à utiliser tels que les smartphones ou des tablettes. Le problème de cette connexion c’est qu’elle ne se contente pas simplement de faciliter son utilisation. Elle expose aussi l’utilisateur a des attaques informatiques. Et c’est le cas pour tous les objets connectés.

Pourtant, l’usage des caméras de sécurité met en avant un aspect très important de la vie. La vie privée. Car des personnes ne vont pas hésiter à exploiter toutes les opportunités pour espionner les utilisateurs, peu importe les raisons qui motiveront ces actes. Alors pour préserver votre intimité et empêcher que des intrus puissent avoir accès au contenu de votre caméra, vous devrez respecter certaines règles de sécurité.

1- Le choix de la marque de caméra.

Pour commencer vous devrez faire très attention à la marque de caméra que vous acheter. Pourquoi ? tout simplement parce que certaines marques n’ont pas de très bonne réputation en ce qui concerne la sécurité de leurs matériels. C’est pour cette raison que vous devrez vous informer pour savoir quels sont les modèles qui ne sont pas publiquement reconnus vulnérables. Car, comme le révèle une précédente étude, environ 3 millions de caméras de sécurité installés dans des bureaux et des foyers plus précisément en Asie et en Europe sont touchées par des failles de sécurité qui exposent grandement leurs propriétaires de sorte à les rendre facilement accessibles à des pirates informatiques. En effet, ces derniers peuvent alors dérober bon nombre d’informations personnelles qu’ils pourront utiliser dans de potentielles attaques informatiques initiées ultérieurement. L’Organisation de défense des droits des consommateurs Britannique, Which?, Avertissait récemment sur ce problème. « Les marques possédant des caméras potentiellement vulnérables sont Alptop, Besdersec, COOAU, CPVAN, Ctronics, Dericam, Jennov, LEFTEK, Luowice, QZT et Tenvis », précisait l’organisation Which?. Elle a ajouté à part ailleurs que toutes les caméras qui utilisent le réseau sans fil, et qui sont couplés à l’application CamHi et « possédant un certain type de numéro d’identification unique (UID) » sont potentiellement vulnérables à une attaque informatique.

2- La configuration de la caméra de sécurité.

Comme la majorité des outils connectés, les caméras sont généralement livrées avec des mots de passe par défaut. Les mots de passe qui sont définis par le fabricant qui sont facilement reconnaissables comme les fameux 00000 ou admin. Il est clair que l’utilisateur doit procéder à une meilleure configuration de ces genres des éléments d’identification. Les cybercriminels savent très bien que ce genre d’aspect est souvent négligé par ces derniers, donc ils n’hésitent jamais d’essayer sur ce point. Pourtant s’ils réussissent à avoir accès à votre caméra de sécurité grâce notamment à un mot de passe par défaut, les conséquences pour être terrible pour vous pour votre vie privée au même professionnel.

Lorsque vous décider de modifier le mot de passe, assurez-vous d’utiliser des combinaisons assez difficiles à deviner. Les combinaisons qui peuvent expliquer à la fois des chiffres et des lettres et des majuscules. Eviter clairement les dates d’anniversaires, les noms de chiens etc. De plus, assurez-vous que votre caméra ait toujours les dernières mises à jour de sécurité. Si possible n’hésitez pas à activer la fonctionnalité qui permet de l’installer automatiquement. Non seulement la sécurité sera améliorée mais, il se pourrait que vous ayez de nouvelles fonctionnalités après une mise à jour. Lors de l’utilisation de vos caméras, désactiver toutes les fonctionnalités dont vous n’en n’avez pas besoin sur le moment. Cela réduit alors les risques de piratage.

Par ailleurs, la Commission nationale de l’Informatique et des libertés, en ce qui concerne l’utilisation des caméras, exige certaines mesures. Par exemple il est interdit à un propriétaire d’utiliser sa caméra pour filmer les alentours de son domicile. Le périmètre autorisé est celui qui se limite à sa propriété. Au-delà de ces restrictions, l’utilisateur pourra voir sa responsabilité engagée. Il y a cependant une exception dans la matière. Il est possible d’utiliser les caméras en dehors du périmètre de la propriété dans la mesure où les personnes qui pourraient être concernées par cette surveillance soient informées de l’existence de ces caméras de surveillance. Cela peut se faire par affichage d’un message d’avertissement, d’un contrat ou d’une information par voie officielle. En outre, « lorsque vous faites appel à une société de surveillance, par exemple pour des levées de doute en votre absence ou pour l’enregistrement des images de vos caméras, prenez le temps de lire le contrat qui vous est proposé et vérifiez les engagements pris par la société, notamment sur la durée de conservation des images et sur ses obligations de sécurité. ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage