Archives pour la catégorie Cyber-sécurité

Notre équipe est dotée d’expert en cyber-sécurité qui vous donnera les meilleures conseils et explications détaillés sur la protection des données.

Le VPN ou la solution pour accéder à internet en toute sécurité

L’idéal aujourd’hui, serait se connecter à Internet et ne pas être confronté à plusieurs inconvénients que nous connaissons qui sont entre autres le tracking.

Surfer sur Internet de manière discrète est bien évidemment le souhait de tout utilisateur.

Cet article va aussi vous intéresser : Les 4 dispositions pour une sécurité informatique optimale

Des solutions informatiques, C’est là qu’intervient le VPN en anglais « Virtual Private Network ». Cette technologie offre à son utilisateur le soin de pouvoir accéder à Internet et mener ses activités tout en étant anonyme. Il préserve les terminaux utilisés de toute forme de tracking protège ainsi contre les cookies indésirables ou encore programmes malveillants.

C’est une solution de sécurité pour les particuliers mais aussi pour les entreprises. Ces dernières peuvent se fonder sur les VPN pour définir une stratégie de sécurisation de leurs systèmes informatiques. En effet, que ce soit à domicile ou encore dans des endroits publics, les employés des entreprises sont souvent tentés de se connecter à des réseaux Internet tiers. Comment le sait, ces réseaux sont généralement non sécurisés.

Un employé infecté sur ce genre de réseau risque de transporter le programme malveillant qu’il aurait chargé sur le système Informatique de son entreprise auquel se connectera à plus tard. Ainsi établir une stratégie, en se fondant sur les VPN pour préserver l’intégrité de l’informatique de l’entreprise serait salutaire. Pour ce faire, il faut une formation spéciale et une collaboration étroite avec les employés et la direction des entreprises.

Pour la petite histoire, il est à retenir que le VPN a vu le jour dans les années 90. Le projet de ces concepteurs était de permettre à un terminal de pouvoir établir une connexion avec un autre terminal de façon sécurisée. Et ce, à moindre coût. Une solution de gratuité et d’efficacité. Voilà ce qui est censé représenter le VPN.

On distingue de ce réseau privé deux principales propriétés : « Il va tout d’abord intégrer aux paquets encapsulés les informations de routage afin qu’elles soient directement envoyées au destinataire. ». Deuxièmement, il développe un cryptage assez solide pour préserver la communication qui s’établira entre le système de l’entreprise et le terminal cible. De la sorte, aucun individu une tiers ne peut intercepter ni même lire le contenu de cette communication.

La méthode du VPN a le mérite du coût réduit ainsi que sa solidité et sa flexibilité. En effet déployer un système de réseau privé coûte beaucoup moins cher que tout moyen de sécurité privée. Ensuite la régulation du nombre d’utilisateurs ainsi que des extensions de navigation sont très faciles car cela ne nécessite pas des protocoles assez complexes.

Par ailleurs il faudrait savoir que la mise en œuvre d’un réseau privé dans le cadre d’une sécurisation des systèmes d’informations d’entreprise, nécessite une bonne connaissance des technologies à utiliser. Par conséquent faire appel à un expert est une nécessité.

Toutefois comme tout système informatique le VPN présente un inconvénient. Il est lié assez de la bande passante. En effet il ne fonctionne qu’avec Internet de ce fait, son efficacité dépend aussi les aléas du réseau. En clair un bon VPN dépendra d’un bon réseau Internet en termes de débit et de disponibilité.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



Les 4 dispositions pour une sécurité informatique optimale

La sécurité informatique est l’un des domaines les plus sollicités, ces 5 dernières années dans le monde du numérique voir dans tous les secteurs d’activités compris.

De plus en plus les entreprises privées se penchent vers la recherche de solutions durables et efficaces pour se protéger contre d’éventuelles attaques et autres menaces qui les guettent.

Vous aimerez aussi cet article : 7 astuces pour effectuer vos achats en ligne en tout sécurité

Selon une étude récente, les structures privées investissent plus d’argent dans les solutions de défense informatique. Le but est de sauvegarder leurs données privées mais aussi de protéger les données placées sous leurs responsabilités. On assiste donc à une explosion des logiciels d’antivirus et de programmes sécurité informatique. Et cette étude a dégagé 4 pratiques habituelles en matière de défense informatique considéré comme essentiel pour les 5 prochaines années à venir.

La sécurisation des données numériques en Cloud

Protéger ses données numériques toutes stockées sur le Cloud est un des aspects les plus essentiels de la politique la sécurité informatique depuis début 2019. Il a été constaté une hausse flagrante en matière d’investissement des entreprises sur la technologie Cloud. D’ici 2020,  60 % des entreprises seront pris dans ce système de stockage en Cloud. Ce qui va impliquer aussi un accroissement des politiques et pratique de mise en place pour lutter contre la cybercriminalité. La société de conseil Gartner souligne que les entreprises ne doivent pas négliger la protection de leur système d’information. Il ajoute qu’ils devraient confier la protection de leurs données numériques à des technologies plus fiables et à des experts plus qualifiés.

La protection des données personnelles par l’usage des technologies multiples telles que le contrôle des accès et le cryptage et aussi régulièrement à des sauvegardes régulières.

La sauvegarde régulière de ses données

La sauvegarde données est aussi quelque chose d’extrêmement utile est nécessaire. Aussi, il est recommandé aux entreprises même aux particuliers de souvent chercher de bons programmes de récupération ou des outils de backup. Cela vous servira en cas de sinistre, car les défaillances techniques ou encore les pannes de systèmes font perdre généralement des centaines de millions de données a de grandes entreprises. Cependant il faut se conformer à la nouvelle réglementation la matière

Renforcer la sécurité des objets connectés

Selon l’entreprise de sécurité informatique Symantec, les attaques sur les objets connectés se sont accrues de 600 % entre l’année 2016 et 2018. À la mi année en 2018, environ 121 milles cyberattaques ont été dénombré comme subies par des objets connectés. Cela s’explique pas le fait que ces objets connectés sont en majorité non protégés et sont connectés directement aux systèmes. Ce qui rend très facile leur piratage. C’est pour cette raison, il a recommandé de mettre en place une politique visant à sécuriser ces objets assez vulnérable.

Les experts en sécurité informatique recommande par ailleurs certaines méthodes classiques de protection tels que l’authentification à deux facteurs, ou encore la connexion par VPN. Surtout les VPN car les réseaux privés sont un moyen sûr de préserver son anonymat et l’isolation de son système. Cependant il ne faut pas manquer de faire les mises à jour qui sont quand même important.

L’adoption de politique de sécurité active pour lutter contre une menace de manière efficace et rapide

C’est à ce niveau qu’intervient l’usage de logiciels antivirus. Il faut investir dans le meilleur programme de défense du moment. Car, vous pourrez à la fois de détecter la menace mais aussi pouvoir dans certains cas l’éradiquer. Certaines entreprises offrent aussi des services de sécurité privée. C’est envisageable car il présente plus de sûreté et plus de malléabilité.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



Comment contourner le contrôle parental sur vos terminaux ?

Le contrôle parental ou le casse-tête des plus jeunes. Aujourd’hui, nous vous donnerons certaines astuces pour contourner ce système qui limite votre mobilité Internet sur leur mobile.

Cet article peut aussi vous intéresser : Le contrôle parental pour sécuriser la connexion de vos enfants

Astuce 1 : Réinitialiser votre téléphone.

En effet, la réinitialisation du téléphone permet de remettre les paramètres à l’état initial, C’est à dire avant la mise place du contrôle parental. Avant de lancer la réinitialisation, assurez-vous avoir d’abord sauvegardé vos données essentielles. Vous pouvez les synchroniser avec votre compte Google où icloud ou encore par un câble, les transférer sur votre ordinateur. Car la réinitialisation de votre téléphone effacera toutes vos données contenues dans le téléphone.

  • Pour sauvegarder sur iPhone : activez iCloud, ensuite, suivez les instructions qui vous seront données quand la procédure de sauvegarde.
  • Pour sauvegarder sur Android, accédez aux « paramètres », ensuite sélectionnez « Personnel » – « Sauvegarde et mise à jour » « Sauvegarder mes données » – « Sauvegarder ».

Veuillez ensuite respecter les instructions pour vous assurer une réinitialisation dans les règles. Après avoir réinitialisé votre téléphone vous n’aurez plus qu’à restaurer toutes vos données déjà sauvegardées. Une fois cela fait vous trouverez que votre téléphone est comme neuf, sans aucune contrainte. Dès lors accéder aux sites internet et aux plateformes de vos choix sans restriction aucune.

Astuce 2 : se connecter avec un VPN.

Le VPN ou encore réseau virtuel privé un canal qui permet aux internautes d’avoir accès à Internet de manière anonyme. Disons que c’est l’un des moyens les plus faciles et les plus simples de contourner pas mal de protection. Pour utiliser cette méthode, vous devez d’abord télécharger un logiciel vous permettant de configurer cet accès. C’est facile d’avoir ce genre de logiciel. Vous pouvez passer par n’importe quel navigateur Google ou même Bing. Vous pouvez trouver plusieurs logiciels capables de cela, cependant veuillez-vous assurer que vous télécharger ce logiciel sur un site officiel. Ou d’une source sûre car, tous les logiciels de VPN ne sont pas fiables. Vous risquez de vous exposer à un pirate. Aussi contentez-vous des stores officiels dirigés pour des marques bien définis. Nous vous conseillons comme logiciel VyperVPN ou encore Tunnelbear. Une fois VPN configurer vous verrez que vous avez accès à Internet et à votre mobile sans restriction aussi.

Astuce 3: se servir d’une adresse proxy ou d’un site web autorisant l’accès.

Aller sur internet grâce à n’importe quel navigateur. Vous pouvez vous mettre à rechercher un site autorisant les adresses proxy. Vous verrez, les sites proxy vous permettront de contourner les restrictions contenus dans le contrôle parental. Ils camoufleront votre connexion en vous faisant passer pas d’autres serveurs, histoire de vous rendre anonyme. Même s’il arrive que ceux-ci soient souvent bloqués, il n’empêche que continuellement, de nouveau proxy prennent la relève. Dernier point, notez que votre connexion risque un peu d’être lent car le fait de rédiger votre accès vers d’autres serveurs affecte votre débit. Vous allez aussi souvent changer de proxy car, il se peut que le contrôle parental puisse affecter à chaque fois les proxys utilisés.

Astuce 4 : se connecter avec le compte administrateur sur votre ordinateur avec Windows 8 ancien.

Pour le faire, redémarrer votre PC. Allez sur le menu démarrer et choisissez « redémarrer » pour lancer le démarrage. Et faites-le en mode « sans échec ». Durant le démarrage, appuyez et maintenez la touche f8. Vous verrez alors apparaître les options avancées de Windows. Opter pour le mode sans échec. Une fois l’action afficher, ensuite appuyer sur la touche entrée pour confirmer. Une fois sur le bureau accéder au compte administrateur. Il ne sera pas protégé par un mot de passe. Vous accédez alors aux paramètres de gestion des comptes. Accéder au compte d’utilisateur et désactivez le contrôle parental. Une fois désactivé, vous aurez accès a à tous les sites que vous voudrez.

Cependant, si cela vous permet de pouvoir naviguer de façon anonyme, vouloir contourner le contrôle parental est totalement tentant. Vous devez à tout prix éviter certaines applications qui vous proposeront ces services tels que TOR. La méthode de l’utilisation du compte administrateur ne fonctionne que sur Windows.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



Pourquoi il ne faut jamais publier la photo de sa carte bancaire sur les réseaux sociaux ?

L’une des filiales de la banque postale dénommée My French Bank tu as été au cœur d’une polémique ces derniers temps.

En effet cette filiale a demandé à sa clientèle de publier une photo de leur carte bancaire même périmée. Et ce, avec récompense à gagner… Des places pour un festival de musique rock.

Cet article va aussi vous intéresser : 7 astuces pour effectuer vos achats en ligne en tout sécurité

Le but était bien évidemment publicitaire car la photo devrait mettre en évidence le logo de la banque. Malheureusement les internautes se sont insurgés contre cette initiative en dénonçant l’irresponsabilité de cette institution bancaire. «C’est terrible, normalement une banque devrait apprendre à ses clients les bonnes pratiques de sécurité en ligne», n’a pas manqué décrire Baptiste Robert, un spécialiste en sécurité informatique, qui se trouve être très actif sur les réseaux sociaux.

La banque a essayé de se justifier en signifiant qu’elle voulait bien évidemment que ceux qui allaient participer au challenge masqueraient les données personnelles sur la carte. Par exemple en mettant leurs doigts sur les parties pouvant compromettre leurs informations. Mais le feu de la polémique a poussé cette dernière a annulé sa compétition seulement une petite heure après avoir été lancée. Le plus drôle c’est que la banque a néanmoins pu trouver des personnes qu’elle a désigné comme gagnantes car ayant participé au challenge.

Etait ce de l’imprudence de la part de la French Bank ou simplement un pari risqué ?

Pour l’ensemble des Avis prononcés, c’était exactement une mauvaise idée de la part de la banque d’avoir inciter ses clients à cet acte. En effet cette initiative comportait de trop risque. Les Informations contenues sur cette carte, tel que les chiffres d’identifiant, le cryptogramme visuel à l’arrière ou encore la date de validité sont des données assez sensibles qui permet d’identifier la personne et même de fournir assez d’éléments pour faciliter un quelconque piratage. A part le piratage ces données sont assez suffisantes pour enclencher une transaction en ligne. Donc certain serait surpris de se voir en train de faire des achats qu’ils n’ont même pas initiés.

Notons que, en France leur collecte et même leur stockage ( informations bancaires par les e-commerçant) sont très encadrés par la législation en vigueur et la logique voudrait que les titulaires de ces informations ne se mettent pas dans une position qui pourrait les nuire.

Malheureusement cette manie de publier la photo de la carte bancaire n’est pas une chose nouvelle. En effet, un compte sur Twitter rassemble constamment des images de personnes qui prennent le malin plaisir de se photographier avec leur carte. Et ce sur différents réseaux sociaux. Cela rentre dans une grande tendance qui prend un caractère de publicité surtout pour ses nouvelles banques virtuelles, comme Revolut ou encore N26, qui sont les institutions qui proposent souvent à leurs clients des cartes avec des designs particuliers, que ces derniers auront envie de partager. Il a été démontré que d’autres par contre le font par négligence ou bien par des gestes inconsidérés.

On retient que cette manie pouvant revertir un caractère commercial, expose les participants de cette mode à des usurpations d’identité ou encore au piratage.

Dans la foulée, les banques commence à exiger de plus en plus d’informations lors de l’utilisation sur Internet des cartes bancaires reliées à leurs institutions. Il s’agirait de restaurer une validation par code de sécurité que l’utilisateur recevra par message en clair une sorte de double authentification pour l’usage des cartes bancaires en ligne.

Pour conclure il est important de signifier que c’est une très mauvaise idée de se prendre en photo avec sa carte bancaire en visuel comme aussi envoyer ces références bancaires ou via SMS ou bien mail.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



7 astuces pour effectuer vos achats en ligne en tout sécurité

Les achats en ligne ont toujours fait parler d’eux. Tantôt ils nous ont beaucoup aidé dans nos pratiques habituelles mais aujourd’hui il y a du doute.

Dans notre article d’aujourd’hui nous allons aborder la question essentielle qui est de savoir comment faire ses achats en ligne en toute sécurité.

1) Faites très attention aux offres que vous trouvez trop alléchantes.

Il est courant de voir sur les marchés numériques des prix défiants toute concurrence vis-à-vis des marchés physiques. Mais ne vous méprenez pas souvent, ce sont des tactiques qui ont pour but de vous attirer dans les filets de dangereux personnalités. Mais avant toutes choses, nous ne disons pas que tout petit prix sur Internet et de l’arnaque. Souvent il y a des vraies promotions surtout pour les boutiques officielles en ligne.

2) Vérifiez sous quelle autorité fonctionnent les sites sur lesquels vous voulez effectuer votre achat.

En effet il est recommandé d’effectuer ses achats en ligne sur un site web qui répond à la juridiction de l’Etat dans lequel vous habitez. Car imaginez que vous effectuez un achat chez vendeur chinois et à la fin vous avez des soucis, comment vous comptez régler ce problème. si vous êtes bien en Europe que vous habitez en France par exemple, effectuez vos transactions sur un site web en règle et en vigueur avec les prescriptions de l’Union européenne. Cela vous couvrira dans beaucoup de cas et assurera votre défense et votre protection dans les litiges qui pourraient naître.

3) Veuillez prendre connaissance des conditions générales de vente du site.

En effet, ce sont les règles qui vont permettre de déterminer la relation que vous établirez et avec les administrateurs de site. En cas de litige, c’est en pratique l’une des premières règles qui s’appliquera. Donc prenez soin de bien vérifier si les règles mentionnées dans les conditions générales de vente sont les règles qui sont appliquées ou qui vous conviendront.

4) Vérifiez les mentions légales du site.

C’est la quatrième disposition à prendre en plus des conditions générales d’utilisation, les mentions légales vont vous permettre de savoir exactement dans quelle situation géographique et juridique vous devez localiser le site internet de votre transaction. De la sorte, vous verrez si le site est fiable ou non. Si les éléments fournis par les mentions légales ne vous inspirent pas confiance, allez taper sur un moteur de recherche les références que vous y verrez, histoire de vérifier leur crédibilité. Avec cette action, vous verrez si ce ne sont pas des escrocs car si c’est le cas, forcément dans un lien qui vous sera proposé, vous aurez des références. Pour se faire, taper le nom du site et les mots-clés « arnaque » ou « escroquerie ». Le moteur de recherche chargera du reste…

5) Vérifiez bien l’adresse web de site sur lequel vous voulez effectuer la transaction.

En effet même sur les sites officiels, il arrive souvent que nous nous fassions avoir surtout pas la méthode de phishing. Aussi prenez garde de bien vérifier le URL de ce site.

6) Vérifiez exactement quelle place le vendeur occupe sur la place du marché en ligne.

 Effectivement ça permettra de savoir qui est réellement ce vendeur, son statut, son efficacité, ainsi que des références possible lui afférentes.

7) Veuillez faire des dernières vérifications au moment de payer le montant.

Une fois que votre choix est fait à ce niveau, veillez à ce que le paiement se fasse en double clic surtout si c’est par un moyen de carte bancaire que vous comptez régler les factures. Le premier clic vous enverra sur la page sur laquelle se trouve le produit commandé, ainsi que le prix à payer et le mode de livraison. Le second clic consistera maintenant à valider le paiement.

De plus, veuillez-vous assurer que l’adresse du site commence spécialement et absolument par la syntaxe HTTPS et non à syntaxe HTTP. Le s de la fin est un protocole de sécurité.

Le tout dernier conseil, c’est que quand vous utilisez une carte bancaire, vous ne devez pas donner plus de 4 informations. C’est-à-dire :

  • le numéro de la carte bancaire
  • le nom associé à la carte
  • la date de validité de la carte
  • et les trois chiffres de cryptogramme permettant d’identifier la carte bancaire

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage