7 astuces pour effectuer vos achats en ligne en tout sécurité

Les achats en ligne ont toujours fait parler d’eux. Tantôt ils nous ont beaucoup aidé dans nos pratiques habituelles mais aujourd’hui il y a du doute.

Dans notre article d’aujourd’hui nous allons aborder la question essentielle qui est de savoir comment faire ses achats en ligne en toute sécurité.

1) Faites très attention aux offres que vous trouvez trop alléchantes.

Il est courant de voir sur les marchés numériques des prix défiants toute concurrence vis-à-vis des marchés physiques. Mais ne vous méprenez pas souvent, ce sont des tactiques qui ont pour but de vous attirer dans les filets de dangereux personnalités. Mais avant toutes choses, nous ne disons pas que tout petit prix sur Internet et de l’arnaque. Souvent il y a des vraies promotions surtout pour les boutiques officielles en ligne.

2) Vérifiez sous quelle autorité fonctionnent les sites sur lesquels vous voulez effectuer votre achat.

En effet il est recommandé d’effectuer ses achats en ligne sur un site web qui répond à la juridiction de l’Etat dans lequel vous habitez. Car imaginez que vous effectuez un achat chez vendeur chinois et à la fin vous avez des soucis, comment vous comptez régler ce problème. si vous êtes bien en Europe que vous habitez en France par exemple, effectuez vos transactions sur un site web en règle et en vigueur avec les prescriptions de l’Union européenne. Cela vous couvrira dans beaucoup de cas et assurera votre défense et votre protection dans les litiges qui pourraient naître.

3) Veuillez prendre connaissance des conditions générales de vente du site.

En effet, ce sont les règles qui vont permettre de déterminer la relation que vous établirez et avec les administrateurs de site. En cas de litige, c’est en pratique l’une des premières règles qui s’appliquera. Donc prenez soin de bien vérifier si les règles mentionnées dans les conditions générales de vente sont les règles qui sont appliquées ou qui vous conviendront.

4) Vérifiez les mentions légales du site.

C’est la quatrième disposition à prendre en plus des conditions générales d’utilisation, les mentions légales vont vous permettre de savoir exactement dans quelle situation géographique et juridique vous devez localiser le site internet de votre transaction. De la sorte, vous verrez si le site est fiable ou non. Si les éléments fournis par les mentions légales ne vous inspirent pas confiance, allez taper sur un moteur de recherche les références que vous y verrez, histoire de vérifier leur crédibilité. Avec cette action, vous verrez si ce ne sont pas des escrocs car si c’est le cas, forcément dans un lien qui vous sera proposé, vous aurez des références. Pour se faire, taper le nom du site et les mots-clés « arnaque » ou « escroquerie ». Le moteur de recherche chargera du reste…

5) Vérifiez bien l’adresse web de site sur lequel vous voulez effectuer la transaction.

En effet même sur les sites officiels, il arrive souvent que nous nous fassions avoir surtout pas la méthode de phishing. Aussi prenez garde de bien vérifier le URL de ce site.

6) Vérifiez exactement quelle place le vendeur occupe sur la place du marché en ligne.

 Effectivement ça permettra de savoir qui est réellement ce vendeur, son statut, son efficacité, ainsi que des références possible lui afférentes.

7) Veuillez faire des dernières vérifications au moment de payer le montant.

Une fois que votre choix est fait à ce niveau, veillez à ce que le paiement se fasse en double clic surtout si c’est par un moyen de carte bancaire que vous comptez régler les factures. Le premier clic vous enverra sur la page sur laquelle se trouve le produit commandé, ainsi que le prix à payer et le mode de livraison. Le second clic consistera maintenant à valider le paiement.

De plus, veuillez-vous assurer que l’adresse du site commence spécialement et absolument par la syntaxe HTTPS et non à syntaxe HTTP. Le s de la fin est un protocole de sécurité.

Le tout dernier conseil, c’est que quand vous utilisez une carte bancaire, vous ne devez pas donner plus de 4 informations. C’est-à-dire :

  • le numéro de la carte bancaire
  • le nom associé à la carte
  • la date de validité de la carte
  • et les trois chiffres de cryptogramme permettant d’identifier la carte bancaire

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage