Archives pour la catégorie Cyber-sécurité

Notre équipe est dotée d’expert en cyber-sécurité qui vous donnera les meilleures conseils et explications détaillés sur la protection des données.

5 plus grosses menaces sur la sécurité informatique en 2019

L’année 2019 aura marqué l’environnement de la cybersécurité de la pire des manières.

En effet, les piratages Informatiques et les menaces se sont dédoublés. C’est pour cette raison que nous allons voir le top 5 des menaces informatiques de l’année écoulée.

1- La faille de sécurité critique de Samsung Galaxy Note

Considérée comme une des plus grosse failles de sécurité de l’année dernière, il faut noter que vulnérabilité exposait plus de 40 millions de personnes qui utilisaient Samsung Galaxy et Note. Découverte en début du mois d’octobre, la faille de sécurité a été confirmée par la firme coréenne. Elle touchait principalement le Galaxy S8 le s9, s10, le Note 9 et le 10. Si la faille a été rapidement corrigée, il n’empêche que certains modèles touchés par la faille de sécurité n’ont pas vite reçu le correctif de sécurité à temps. Par ailleurs certains ne l’ont toujours pas encore reçu, tel que le Galaxy Note 10 + 5G

2- L’application Google Caméra et l’énorme faille de sécurité

L’application de la société américaine Google, avec celle de Samsung destinée à apporter certaines améliorations sur les prises des photos sur les marques Android ont été frappées d’une vulnérabilité exposant des centaines de millions d’utilisateurs. La découverte de faille de sécurité a été annoncé publiquement le 19 novembre 2019. Cette faille de sécurité pouvait permettre à tout pirate informatique de prendre à distance le contrôle de la caméra des smartphones, d’espionner les conversations, de pouvoir prendre des photos ou des vidéos à l’insu des utilisateurs et avoir accès à leur localisation. Si des correctifs ont été déployés pour combler cette faille de sécurité, il n’en demeure pas moins que des millions d’utilisateurs continuent d’être exposés à la vulnérabilité.

3- L’état d’urgence de Nouvelle-Orléans pour attaque informatique

Le 2 octobre 2019, il était déclaré dans la ville de Nouvelle-Orléans aux États-Unis en état d’urgence. La police fédérale américaine avait déclaré être en face d’une attaque informatique à fort impact. En effet, des structures gouvernementales et locales ont été les cibles d’une cyberattaque de type rançongiciels. Plusieurs actions ont été menées par les autorités américaines dans le but de colmater au plutôt le problème pour éviter qu’il ne s’étende. L’attaque de la Nouvelle-Orléans survient juste après celle de la Louisiane, où près de 23 institutions gouvernementales ont été mises hors services.

4- GMail et Google agenda face à de probables fuites des données

Il a été découvert l’année dernière que plusieurs pirates informatiques se servaient de la notoriété des services Google pour les activités d’arnaque en ligne. Certains spécialistes de la sécurité informatique qualifie d’ « arnaque sophistiquée ». « Au-delà du phishing, cette attaque ouvre la porte à toute une série d’attaques d’ingénierie sociale ». Pour le moment aucune parade véritable n’a été encore trouvée pour contrer ce genre de pratique sur le Web. Et il faudrait s’attendre à une recrudescence en 2020.

5- La faille de sécurité Bluekeep

L’agence nationale américaine de sécurité avait averti les utilisateurs de Windows d’une faille de sécurité assez dangereuse. Cette faille de sécurité dénommée Bluekeep est considéré comme l’une des plus dangereuses jamais déclarée l’année dernière. « Le 7 juin, j’ai rapporté la façon dont la U.S.National Security Agency (NSA) avait exhorté les utilisateurs de Microsoft Windows à faire rapidement la mise à jour si leurs systèmes n’étaient pas entièrement corrigés », expliquait les chercheurs en sécurité informatique Davey Winder. La gravité s’aperçoit dans le sens ou Microsoft avait déjà averti les utilisateurs de Windows en plus de la NSA.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



La problématique de la vie privée et les données personnelles

La protection des données personnelles est aujourd’hui un enjeu très important.

Que l’on soit spécialiste de la sécurité informatique ou non, tous savons qu’il est primordial aujourd’hui d’accorder à la gestion et à la sauvegarde des données personnelles une place vraiment délicate aux données. Cependant il ne faut pas le nier, la protection que nous accordons aux données personnelles est très largement sous-estimé quand à son importance réelle dans la pratique quotidienne. Et cela va s’expliquer par 2 raisons majeures.

1- Le caractère complexe de la protection des données personnelles.

Sous un point de vue matériel, il est clair que le sujet est complexe. En effet, dans la pratique nous sommes beaucoup plus emportés par les rapidités d’usage de telle sorte qu’il est facile de ne pas prendre les mesures qui faut. A force de toujours utiliser un mot de passe encore et en à produire de nouveau, il nous arrive clairement de baisser la garde, soit par lassitude, soit parce que nous sommes pressés. Malheureusement, dans beaucoup de cas, ce genre de relâche est la source de plusieurs problèmes. les fuites de données incessantes que nous essuyons en est la réponse palpable. Mais on ne peut pas en vouloir pour autant aux utilisateurs car si certains en partie innocents. S’il faut que leurs responsabilités soient engagées, il n’en demeure pas moins que les opérateurs de service Web sont partie fautifs.

2- L’éthique douteuse des opérateurs de service Web.

Il faut noter ici que les différentes structures qui offrent des services web sont en grande partie fautives des problèmes rencontrés par les utilisateurs du web. En effet, l’exigence de sécurité penche beaucoup plus de leur côté de la balance. De ce fait, ils doivent mettre en place un ensemble de système permettant de protéger l’usager. au lieu de cela il se contente tout simplement de puiser dans les données générées par ces derniers ou de permettre à d’autres structures d’en faire autant. Si cela ne suffisait pas, leur position dominante est souvent la source d’une violation assez flagrante des droits des usagers de leur plate-forme. Il avait été annoncé dans le courant du mois de novembre à décembre, que le plus célèbre réseau social au monde c’est-à-dire Facebook avec plus de 2,4 milliard d’utilisateurs, avait pour pratique de géolocaliser ses utilisateurs sans même leur consentement. Et cela était pratiqué quand bien même que la fonction de géolocalisation été désactivée.  L’objectif étant de les cibler sur le plan publicitaire. Un groupe comme Facebook c’est en au-delà de ce que l’on voit car il est constitué de la plateforme WhatsApp et aussi Instagram sans oublier Messenger. Sur la question de la géolocalisation illicite souvent initiée par certains grands groupes du Web, le New York Times aurait mené une vaste enquête concernant le business qui pourrait en découler. Il en est sorti une découverte assez effrayante. Chaque seconde chaque heure et chaque jour, tout utilisateur de technologie mobile tel que les ordinateurs les smartphones tablettes etc… ou encore de technologie tout simplement sont constamment ciblés et géolocalisés par des entreprises. Plusieurs sociétés en font leur chiffre affaires dans le ciblage et dans la localisation illicite.

Même si dans un certain sens les autorités sont mises en mal dans leur fonction de réguler le secteur, il faut se rendre compte de l’évidence, les données ont une valeur marchande trop importante pour leur accorder une valeur juridique presque extrapatrimoniale. De ce fait, les violations qui peuvent découler de l’utilisation illicite de données générées par des utilisateurs sont de plus en plus tolérer voir ignorer. Cela est mal, il faut le dire cependant c’est un mal qui peut être atténué car supprimer il semble impossible. Pour cela il faut beaucoup plus miser sur les sensibilisations et bien sûr un encadrement plus agressif de la part des autorités.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



8 astuces pour sécuriser au mieux votre ordinateur

1. Installer une protection anti-virus

Méthode qui est généralement conseillée à toute personne possédant un ordinateur, l’installation de l’antivirus doit être un reflex.  Il permet comme vous le savez bien sûr de protéger de manière directe votre terminal, tout en prévenant à l’avance, les infections. De façon globale, un ordinateur avec un bon antivirus et en sécurité. Mais le risque zéro n’existe pas il ne faut pas l’oublier.

2. Configurer le pare-feu

Il y a un pare-feu préinstallé dans le système d’exploitation Windows. Mais vous avez aussi l’opportunité de vous en procurer tel que on le fait pour un antivirus. il permettra de compléter la protection avec l’antivirus.

3. Utiliser un VPN et protéger votre connexion internet

Comme vous le savez sûrement le VPN est un logiciel qui vous aidera à camoufler votre adresse IP. De la sorte, elle sera substituer par une autre de telle sorte que vous puissiez naviguer en tout anonymat. L’avantage d’une connexion anonyme sera bien sûr de masquer votre localisation et d’empêcher que vous soyez suivis. il y a plusieurs applications qui peuvent vous permettre d’atteindre cet objectif. Il y en a de toutes catégories. Payante comme gratuite. Le leader en la matière et NordVPN.

4. Mettre à jour le système d’exploitation

Windows étant le système le plus utilisé, ce qui fait qu’il est beaucoup soumis à diverses formes d’attaques Informatiques. Pour chaque fois combler les vulnérabilités, Microsoft propose des mises à jour. cela permet de renforcer la sécurité de votre terminal. De ce fait il ne faut pas négliger lorsqu’on vous le propose.

5. Mettre à jour le navigateur

À l’instar du système d’exploitation, il est très important de le tenir à jour, le navigateur que vous utilisez. En effet, c’est la première porte d’entrée des pirates informatiques dans votre terminal. Car sauf en cas d’exception, le piratage ne peut survenir que via Internet. Le navigateur étant un outil qui vous permet généralement d’avoir accès au contenu du web, il est donc aussi une porte pour les pirates informatiques. S’il présente des failles de sécurité, vous serez exposés quand bien même que vous avez un anti-virus ou encore un système d’exploitation à jour. Par ailleurs, veuillez plutôt choisir des navigateurs de confiance. Google Chrome ou Mozilla Firefox sont les meilleurs navigateurs du moment.

6. Nettoyer de votre ordinateur

De façon régulière à intervalle pas trop éloigné, vous devez procéder au nettoyage de votre ordinateur. C’est-à-dire, concrètement de vider votre corbeille d’effacer les cookies présent dans le navigateur, de vous débarrasser des fichiers cachés.

7. Se débarrasser des programmes inutiles

Cela fait partie aussi de processus de nettoyage devant ton ordinateur. Vous devez avoir le moins de logiciel actif possible. car ces différents programmes peuvent être aussi des vulnérabilités pour réussir à vous attaquer. Quand vous n’avez pas besoin d’un logiciel veuillez le désinstaller.  surtout éviter que plusieurs de ces applications ne se lancent durant le démarrage de l’ordinateur. De plus cela vous permettra de gagner de l’espace dans votre ordinateur.

8. Mettre à jour son service de messagerie

À l’instar du navigateur, l’outil de messagerie utilisé doit être aussi constamment mise à jour. En effet, il a aussi l’un des moyens de prédilection des pirates informatiques pour accéder au terminal. vu qu’il est constamment utilisé dans les échanges et très facile de l’utiliser pour envoyer un lien corrompu ou encore un programme malveillant via ces services. À croire qu’il est plus facile par ce moyen que le navigateur même. Aussi, choisissez généralement un service qui propose constamment des mises à jour en cas de vulnérabilité.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



Protéger son entreprise des fuites de données

La protection des données pour les entreprises commence à prendre depuis maintenant un certain moment une importance plus que vitale.

Les institutions européennes ont instauré des mesures de sanctions pour toutes entreprises qui seront victimes d’une fuite de données pouvant mettre en péril les informations personnelles de toute personne utilisant leurs services. Par ailleurs « La protection des données passe par un contrôle de l’accès, l’utilisation de solutions de DLP, une veille active et une sensibilisation des utilisateurs assure. » signifiait Gamliel Bellahsen, journaliste IT.

Cet article va aussi vous intéresser : Les smartphones sont le maillon faible de la sécurité dans les réseaux d’entreprises

Tout ce qui pourrait être appréhendé aujourd’hui comme étant une négligence de la part des entreprises au niveau de la gestion des données personnelles est sanctionné plus ou moins sévèrement, sous le couvert légal du sacro-saint Règlement Général de la Protection des Données (RGPD). De la sorte peu importe la taille de l’entreprise qu’elle soit petite grande moyenne, une obligation est de mise. Protéger les données personnelles.

Les sanctions en cas de fuite de données personnelles peuvent s’élever jusqu’à 20 millions. De la sorte, il est exigé à toute entreprise de signaler toute forme de fuite de données. Amende à valeur dissuasive car elle oblige maintenant toutes entreprises à embrasser la conformité des règles et des pratiques, tout en améliorant le traitement des données personnelles à la lisière des exigences éthiques et légales.

Concernant les mesures de protection contre les fuites de données, la première démarche va consister tout d’abord à déterminer les raisons qui pourrait expliquer les fuites. De la sorte il sera facile maintenant de s’en prémunir. D’un autre côté, il ne faut pas se leurrer. Peu importe la mesure de sécurité qui sera mise en place, la fuite des données sont toujours et restera toujours possible.

En outre, il faut penser à améliorer le contrôle des accès aux données critiques. En effet tout le monde ne doit pas avoir accès à tous types de données de n’importe quelle manière. Il faudra une organisation très méthodique déterminant les niveaux d’accréditation et les droits de consultation ainsi que de traitement des données eu égard aux objectifs. De ce point de vue, il faudra déterminer comment ces données sont stockées et de quelle manière il convient de les protéger alors. Dans l’éventualité où ces données échappent quand même au contrôle et fuitent, il faudrait être en mesure d’évaluer le plus efficacement possible les conséquences qui pourraient que cela peut faire peser sur l’entreprise.

En prenant séparément la gestion du contrôle des accès, il faudrait se poser plusieurs questions :

1- Qui peut accéder aux données ? 

2- Quand peut-on accéder aux données ?

3- A quel type de données ?

4- D’où peut-on y accéder ?

Les critères du qui, quand, quoi, et où sont essentielles pour dresser une première mécanique de sécurité autour de vos données.

Après la sécurisation de l’accès aux données, il faut envisager bien sûr un mode authentification à facteurs multiples. Si le critère du « qui » est essentiel parmi les critères d’accès, il n’en demeure pas moins que le « comment ? » doit aussi intervenir à ce niveau. De la sorte, vous aurez une seconde couche de sécurité qui ne fera que vous assurez. Et cela est primordial

En troisième position, il vous faudra penser à mettre en place la solution de DLP, le « Data Loss Prevention » qui vous permettra d’être tenu informé en cas de fuite de données, et vous permettra alors d’appliquer une stratégie allant du contrôle des courriels aux autres types de données à caractère sensible. Par ailleurs, vous devrez aussi penser à chiffrer vos données. En cas de vol, vous êtes sûr que le contenu ne pourra pas être exploité à mauvais escient.

Enfin, vous devrez mettre en place un système de veille technologique de sensibilisation et de formation de votre personnel. En effet, cela vous permettra d’abord d’être informé en temps réel de toutes les nouvelles méthodes qui seront mises sur pied pour dérober vos données personnelles car les cas sont légions. Ensuite cela vous permettra de souvent apporter certaines informations à votre personnel qui est pour la plupart la principale cause des fuites que vous subissez. L’informer et le former permet aussi de réduire le risque qu’il (le personnel) participe et inconsciemment à rendre vulnérable votre système d’informations. Les experts conseillent aussi des exercices pratiques mettant en scène de faux cas de fuites de données pour évaluer la réactivité du personnel ainsi que pour déterminer les failles qui pourrait être comblées avant qu’elles ne soient exploitées par des cybercriminels.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage



Les tendances et enjeux en matière de cybersécurité pour l’année 2020

Selon les études menées par la firme One Identity, les enjeux que devront faire face les entreprises, les particuliers et les acteurs de la cybersécurité s’éteindront sur plusieurs domaines.

On pourra noter sûrement l’automatisation continue des processus, la sécurité du Cloud, la protection des données personnelles, l’élargissement de l’intégration de l’intelligence artificielle…

Cet article va aussi vous intéresser : Les entreprises de tailles intermédiaires Françaises sous-estiment les risques de sécurité

Tout cela va s’inscrire dans une dynamique portant à donner un nouveau visage à la sécurité informatique ainsi qu’aux différentes réalités que cela va impliquer.

Enjeu 1 : l’accroissement de l’automatisation des processus

Le premier challenge soulevé par One Identity est relatif à l’utilisation des machines dans le but de faciliter certains processus habituel. « En 2020, l’automatisation des processus par robots continuera de transformer des pans entiers de notre société. De plus en plus répandue, cette technologie s’enracinera chaque jour un peu plus dans notre quotidien. » décrivait le rapport de One Identity. Gartner de son côté a prévu il y aura un accroissement à hauteur de 1,3 milliards de dollars au niveau du marché des robots. une croissance qui tend à s’accentuer de plus en plus. Cependant cette évolution nous interpellera sur deux problèmes sérieux. Celui de la sécurité et la législation.

En effet, en privilégiant une attitude tendant à accélérer le processus d’automatisation. Les principaux acteurs risquent de reléguer la sécurité au second plan. C’est cette faiblesse qui risque d’être exploitée par les cybercriminels qui vont s’en donner à cœur joie. Un autre problème et non des moindres est celui de la réglementation. la législation n’est pas assez tourné sur le développement de cette technologie, ce qui risque de fortement d’impacter les relations économiques et juridiques qui seront établies sur cette base. On espère qu’en 2020, les décideurs pourront se pencher sur ces problème qui sont plus importants qu’ils en ont l’air

Enjeux 2 : le Cloud

la tendance au sein les entreprises est aujourd’hui pour la migration vers le Cloud. la majorité des grandes sociétés dans le monde entier ont commencé à envisager des solutions pour déplacer les données qu’elles utilisent en grande partie vers des serveurs en nuages. Mais le soucis est le même. La majorité de ces sociétés ont enclenché cette migration pratiquement à l’aveuglette. Elles ne cherchent pas à assurer dans leur dynamique si les solutions qui s’offrent à elles au moment de la migration peuvent assurer de façon viable leur sécurité sur du long terme. Ce qui permet une analyse selon laquelle en 2020, « de nombreuses entreprises devront faire face à des vols de données confidentielles et à des amendes pour ne pas avoir étudié correctement ces questions avant de sauter le pas. ». Et il est à prévoir que plusieurs entreprises manqueront a leur responsabilité à ce niveau.

Enjeux 3 : la conformité aux règles en vigueur

Les législations en matière du numérique précisément au niveau de la protection des données personnelles ont du mal encore à passer dans l’organisation des entreprises. Les exigences ne sont toujours pas respectées comme il se doit et les violations  en matière de la gestion des données numériques ne feront que grandir en 2020. D’un autre côté, les entreprises devront subir le coût des amendes qu’ils devront faire face. Il faut prévoir la naissance de nouvelle réglementation qui chercheront à adapter l’évolution du secteur du numérique, la confidentialité et de l’aspect économique. Et ses mises en place ne se feront pas aussi simplement.

Enjeux 4 : le marché illégal des données numériques

La valeur des données numériques grandira de plus en plus on le sait. En 2020, les cybercriminels ne cesseront pas de trouver des moyens pour continuer la collecte illégale dont ils ont l’habitude. Et malheureusement il faut s’attendre a une irresponsabilité des entreprises comme nous avons déjà tendance à l’observer. Cependant, selon le rapport de One Identity : « En 2020, à mesure que des entreprises ne parviendront toujours pas à mettre en œuvre des pratiques de gestion des accès privilégiés (PAM) et de gouvernance des identités (IGA), pour sécuriser et gérer correctement les données qu’elles détiennent, certaines d’entre elles ne seront plus en capacité de conserver leur avantage concurrentiel et s’écarteront du droit chemin. ». En d’autres termes, plus les systèmes informatiques seront vulnérables au détournement de données utilisateurs, plus ces derniers se tourneront vers des services de plus en plus responsables en matière de la gestion de leurs informations. Le manque est a gagné aux côtés des entreprises, qu’ils devront faire plus d’efforts. surtout dans un monde où les données numériques deviennent de plus en plus importantes que le pétrole.

Enjeux 5 : l’intelligence artificielle

Nous devons prévoir une avancée significative quant à l’évolution de l’intelligence artificielle en tant que technologie à part entière. En effet, elle ne servira plus comme écran de fumée. Les développements prévu pour cet outil feront de lui un point très important du développement des entreprises. En 2020, cette technologie sera mieux maîtrisée par les entreprises qui les implanteront efficacement dans le système de gestion. Cependant, l’on s’interroge  toujours sur la mise à niveau sécuritaire.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage