Faille de sécurité sur Safari : Google met à nu la vulnérabilité du navigateur de Apple

Le navigateur du géant américain Apple aurait été frappé par une certaine vulnérabilité portant atteinte à la sécurité de ces Usagers.

La vulnérabilité concernerait son système d’anti pistage. Cette découverte a été faite par un autre géant du numérique américain Google. Ce sont les chercheurs de la firme de Mountain View qui ont réussi à déceler la faille de sécurité exposant les usagers de la marque de la pomme. Comment qualifier la vulnérabilité découverte ? D’un point de vue concret, le faille de sécurité découverte présentait un caractère assez critique, vu la réputation que la firme de Cupertino s’était donné en matière de préservation de la vie privée de ses clients.

Cet article va aussi vous intéresser : Firefox est le navigateur le plus sûr et le plus sécurisé

En effet, grâce à la vulnérabilité, les utilisateurs des terminaux qui embarquent Safari peuvent être traqués par d’autres personnes pouvant la manier (la vulnérabilité). Ainsi, leurs comportements et habitudes sur le Web sont à la merci des pirates informatiques. Le problème exact avec cette vulnérabilité, c’est qu’elle touche principalement l’outil intégré à Safari qui permet d’empêcher que les utilisateurs soient traqués ainsi lorsqu’ils sont sur Internet, l’Intelligent Tracking Prevention.

Depuis le mois d’août 2019, Apple a été informé par le géant de Mountain View de l’existence de la faille de sécurité. Il a aussi ajouté que les utilisateurs de Safari étaient vulnérables à 5 formes d’attaques Informatiques différentes.

Le Financial Times s’est intéressé de plus près à la découverte de Google en prenant connaissance du rapport rédigé par ces derniers. Après avoir interrogé un expert en sécurité informatique indépendant du nom de Lukasz Olejnik, les conclusions sont les suivantes : « Vous ne vous attendez pas à ce que les technologies améliorant la confidentialité introduisent des risques pour la vie privée […] Exploitées, ces vulnérabilités permettraient un suivi des utilisateurs incontrôlable à leur insu. ». Le chercheur ajoutera par la suite que le système sur lequel se fondent le navigateur Safari pose problème car de façon native, il y aurait les outils permettant de faire une analyse comportementale des utilisateurs lorsque ces derniers sont sur Internet. De la sorte, en se référant aux différentes failles de sécurité et cette habitude native de Safari à analyser le comportement des usagers, les experts en sécurité informatique ont réussi à mettre en place une certaine empreinte digitale. Ces empreintes sont affiliées aux utilisateurs à leur insu et permet bien sûr de les suivre et de savoir ce qu’ils font lorsqu’ils se connectent au web.

En outre, durant le mois de décembre, il semblerait que Apple ait publié un correctif de sécurité permettant de colmater la faille de sécurité. Google de son côté reste modèste quant à son implication à la réparation de cette vulnérabilité « Nous travaillons depuis longtemps avec des entreprises du secteur pour échanger des informations sur les vulnérabilités potentielles et protéger nos utilisateurs respectifs […] Notre équipe de sécurité a collaboré avec Apple sur ce problème. L’article technique explique simplement les démonstrations de nos chercheurs, pour que tout le monde puisse bénéficier de leurs découvertes. »

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage