Fuite de données sur Facebook : 419 millions d’utilisateurs affectés

L’actualité du moment concerne la fuite massive de données que vient d’essuyer Facebook.

Un Chercheur en sécurité informatique du nom de Sanyam Jain, lors d’une inspection sur un serveur accessible à tous sur le web, a découvert le numéro de téléphone de plus de 419 millions d’utilisateurs du réseau social le plus célèbre du monde. Une énorme fuite de données de plus dans le compteur du géant américain du divertissement numérique.

Il faut avouer que cela tombe mal car suite à l’affaire concernant le manque de confidentialité de données personnelles qui avait alerté l’ensemble des utilisateurs du réseau social mondial. Il n’a pas fait long feu avant que d’autres problèmes ne leur tombent sous les bras. Cela met en mal la crédibilité du réseau social qui est depuis peu considéré par certains comme un « passoire à données personnelles. » disons que pour Mark Zuckerberg, c’est pas de chance !

Selon le chercheur de la GDI Foundation, il n’y a pas seulement que les numéros de téléphone qui étaient disponibles sur le serveur non protégé du web. On pouvait trouver d’autres identifiants de connexion tels que des noms d’utilisateur, des adresses mail, la localisation géographique des utilisateurs tels que leurs pays ou encore leurs résidences.

Par la suite, il a été découvert que 133 millions de ces données enregistrées illégalement provenaient d’utilisateurs de nationalité américaine. 18 millions concernés dont des utilisateurs britanniques, et 50 millions pour de Vietnamiens. Il y avait parmi les victimes, certaines célébrités qui ont vu leurs numéros de téléphone exposés au grand jour. Avec tous les désagréments qui vont avec.

Le géant américain de son côté essaie de rassurer ses abonnés en les assurant que la fuite de données ne concernait pas les comptes. Cependant il est difficile à croire cela car on se demande bien d’où pourrait venir autant de données et à qui elles appartiennent actuellement. Facebook souligne que les données qui sont contenues sur ce serveur sont des données obsolètes n’ayant aucune valeur immédiate et ne nous pouvons affecter d’aucune manière les comptes actifs actuellement.

N’oublions pas que, il y a quelques semaines de cela Facebook avait été sanctionné, condamné à payer des amendes qui s’élevait à environ 5 milliards de dollars pour son manque de transparence et de sérieux quant à la gestion et la confidentialité des données personnelles de ses abonnés à sa charge.

Pour le moment les autorités ne se sont pas saisies encore de l’affaire. De même que jusqu’à présent, aucune plaque n’a été déposée compte Facebook pour cet incident. À croire que les dirigeants du réseau social ont peut-être raison, relativement au caractère caduque de se données.

Les réseaux sociaux sont de plus en plus des banques de données pour les pirates informatiques. La sécurité des données personnelles représente quelque chose d’un peu plus important aujourd’hui, disons critique.

 Les fuites deviennent légions ces temps-ci. Si ce n’est Instagram ou Snapchat, salut c’est le tour à Facebook, sachant que ce sont les plus grands engrangeurs de données personnelles au monde.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage