La 5 G et la problématique de la sécurité

S’il y a l’une des choses les plus attendus pour 2020, c’est le déploiement de la technologie mobile 5 G.

L’utilité est déjà imaginé et prévu par des programmes informatiques dont la complexité et la sensibilité nécessite une technologie aussi délicate. Cependant il ne faut pas oublier l’enjeu majeur de ce déploiement tant attendu. On s’interroge quant à la capacité de cette technologie à pouvoir résister aux attaques informatiques. « Les réseaux 5G seront des cibles privilégiées dans la cyberguerre, cela ne fait pas de doute », affirme Christophe Auberger, le directeur technique de l’entreprise de sécurité informatique en France, Fortinet.

Cet article va aussi vous intéresser : La 5G- une rupture en matière de sécurité informatique

Il ajoutera par ailleurs que la 5G, est un système de « security by design », ce qui inclut le fait que la technologie est sécurisée depuis sa création « ce qui n’était pas le cas dans les générations précédentes », explique t-il.

Avec le réseau mobile 5G, « tout est là pour avoir une meilleure sécurité » expliquait Laurent Boutet de F5 Networks affirme. Il soutient que cette technologie sera basée sur la cohabitation de plusieurs éléments d’utilisation à travers un même système de réseau sans oublier l’utilisation de logiciels très appropriés destinés à chaque opérateurs. ce fonctionnement va permettre de facilement de détecter les vulnérabilités et les différentes failles de sécurité qui pourrait survenir car, opérateur découvrira une vulnérabilité, cela sera automatiquement signaler aux autres.

Par ailleurs ça déficience si déficience il y en a, car il est trop tôt pour se prononcer, elle sera 2 fois plus grande que celle de la 4G. C’est alors qu’on se rappelle l’inquiétude exposée par Guillaume Poupard, le premier responsable de l’agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (l’ANSSI) : « S’il n’y a plus de réseau, plus de communications, des systèmes entiers ne pourront plus fonctionner parce qu’ils ne pourront plus se parler ». On se rend compte alors que l’avenir de plusieurs entreprises repose sur cette technologie, cependant avec la technologie 5G « on cherche à se protéger de gens qui veulent détruire » comme l’affirme M. Poupard.

Vu ce qu’on sait de la performance de la technologie 5G, il faut s’attendre à une réduction conséquente du temps de réponse qui va aller jusqu’à la milliseconde. ,« elle pourra couvrir une surface d’un kilomètre carré et 10 000 à 1 000 000 d’objets connectés. Cela équivaut à 100 fois ce qu’on est capable de faire aujourd’hui », soulignait Christophe Auberger. Néanmoins, le leader en matière de technologie 5 G est le groupe chinois Huawei. Fait qui n’est pas du goût de tout le monde car cette entreprise suscite le doute eu égard à la sécurité de ces équipements. C’est peut-être pour cette raison, que le groupe chinois a été banni du territoire américain pour affaire d’espionnage.

En outre, Guillaume Poupard explique que dans : « Dans la 5G, il faut protéger à la fois le cœur de réseau et les antennes, parce qu’elles deviennent pleines d’informatique et plus intelligentes (…) Il y aura beaucoup plus de sécurité que dans les réseaux d’avant, mais sur un système plus complexe au final, avec une surface d’attaque beaucoup plus importante. Je ne parierai pas pour dire que la 5G sera intrinsèquement plus robuste ».

Pour face à ce défi, il faudra bien sûr rester de façon permanente en garde contre toute évolution et changement de direction.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage