La société Verizon ferait l’expérimentation d’un VPN à sécurité quantique

Pour faciliter et améliorer la sécurité des communications privées contre toute forme d’attaque future et présente, l’opérateur américain Verizon a déclaré faire l’expérimentation de l’utilisation de certaines données cryptographiques de nouvelle génération pour améliorer la protection des réseaux virtuels privés des entreprises dans le monde entier.

L’objectif bien sûr est de lutter massivement contre le piratage informatique et l’espionnage.

Selon son expression, l’opérateur américain qualifie son initiative de VPN « à sécurité quantique ». Cette technologie est censée relier laboratoire basé à Londres au Royaume-Uni à un autre centre de recherche situé Ashburn, dans l’État de Virginie aux États-Unis. Ledit VPN utiliserait des méthodes de cryptographie de type post-quantique. Selon la société Verizon, il sera suffisamment résistant pour faire obstacle aux attaques informatiques émanant d’un ordinateur quantique.

Cet article va aussi vous intéresser : Sommes nous protéger contre le piratage informatique avec un VPN ?

Apparemment grâce aux tests effectués, il est totalement envisageable de remplacer les procédés de sécurisation actuels par ceux pouvant être confronté au quantique.

De façon courante, les réseaux virtuels privés sont utilisés pour protéger les connexions qui sont généralement effectués sur internet. Le procédé consistant tout simplement a créé un tunnel par lequel l’utilisateur pour accéder à mes ressources numériques en ligne, en passant par un serveur distant, configurer des sortes à éviter toute une intrusion et réception mal avisées.

« Beaucoup de communications sécurisées reposent sur des algorithmes qui ont très bien réussi à offrir des clés de cryptographie sécurisées pendant des décennies », détaille Venkata Josyula, le directeur de la technologie chez Verizon. « Mais il existe suffisamment de recherches indiquant que ces algorithmes peuvent être cassés lorsqu’un ordinateur quantique est disponible à une certaine capacité. Lorsque cela sera disponible, vous voudrez protéger l’ensemble de votre infrastructure VPN. », ajoute ce dernier.

En d’autres termes, l’expérimentation de l’opérateur américain a réussi à démontré que dès maintenant, il est possible de mettre en application la cryptographie post quantique dans le fonctionnement d’infrastructures. Dans ce contexte en offrant un meilleur encadrement.

C’est une avancée majeure, car, comme on le sait sûrement, il faudra attendre peut-être une dizaine d’années avant de voir fonctionner correctement le premier ordinateur quantique. Cependant, le développement d’une telle technologie peux avoir un usage certain. Sans oublier la possibilité d’une évolution de la cryptographie.

« Les autorités américaines lancent un processus de normalisation, mais nous ne voulions pas attendre qu’il soit terminé, car faire évoluer la cryptographie dans le monde entier est une tâche assez ardue », note Venkata Josyula. « Cela pourrait prendre 10, voire 20 ans, et nous voulions donc nous y prendre tôt pour comprendre les implications. Verizon possède des quantités importantes d’infrastructures VPN et la société vend des produits VPN, c’est pourquoi l’équipe a commencé à étudier comment commencer à activer la cryptographie post-quantique dès maintenant et dans les services existants », ajoute Venkata Josyula.

Parmi les 15 algorithmes identifiés pour une cryptographie post quantique, le test de Verizon à sélectionner celui possédant la dénomination Saber. Il a été capable de générer des clés cryptographiques favorisant une sécurité quantique du réseau virtuel privé. « Nous avons essayé Saber ici, mais nous allons en essayer d’autres. Nous sommes capables de passer d’un algorithme à l’autre. Nous voulons avoir cette flexibilité, pour pouvoir nous adapter en fonction du processus de normalisation. », explique Venkata Josyula.

Quant à l’usage de cette technologie, nous pouvons êtes sûrs que ce ne soit pas les secteurs de mise en application qui manquent. « S’il s’agit de votre panier d’achats Amazon, vous ne vous souciez peut-être pas que quelqu’un puisse le voir dans 10 ans », décrit Venkata Josyula. « Mais vous pouvez étendre cela à votre compte bancaire, à votre numéro personnel, et jusqu’aux secrets gouvernementaux. Il s’agit de savoir jusqu’où dans le futur vous voyez de la valeur pour les données que vous possédez – et certaines d’entre elles ont une durée de vie très longue. ».

Cette nouvelle ère du post quantique s’annonce assez palpitante. La technologie quantique commence déjà à émerveiller et à inquiéter. Des 2 côtés, que ce soit au niveau des pirates informatiques ou des défenseurs de systèmes informatiques, on commence déjà à envisager les possibles utilités de l’ordinateur quantique et de toutes les améliorations qu’il pourrait apporter.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage