Le géant Américain Google et le ministère la justice Américain au coude à coude

Depuis un certain moment, le département de la justice américaine a exigé du géant du numérique Google de lui fournir un certain nombre de documents dans le cadre d’une enquête qu’il mène dont les principaux protagonistes sont ces mêmes firmes de numérique.

Cet article va aussi vous intéresser : Google met en place un système de connexion aux sites web par données biométrique

Apparemment le ministère de la justice américaine s’intéresse aux activités de ces grands groupes du web ainsi que les pratiques dans des domaines tel que la concurrence.

Si le département n’avait pas mentionné avec précision quelles étaient les entreprises ciblées, dans ses actions l’on constate qu’il semble principalement s’intéresser aux GAFA, c’est-à-dire Google, Twitter, Amazon, et Facebook. « Nous avons répondu à de nombreuses questions sur ces sujets depuis de nombreuses années, aux Etats-Unis et à l’étranger, sur de nombreux aspects de notre modèle économique, donc ce n’est pas nouveau pour nous (…) Le ministère de la justice nous a demandé de fournir des informations sur ces enquêtes passées (…). Nous avons toujours travaillé de manière constructive avec les régulateurs et nous allons continuer. », Souligne Google dans un communiqué.

Répondant à une rumeur qui circulait concernant bientôt une enquête qui devrait être lancée dans le cadre de l’antitrust, les responsables de Google répond « Nous nous attendons à ce que les procureurs généraux posent des questions similaires. ».

Il a noté que ces derniers temps une coalition de différents Etats américains ont décidé de s’assurer à travers une enquête antitrust de la bonne gestion des données personnelles produit par les utilisateurs des grands groupes du web. Pour le moment pour le moment c’est Facebook qui fait les frais de cette procédure et elle sur la table les enquêteurs. De la sorte, Google aussi attend son tour car on estime que cela ne va pas tarder. C’est pour cette raison qu’il assure « travailler de manière constructive avec les régulateurs. » tout en faisant sorte que les autorités n’oublient pas que Google est « l’un des plus grands investisseurs dans la recherche et le développement, qui stimulent l’innovation: des choses qui relevaient de la science-fiction il y a quelques années sont maintenant gratuites pour tous »

Les points essentiels de l’enquête porteraient notamment sur la confidentialité liée aux données personnelles, le respect de la vie privée ainsi que le traitement et les systèmes de partages d’informations d’utilisateurs par les géants la silicon Valley.

Sur la question il faut avouer que beaucoup des choses à vérifier. Il n’est pas rare que soient accusées de façon récurrente toutes ces entreprises du web sans une vision réelle et précise de ce qu’ils font également. Les données personnelles de l’utilisateur sont en jeu ainsi que la propre vie. Cette action des états américains coïncide avec les rencontres que le gouvernement fédéral a initié avec les différences géant du web en vue de les associés à l’organisation de certains aspects des élections à venir. Pourra-t-on concilier intérêt général et intérêt particulier à ce niveau. Cependant qu’adviendra-t-il suite aux enquêtes, il est prouvé que ces géants du web sont bel bien fautifs quand à la gestion des données personnelles de leur utilisateurs ?

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage