Le malware qui s’en prend au Mac. Que sait-on de lui exactement ?

Il existe un malware du nom de Shlayer.

Aujourd’hui, grâce à une étude, il était démontré qu’il a infecté un Mac sur 10. Ce dernier sera en circulation depuis maintenant 2 ans il ne s’en prendrait qu’au MacOs.

Cet article va aussi vous intéresser : L’équipe du Project Zero trouve des failles de sécurité dans MacOs

Son apparition a été effective en 2018 dans les débuts de l’année. Shlayer est donc un cheval de Troie développé pour s’en prendre aux ordinateurs fonctionnant sous le système d’exploitation de Apple. Sa particularité réside dans le faut qu’il poussent les utilisateurs à télécharger et installer des programmes malveillants sur leurs ordinateurs, pour être en mesure de générer des revenus à travers la visualisation de publicité et autres liens qui apparaissent de manière continuent, lorsque l’utilisateur se sert de son navigateur. Dans la partie, on a tendance à le catégoriser comme étant de le logiciel malveillant le plus courant que pourrait rencontrer facilement un utilisateur de Mac.

Selon de Kaspersky Lab, ce programme malveillantba infecté 10 pourcents des ordinateurs en circulation fonctionnant sous Mac OS. La manière la plus courante par laquelle le virus s’attaque aux ordinateurs de Apple serait les fausses mises à jour Flash, jusqu’aujourd’hui constitue la principale méthode de distribution du programme malveillant.

On peut facilement trouver ce cheval de Troie sur plusieurs sites de diffusion des contenus illégaux. Si par malheur un utilisateur traine sur ce genre de plate-forme, il est susceptible de recevoir une notification et n’hésite pas à installer les mises à jour. Et bien sûr cela est une fausse mise à jour.

Cependant les chercheurs de Kaspersky ont découvert qu’il est possible de contracter ce programme malveillant en étant même sur des sites légaux. En effet, il pourrait arriver que certaines plateformes aurait proposé par mégarde des liens qui conduisent directement à télécharger ce logiciel. On parle ici de YouTube dans les liens de description de vidéo ou encore les notes de bas de page des certains articles publiés sur Wikipédia. Dans l’ensemble, c’est plus de 700 sites internet qui ont été découvert qui diffusait ce logiciel malveillant. Concernant les pays qui ont été les plus toucher nous comptons notamment les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne.

Malgré le fait que ce programme malveillant soit connu depuis 2 ans, il continue toujours de faire autant de victimes. « La plateforme macOS est une bonne source de revenus pour les cybercriminels, qui sont constamment à la recherche de nouveaux moyens de tromper les utilisateurs. Ils utilisent des techniques d’ingénierie sociale pour diffuser leurs malwares. Cette affaire démontre que de telles menaces peuvent être trouvées même sur des sites légitimes (…) Heureusement pour les utilisateurs de Mac, les menaces les plus répandues tournent actuellement autour de la publicité illicite plutôt que sur des cyberattaques plus dangereuses comme le vol de données financières », explique Anton Ivanov, un analyste de la sécurité à Kaspersky Lab.

La consigne reste la même. Il faut éviter à tout prix de télécharger des applications pour venant de sources non fiables.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage