Le piratage informatique accompagné de messages pro islamistes

Depuis un certain moment, l’on assiste à une déferlante des sentiments anti français dans le monde musulman.

Surtout après certains propos tenus par le président français Emmanuel Macron. Cette situation se répercute aussi sur le plan de la sécurité informatique. En effet, plusieurs sites français ont été ciblés par différents attaques informatiques qui avaient pour objectif de défiguré leur interface. Les hackers ont réussi à contrôler près de 10 sites internet dont les pages d’accueil était purement à leur merci.

Tout commence exactement dans la journée du dimanche. Le monde musulman est en colère contre le président français et toute la France en quelque sorte. Des attaques illicites ont été observé par le dispositif national d’assistance aux personnes ciblées par des acteurs de cybermalveillance. L’organisme a repéré plusieurs défigurations de plateformes françaises et estime que cela est croissant, « par des hackers mécontents des paroles du président sur la liberté d’expression et les caricatures de Mahomet, après l’assassinat du professeur Samuel Paty. ».

La plateforme Cybermalveillance.gouv à fait alors une approche définitionnelle de ce type de piratage informatique, qu’il faut l’avouer est assez particulier. Il consiste à « démontrer une prise de contrôle du site et le faire savoir avec différents objectifs : la recherche de notoriété, la revendication politique ou idéologique, l’atteinte directe à l’image du site, et/ou le vol d’informations sensibles. ». L’organisme en donnera quelques règles à suivre pour pouvoir se protéger contre cet acte de cybermalveillance. Par exemple la mise à jour régulière des systèmes et logiciels informatiques.

Pour le moment aucun dommage à grande échelle a été observé car les sites internet ciblées le sont par rapport à leur niveau de sécurité. « Bien souvent, les sites défigurés sont déjà ‘troués’ et ont pu être compromis en quelques clics », a expliqué l’hacker éthique auprès de Cyberguerre, Adrien Jeanneau lors d’une interview accordée au média en ligne Numérama. 

Les sites internet du club parisien Paris FC, un des pensionnaires de la 2e division du championnat français. Le club aurait été ciblé à cause de ses critères idéologiques. Il faut noter en effet que le président du club, Pierre Ferracci, est assez proche du président Emmanuel Macron. « Vous avez insulté notre prophète et nous nous vengerons de cela à moins que vous ne vous excusiez auprès des Musulmans. », avait écrit sur la page d’accueil les cybercriminels auteur de l’attaque. Selon certaines informations il serait d’origine bangladaise. Cependant, un point important à signifié, l’État musulman du Bahreïn un propriétaire à hauteur 20 % du club parisien.

Dans le fond, il n’a pas été observé beaucoup de sites internet appartement des grands groupes. C’était en particulier des sites à peu d’audience ou à audience confidentielle. Entre autre, des sites de camping de petite ‘s de mairies ou de députés Français.

Les messages relayés par les pirates informatiques selon’ Europe 1 sont : « Victoire pour Mohammed, victoire pour l’Islam et Mort à la France et un montage représentant Emmanuel Macron grimé en cochon étaient affichés à la place des pages d’accueil ».

« En 2015, après les attentats contre Charlie Hebdo et Hyper Cacher, des milliers de sites français, dont ceux de collectivités territoriales, avaient déjà été défigurés » notait à cet effet Cyberguerre. Plusieurs autres campagnes sont visibles sur internet ciblant le président Macron et la France. On peut le dire clairement dans l’un de ses messages ; « Vous avez la liberté d’expression et nous sommes libres de décapiter. ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage