Les comptes Facebook face à ce nouveau programme malveillant

Peu importe si votre compte est bien protégé ou non, vous êtes vulnérable à ce programme informatique.

Du moins c’est ce qu’affirment les experts de la firme de cybersécurité Russe, Kaspersky. Ils ont publié leur découverte ce mercredi 12 mars.

Cet article va aussi vous intéresser : 6 conseils pour rester à l’abri du piratage sur Internet

Baptisé par les chercheurs de Kaspersky « Cookiethief », la fonctionnalité principale de ce programme malveillant consiste à s’attaquer aux comptes Facebook et cela à travers deux étapes. La première étape va consister à collecter tous les cookies générés par Facebook par le biais du compte d’utilisateur ciblés. Ensuite il va installer sur le terminal de sa cible (un appareil Android), un proxy qui va lui permettre d’induire en erreur les potentiels systèmes de sécurité qui sont installés sur ce dernier et aussi de celui du système d’exploitation. Par ailleurs, il faut noter que les cookies générés lors de nos connexions sur Facebook, sont des fichiers qui vont retracer en quelque chose notre parcours sur le réseau social.

Non seulement ils peuvent nous permettre d’être reconnu lorsqu’on accède un site internet, mais servir aussi de source de publicité pour les sites web, à travers le tracking de l’utilisateur. Ainsi, se servant de ces cookies, ce programme peut trouver un moyen de prendre le contrôle de votre compte Facebook, tout en trompant le système de sécurité du réseau social qui est censé détecter la connexion inhabituelle. C’est de cette façon que les pirates informatiques derrière ce programme malveillant arrivent à leur fin.

Mais il y a autre chose qu’il faut préciser, de simple cookies qu’ils ne peuvent pas suffire pour tromper le système de sécurité de Facebook. Cette stratégie ne pourra réussir que grâce aux proxy qui seront installés sur le terminal de la cible des cybercriminels. En effet, ces petits programmes informatiques permettront aux pirates informatiques de modifier la géolocalisation de la victime. Une fois ce coup de maître réussi, Facebook croire que vous vous êtes connecté dans un lieu inhabituel tout simplement. Le système de cherchera pas à vérifier si c’est bel et bien vous ou un programme tiers.

Si pour la confirmation d’identité il vous sera envoyé un code de vérification via SMS ou encore via email, grâce au changement de proxy, le logiciel malveillant pourra alors récupérer son code et se connecter malgré tout à votre compte. « En combinant ces deux attaques, les cybercriminels peuvent obtenir un contrôle total sur le compte de la victime et ne pas éveiller les soupçons de Facebook » déclare les chercheurs en sécurité informatique de Kaspersky. Pour eux plus de 1000 personnes ont déjà été victimes de ce logiciel malveillant. Et le pire dans tout ça, quand ils arrivent à prendre le contrôle de vos comptes, les pirates informatiques vont s’en servir pour divulguer des spams et pire encore, d’autres programmes malveillants en particulier, des logiciels de rançonnage.

Pour lutter contre ce fléau qui risque de s’étendre si rien n’est fait, il est recommandé à chaque utilisateur de Facebook de consulter le plus possible leur compte et surtout les connexions inhabituelles.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage