Les données personnelles des électeurs Américains ont-elles été accessibles aux pirates informatiques Russes ?

Récemment, un piratage informatique aurait divulgué des millions d’informations relatives aux électeurs américains.

Pour le moment rien n’est véritablement clair, vu que les autorités américaines nient un quelconque piratage.

Cet article va aussi vous intéresser : Les électeurs Américains ciblés pour les élections de 2020

Cependant dans un article publié dans le quotidien russe, Kommersant, des informations personnelles appartement à près de 7,6 millions d’habitants de l’état de Michigan et des millions d’autres concernant les habitants de l’Arkansas, de la Floride, du Connecticut ainsi que de la Caroline du Nord aurait été publiées par un pirate informatique russe sur un forum de Darknet. Alors, on pose légitimement la question de savoir si des cybercriminels Russes ont réussi à pirater les serveurs d’une institution américaine pour obtenir ces informations.

L’article du média russe mentionnant le nom d’un pirate informatique du nom de « Gorka9 ». Ce dernier aurait publié précisément le 29 juin dernier une base de données, dans lequel on pouvait consulter des adresses électroniques, des codes postaux, des adresses géographiques, des noms et prénoms, des dates de naissance, des numéros des cartes d’électeurs, les bureaux de vote le plusieurs millions d’Américains. Les informations publiées dans la base de données auraient été authentifiées par une société de sécurité informatique contacté par le média russe. Ladite société de sécurité a précisé aussi que ces mêmes informations avaient déjà été mis en ligne depuis la fin de l’année 2019.

Notons par ailleurs que ces données ont été gratuitement exposées sur le Darknet au lieu d’être vendu comme cela est dans l’habitude des cybercriminels. Cependant il se pourrait que ces informations puissent être monétisées. En effet cela est possible à travers un programme lancer par les départements américains de la justice du nom de Rewards for Justice « récompenses pour la justice ». Un programme à travers lequel le département d’État américain récompense tout des informations pouvant permettre d’éviter ou d’élucider des actes de nature terroriste ou des les actions d’ingérence étrangère dans les élections américaines. Un Contributeur faisant parti du forum mentionné par le média russe a même signifié avoir obtenu un prêt de 4000 dollars de la part de gouvernement américain après avoir exploité cette donnée électorale du Connecticut.

Cependant, le département d’État américain a démenti ce dernier point. Mais un autre point a été soulevé. Les informations quand il est question ici n’auraient pas été volés lors d’un piratage informatique. Apparemment, Elles seraient déjà publiques. Cela a été confirmé par une déclaration officielle du département d’État du Michigan qui confirme que ces informations étaient accessibles à tous personnes qui à formuler une demande officielle, en particulier dans le cadre du Freedom of Information Act. « Notre système n’a pas été hacké. Nous encourageons cependant tous les électeurs du Michigan à être vigilants aux tentatives de  »hacker » leur esprit. » mentionne le communiqué.

De leur côté, la police fédérale américaine le FBI l’agence américaine de cybersécurité la CISA ont confirmé qu’aucune attaque informatique a ciblé en 2020 une quelconque bases de données électorales américaines. Il conseille d’être sceptique quant à toutes les formations de nature a posé le doute concernant les élections de novembre à venir.

Cependant, il ne faut pas nier que l’affaire est étrange. C’est d’ailleurs ce que met en évidence Tatiana Stanovaya sur sa chaîne telegram : « L’article de Kommersant est étrange (…) Le sous-texte évident est d’accuser le département d’État américain de provoquer la fuite de données électorales tout en faisant l’annonce de récompenses en échange d’informations sur une ingérence [russe], ce qui serait censé permettre d’accuser la Russie de tous les maux, écrit-elle. Le Kremlin semble se préparer à des allégations d’ingérence électorale. » un point de vue qui a partagé dans les colonnes du média russes Kommersant. Un interlocuteur anonyme mentionnait ceci : « une première étape de préparation pour accuser les hackers russes d’ingérence dans l’élection du président américain ».

Alors que se passe-t-il véritablement ? Peut-on dire que tout ceci n’est qu’une manipulation destinée à contrôler les élections en amont ? Pour le moment on peut simplement être attentif car l’affaire reste encore flou. Sur la question Jack Cable, un chercheur en sécurité informatique à Stanford, constatait : « Soyez toujours vigilants quand vous voyez quelque chose qui semble indiquer un hack électoral, écrivait-il lundi sur Twitter. Il y a des gens qui veulent provoquer le chaos, et nous devons éviter d’alimenter ces informations non sourcées. ».

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage