Les entreprises privées face aux vulnérabilités des objets connectés

Extreme Networks, Inc, entreprise spécialisée dans la fourniture de solution réseau a mené une étude récemment portant sur les objets connectés et la sécurité informatique des entreprises.

Cette étude a permis de mettre en évidence une triste réalité. En effet, les entreprises demeurent vulnérables face aux problèmes de sécurité liées aux objets connectés malgré toutes les sensibilisations.

Cet article va aussi vous intéresser : Comment sécuriser les objets connectés en entreprise ?

Au cours de l’analyse, Extreme Networks a été confronté à 84 % des entreprises qui ont tous reconnu avoir un dispositif d’objets connectés au sein de leur réseau professionnel. Malgré cela, seul 70 % d’entre elles sont conscientes du risque que représente le déploiement d’un tel dispositif. Encore pire, la moitié de ces entreprises ne disposent pas de mesures de sécurité assez solides pour les protéger des attaques informatiques étant limité simplement qu’à l’usage des mots de passe. « L’adoption de l’IoT par les entreprises, associée à la montée rapide du cloud et du edge computing, élargit massivement la surface d’attaque. Toutefois, la plus grande menace aujourd’hui en matière de cybersécurité est l’inertie » », commentait alors David Coleman, directeur du marketing produit chez Extreme Networks. Le but de d’expert est de mettre en évidence l’idée selon laquelle le danger gagne du terrain et chaque jour qui passe, plus d’entreprise en sont de plus en plus exposées. Extreme Networks alors a alors conclu à la fin de son étude :

1- 50 % des infrastructures d’entreprise n’inspire pas confiance à leurs dirigeants eux même en matière de sécurité réseau.

2- 90 % des professionnels de la sécurité informatique reconnaissent ne pas être sûrs que leurs différentes infrastructures puissent résister à une attaque informatique ou tout autre violation de leur réseau.

3- La question de la cybersécurité continue d’inquiéter les responsables en matière d’IT. En effet, 89 % d’entre eux n’ont pas caché leur peur face à une potentielle attaque informatique contre leur réseau.

4- La même inquiétude en matière de sécurité informatique touche 88 % des professionnels travaillant dans le secteur de la santé et 86 % dans le secteur des services publics

5- Le secteur de l’éducation est le secteur qui n’est pas assez affecté par cette tendance de sécurité cybernétique. Et cela depuis le début de l’année 2019. Si certaines collectivités ont succombé face à un recrudescence des attaques, les institutions publiques centrales ont été épargnées.

6- Les entreprises ont tendance à sous-estimer les menaces internes, car selon 55 % des professionnels de la sécurité, la majorité des violations viendraient de l’extérieur. Pourtant, les menaces qui sont causées par des pratiques internes causes beaucoup plus de dégâts

« Les données de notre étude montrent que, tous secteurs confondus, les professionnels de l’informatique n’ont pas confiance dans la sécurité de leur propre réseau. Pourtant, de nombreuses organisations continuent de s’appuyer sur les mêmes outils de sécurité qu’elles utilisent depuis des décennies. Face à l’omniprésence de la menace, il est essentiel que les entreprises exigent des solutions de sécurité réseau multicouches spécialement conçues pour l’entreprise actuelle et hybride » conclut David Coleman.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage