Les spécialistes de la sécurité informatique, des agents indispensables de nos jours

De nos jours, les personnes susceptibles d’occuper les postes de responsable de sécurité des systèmes d’information sont très demandées sur le marché du travail.

Pour ne pas dire qu’elles sont convoitées. Le secteur est en pleine expansion et le besoin se fait ressentir de plus en plus. Dans le secteur, il n’est pas rare d’assister à des débauchages, à des promotions internes, des mutualisations ou même des embauches externes.

Cet article va aussi vous intéresser : Que faire lorsque l’on est victime d’une attaque informatique ?

Par exemple, dans la ville de Marseille, le responsable de la sécurité a mentionné qu’il a dû pratiquement chasser des têtes avant de pouvoir constituer son équipe composée des 5 spécialistes de la sécurité informatique. Pour la ville de Paris en outre, du côté sud, ils ont réussi à former une équipe surtout à trouver un spécialiste à la tête de cette équipe en moins de 1 mois et demi. Ils seront chargés de veiller à la sécurisation des données, mais aussi à la définition une politique visant à anticiper les potentielles menaces.

Ce qui dénote clairement la course aux spécialistes pour ne pas dire la chasse aux spécialistes. Et ce ne sont plus seulement les entreprises qui s’y mettent mais les collectivités territoriales aussi occupe une grande partie de cette course. « Les recrutements de spécialistes en sécurité informatique sont un véritable problème », expliquait l’un des responsables de la sécurité informatique les systèmes d’information d’une ville bretonne. Pour Damien Alexandre, le spécialiste « collectivités » du Clusif, une association dédiée à la cybersécurité « Le profil difficile à trouver actuellement, c’est celui du délégué à la protection des données ».

Par ailleurs, les collectivités territoriales n’ont pas la même chance sur le marché du recrutement en ce qui concerne le fait de dénicher des talents en la matière. « Les grandes collectivités ont les moyens financiers de recruter une personne dédiée », mettait en avant Emmanuel Vivé, le directeur général de l’association pour le développement et l’innovation numérique des collectivités (Adico).

Le système contractuel est le plus utilisé pour le recrutement des responsables de sécurité informatique. Il est possible pour ces experts de la cybersécurité de mettre en avant leur talent contre des rémunérations qui peuvent aller de 60 000 à 80 000 € par an. Ce qu’ils gagnent 2 fois moins lorsqu’ils travaillent pour des collectivités. « Dans l’informatique ou la cybersécurité, la rémunération peut poser problème, car ce sont des profils assez pointus qui sont chassés, Mais les candidats sont de plus en plus en quête de sens : servir un territoire et contribuer à l’intérêt général sont autant de dimensions intéressantes. » souligne Sigrid Berger, fondatrice de la plateforme de recrutement Profil public.

Dans ce contexte, il faut développer des arguments susceptibles de convaincre ses experts de vouloir bien se donner à fond pour une collectivité territoriale. Par exemple du côté de la ville de Marseille, la directrice des services numériques de la ville Arielle Muller déclare : « Nous avons une politique de sécurité élaborée, cela permet d’être plus attractifs ».

Mais cela suffit-il ? Visiblement non vu que certaines villes décident de procéder à des promotions en interne. Ce qui revalorise l’agent mais aussi lui donne envie de faire plus. « Nous les assistons avec un plan de formation, de coaching et d’assistance »: affirmait le directeur des services du cabinet de conseil Ageris, Denis Virole.

Accédez maintenant à un nombre illimité de mot de passe :

Découvrez nos logiciels de piratage